L'héraldique

Les armoiries familiales

De nombreuses familles, dépourvues de représentation héraldique se sont fait établir un blasonnement. Dès lors, si certaines armoiries sont anciennes, de nouvelles continuent d’apparaître, toutes les familles ne disposant pas obligatoirement d’armoiries. On relèvera donc que l’existence d’armoiries ne présage en rien de l'appartenance d’une famille à la noblesse. Il convient de signaler aussi que, dans les armoiries plus récentes, on remarque une modernisation qui se matérialise par l’apparition de nouveaux meubles (tunnel autoroutier, bateau, avion, etc.).

En 1934-1936, Donald Lindsay Galbreath publiait son Armorial vaudois en deux volumes, comprenant une étude minutieuse des diverses sources utilisées, allant des anciens armoriaux aux marques à feu. Ce magistral travail, demeuré inégalé, résumait des années de recherches sur les armoiries de très nombreuses familles vaudoises ou en relation avec le canton de Vaud.

Pour le compléter, Olivier Dessemontet élabora un fichier héraldique à partir de 1952, avec la collaboration des héraldistes vaudois. Il s’agissait de répertorier d’une part les armoiries ayant malgré tout échappé aux recherches de Galbreath et, d'autre part, les nouvelles créations qui voyaient le jour régulièrement. En 1996, François J. Rappard a repris les compléments de ce fichier pour en publier le blasonnement et le dessin dans son Armorial vaudois 1936-1996.

Le fichier est toujours alimenté à ce jour. De la sorte, quand elles sont communiquées aux Archives cantonales, les armoiries sont enregistrées gratuitement, leur blasonnement est contrôlé, et il est vérifié qu’elles respectent les règles héraldiques et ne sont pas déjà portées. Ce fichier remplit ainsi un double rôle : permettre l’identification d’armoiries existantes et permettre le contrôle afin d’éviter les appropriations d’armoiries et les erreurs de blasonnement.

A l’heure actuelle, le lecteur peut obtenir le blasonnement (description) d’une famille en indiquant le nom et l'origine de la famille concernée. Cependant, un droit de propriété intellectuelle s’exerçant sur les dessins d’armoiries, les Archives cantonales vaudoises ne diffusent que des dessins établis par ses soins.

Obtenir une copie d'armoiries familiales

Les armoiries communales

Au début du XXe siècle, seul un quart des communes vaudoises possédaient des armoiries complètes. Sous l’impulsion d’une démarche du Conseil d’Etat datant de 1899, les communes ont alors entrepris de se doter d’armoiries communales conformes aux règles héraldiques. C’est la raison pour laquelle une Commission cantonale des armoiries communales a existé de 1921 à 1931, chargée d'abord de conseiller les municipalités sur la création ou la modification des armoiries de leur commune et de les répertorier, puis dès 1925 de fournir un préavis au Conseil d'Etat qui ratifie chaque création ou modification nouvelle. Finalement, toutes les communes ont été pourvues d’armoiries avant la Deuxième Guerre mondiale.

Toutefois, encore en vigueur actuellement, le mandat a par la suite été repris par la direction des Archives cantonales où se trouvent déposées les archives de la Commission. Un état de ces travaux a été publié par Olivier Dessemontet et Louis Nicollier dans l'Armorial des communes vaudoises en 1972.

Dès le 1er janvier 2017, l'Institut fédéral de la propriété intellectuelle a constitué une base de données mise à disposition du public (sur la base de l'art. 18 de la Loi sur la protection des armoiries de la Suisse et des autres signes publics).

Armoiries communales - ige.ch

Filtre: Sous-catégorie type de signe: Armoiries

Pour en savoir plus...

Partager la page