Edito de Pierre-Yves Maillard, Président du Conseil d'Etat, chef du Département de la santé et de l'action sociale

L'amiante, l'affaire de tous

La découverte, en août 2003, de la présence d'amiante au collège d'Entrebois à Lausanne a fait naître une inquiétude bien légitime. A l'époque, les connaissances dans le domaine étaient pauvres, aucun inventaire n'avait jamais été mené. Or, le risque était bien présent : des travailleurs occupés à des activités de maintenance et de rénovation des bâtiments ainsi que des usagers pouvaient être exposés, il s'agissait d'agir. 

L'Etat de Vaud alors a décidé de lancer un inventaire. Simultanément, un groupe de travail dénommé cellule amiante de l'Etat de Vaud comprenant des experts des différents services étatiques a été mis sur pied.

Les questions médicales ont été intégrées à la problématique générale. La cellule se concentre dès lors sur trois axes :

  • La protection active et passive des usagers et des travailleurs
  • La gestion des risques amiante dans les bâtiments
  • La prise en charge médicale

Même si l'on parvient, à ce jour, à bien maîtriser les risques liés à ce matériau, il est important que l'amiante devienne également la préoccupation des organes de formation professionnels, des entrepreneurs, du corps médical (enfin de tout un chacun).

Ainsi, diverses actions sont menées, afin de sensibiliser le maximum d'acteurs par exemple, la création d'un portail internet unique http://www.vd.ch/themes/construction/amiante/, la mise en place d'un module de e-learning à destination des écoles professionnelles, la distribution d'un dépliant à l'usage des médecins généralistes installés, ainsi que la révision des directives.

En vous remerciant de l'intérêt que vous portez à cette problématique, car ce n'est que par une prise de conscience de tous les acteurs que les effets néfastes de l'amiante pourront être réduits et progressivement résolus.

 

Pierre-Yves Maillard

Président de la cellule amiante de l'Etat de Vaud.