La libération

La libération des détenus s'effectue une fois la peine purgée.


Libération conditionnelle

Le Juge d'application des peines (JAP) peut ordonner la libération conditionnelle des condamnés à la date des 2/3 de l'exécution de leur peine sur proposition de l'Office d'exécution des peines (OEP). L'OEP se base notamment sur les préavis établis par les différents intervenants des établissements pénitentiaires et qui tiennent compte, entre autres, de l'évolution du condamné et de ses projets d'avenir.

Le retour à la liberté peut s’accompagner de mesures de réinsertion, notamment par le biais d'une assistance de probation (FVP).

 


Partager la page