Méthodes de transformation

Choix de la méthode

La précision des données considérées conditionne la méthode à utiliser : Pour des géodonnées d’une précision approchant le décimètre, il peut être avantageux de choisir une méthode plus simple que FINELTRA/CHENyx06, comme par exemple une grille d’interpolation régulière, compatible avec la plupart des logiciels SIG et récepteurs GPS/GNSS. Pour une précision approchant le mètre, une translation par bloc permettra de conserver des conditions géométriques telles qu’angles droits, alignements, ou alors de s’affranchir d’un coûteux ré-échantillonnage pour des données raster. Pour plus de détail concernant le choix de la méthode suivant la précision requise, veuillez consulter le schéma suivant : 

 

Choix de la méthode en fonction de la précision des données - Image de swisstopo
Choix de la méthode en fonction de la précision des données - Image de swisstopo

La méthode FINELTRA basée sur CHENyx06

Il s’agit d’une transformation affine par éléments finis : algorithme «FINELTRA». Les distorsions sont modélisées par des transformations affines locales. Pour chaque triangle, dont les sommets (points d’appui à la transformation PAT) sont connus à la fois dans MN03 et MN95, s’applique un ensemble de paramètres de transformation affine.

En pratique, la transformation FINELTRA est disponible en ligne et est implémentée dans la plupart des logiciels professionnels utilisés dans la MO. Elle est implémentée également dans différents applicatifs SIG ainsi que dans le logiciel de transformation de données FME (Feature Manipulation Engine).

La transformation par grille (conversion de FINELTRA en grille)

A partir de l’enregistrement des différences entre les coordonnées en MN03 et les coordonnées en MN95 pour une grille régulière, les différences pour les points quelconques sont interpolées à partir de cette grille. C’est la méthode NTv2 utilisée dans la plupart des système d’information géographiques (SIG). D’autres types de formats sont disponibles tels Leica SCSP ou Trimble SGF pour les récepteurs GPS/GNSS

Transformation par bloc

C’est une méthode approximative permettant de conserver la géométrie locale, en effectuant seulement une translation d’un objet (ou d’un groupe d’objets). Elle est recommandée pour les données très localisées ou de faible précision (métriques), elle convient également pour la transformation des données raster.

Transformation de données raster. Le ré-échantillonnage est un processus lourd, long et gourmand en ressources (CPU). Il engendre également une perte de qualité. Par contre, la transformation des métadonnées (par bloc) est une opération simple et ne produit aucune perte de qualité. Elle suffit dans la majorité des cas. 

Partager la page