Votre identité

Une alliance académique stratégique pour l’innovation en cybersécurité et confiance numérique

Fait remarquable dans le domaine de l’innovation, l’EPFL, la HEIG-VD, l’UNIL s’associent au plus haut niveau avec le soutien de l’Etat de Vaud et dévoilent les contours du Programme [seal]. Celui-ci doit permettre de stimuler la collaboration entre les trois hautes écoles et d’accélérer le transfert de connaissances et de technologies vers le tissu socio-économique dans le domaine de la confiance numérique et de la cybersécurité. Le lancement du Programme est accompagné d’un premier appel à projets dans le domaine de la lutte contre la cybercriminalité.

Quand l’innovation est le moteur de notre économie, la digitalisation est celui de l’innovation, et la confiance celui de la digitalisation. Dans ce contexte de numérisation galopante de notre société, la notion de confiance et de sécurité est donc au cœur de toutes les préoccupations.
Le Programme [seal], dont le nom vient de l’idée du sceau qui atteste de la légalité ou de l’authenticité d’un document et symbolise les notions de sécurité et de confiance, est le fruit d’une alliance stratégique entre trois hautes écoles – l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL), la Haute Ecole d’Ingénierie et de Gestion du Canton de Vaud (HEIG-VD) et l’Université de Lausanne (UNIL). Dans une démarche collaborative, elles ont décidé d’unir leurs compétences – inédites, complémentaires et reconnues internationalement – afin d’adresser les multiples défis relatifs à la confiance numérique et à la cybersécurité.
« Il existe une complémentarité évidente, mais malheureusement sous-exploitée, entre les domaines de prédilection des trois hautes écoles – les deep tech à l’EPFL, la cybersécurité appliquée à la HEIG-VD et la criminalité informatique à l’UNIL. Le Programme [seal] est un outil qui offrira des opportunités concrètes de collaboration et ouvrira ainsi de nouveaux champs d’innovation. » explique Sylvain Pasini, Professeur à la HEIG-VD, qui a œuvré pour cadrer et initier le programme.
Indispensable pour de nombreux secteurs d’activités en transformation, le domaine est hautement stratégique pour le Canton de Vaud. Le Gouvernement vaudois a donc décidé de soutenir ce nouveau programme dans le cadre de sa politique publique, par son Fonds de soutien à l’innovation.
« Le Programme [seal] est un complément indispensable aux activités menées par Trust Valley, le pôle de compétences lémanique en confiance numérique et cybersécurité. Il permettra de concrétiser de nouveaux projets, tout en profitant de la dynamique de l’écosystème promu et animé par Trust Valley. Une étroite collaboration est attendue entre les deux organisations. » souligne Raphaël Conz, Chef du Service de la promotion de l’économie et de l’innovation du Canton de Vaud (SPEI) et Président du Comité de pilotage du programme.

Priorité au financement de projets d’innovation collaboratifs
Doté d’un budget annuel de CHF 600'000.- pour les cinq prochaines années, le Programme [seal] déploiera ses activités sur 3 axes :
[ Le financement de projets d’innovation collaboratifs
[ La mise en place d’offres de formation continue
[ L’organisation d’événements communs

Pour la première phase opérationnelle, la priorité est mise sur le financement de projets d’innovation collaboratifs, avec l’ouverture d’un premier appel à projets thématique. Un second appel à projets, et/ou la possibilité de soumettre librement des projets sur d’autres sujets du domaine, seront proposés dans le courant de l’année.
Les projets financés devront intégrer au moins deux partenaires académiques (EPFL, HEIG-VD, UNIL) et un partenaire d’implémentation (entreprise, organisation à but non lucratif, administration publique) et offrir un potentiel de retombées directes pour le tissu socio-économique vaudois. La récompense est à la hauteur des ambitions, puisque chaque projet pourra bénéficier d’un apport financier à concurrence de CHF 100'000, couvrant jusqu’à 90% des coûts des différents partenaires. Également, des incitations financières préalables sont proposées afin de générer des idées et de monter des projets.
« Le principal challenge consiste à faire collaborer les trois hautes écoles, qui ont une culture très différente. Nous avons donc souhaité une offre particulièrement incitative par rapport aux normes habituelles de la politique publique en matière de soutien à l’innovation. Nul doute que les partenaires industriels se saisiront des opportunités de financement offertes et contribueront ainsi à stimuler les partenaires académiques. » relève Sandy Wetzel, Responsable du programme.


Une organisation agile dotée de solides compétences
Dans un souci de pragmatisme, le Programme [seal] ne dispose pas de sa propre entité juridique. Il est administrativement rattaché à la HEIG-VD. Pour structurer et gérer le Programme, les partenaires ont fait appel aux compétences de Sandy Wetzel, manager au bénéfice de 15 ans d’expérience dans le domaine de la promotion économique et du soutien à l’innovation (ex-directeur du parc technologique Y-PARC à Yverdon-les-Bains et de Microcity, l’agence cantonale neuchâteloise pour l’innovation), qui est entré en fonction en septembre 2023.
Un Comité de pilotage, composé de représentants des 3 hautes écoles et des services étatiques directement concernés, mais aussi d’entrepreneurs et experts issus de l’économie privée, a par ailleurs été mis en place afin de superviser la stratégie et sélectionner les projets qui seront financés par le Programme.

Appel à projets : « Donner aux petites organisations les moyens de lutter contre la croissance exponentielle de la cybercriminalité »
Pour le premier appel à projets, un thème au cœur de l’actualité a été choisi. En complément à la sensibilisation aux cyber risques offerte aux PME et aux communes dans le cadre du programme Trust4SMEs piloté par Trust Valley, le Programme [seal] vient renforcer les moyens à disposition de ces petites structures afin de leur permettre de développer des solutions techniques innovantes adaptées.
L’objectif de cet appel à projets est de contribuer au développement de briques technologiques et à l’élaboration des méthodes et outils disruptifs pour l’évaluation de la sécurité, la prévention, la détection et l’analyse de vulnérabilités et d’intrusions sur des systèmes et réseaux informatiques spécifiques aux petites organisations, typiquement les PME et les administrations communales.
Mené en collaboration avec la section forensique de la Police cantonale vaudoise, cet appel à projets permettra d’explorer les nombreuses synergies à l’intersection des compétences des trois hautes écoles.


Plus d’informations sur https://seal-innovation.ch/appels-a-projets

Contact
Sandy Wetzel, Responsable du Programme [seal] (contact@seal-innovation.ch, 078 761 23 36)

Partager la page