Point de situation statistique dans le canton de Vaud

Informations sur les statistiques

Les données statistiques sont essentielles pour la gestion des mesures pour faire face à une épidémie.  

Les données sont mises à jour régulièrement en fonction de l’arrivée des informations. Des corrections à postériori sont nécessaires et légitimes, en raison d’une réception parfois différée des données. Ces modifications peuvent donc porter sur des jours précédents. En outre, la situation évolue, tout comme les systèmes d’information qui s’adaptent en permanence. Enfin, malgré une attention particulière à l’analyse de la qualité des données, celles-ci restent sujettes à des possibles erreurs humaines de saisie, qui sont corrigées au fur et à mesure.

Toutes les raisons qui précèdent expliquent des éventuelles différences dans les chiffres produits entre une version et l’autre. Ces ajustements mineurs n’ont aucun  impact sur les décisions opérationnelles ; au contraire, ce processus d’amélioration continue participe à la bonne gestion de la crise. 

Vous trouvez ci-dessous les données élaborées sous forme de graphiques et tableaux.

La surveillance épidémiologique est assurée en permanence. Seul le rythme de publication est légèrement allégé durant les jours fériés.

L'OFSP publie également des chiffres sur la situation en Suisse

Statistiques au 14 avril

Evolution des cas positifs jusqu'au 14 avril 2021

L'ensemble des données du tableau ci-dessus peuvent être mises à jour à chaque publication. Pour cette raison, vous trouverez ci-après, les données complètes à partir du 10 mars 2020.

Données complètes depuis le 10 mars 2020 (XLSX, 55 Ko)

Afin de mieux représenter la charge hospitalière en lien avec le COVID-19, nous avons modifié les graphiques du système d’information EPICOVID en lien avec les hospitalisations. Cette modification, mise en production le 25 mars 2021, a été appliquée rétrospectivement à partir du 1er mars 2021, comme indiqué par la ligne verticale sur les graphiques en question.
Dès le 1er mars 2021, un séjour hospitalier pour COVID-19 est compté depuis la date de mise en place des mesures d’isolement et se termine à la fin du séjour. Jusque-là, une hospitalisation pour COVID-19 était comptée depuis la date d’entrée à l’hôpital. Pour les personnes qui développent le COVID-19 à l’hôpital, cette modification ne comptera donc plus les jours qui précèdent les mesures d’isolement.
En milieu psychiatrique, les patients COVID-19 sont généralement hospitalisés avec et non pour COVID-19. Un séjour est donc compté à partir de la mise en place des mesures d’isolement et pour un maximum de 10 jours, ce qui correspond à la durée d’isolement recommandée pour les cas de COVID-19 non-compliqués.
Pour les graphiques par semaine, les valeurs enregistrées en milieu de semaine - précisément les mercredis - sont maintenant représentées. Jusque-là, le maximum hebdomadaire enregistré pour chaque catégorie y figurait (p.ex. soins aigus et soins intensifs). Cela pouvait réunir sur une semaine des valeurs maximales de jours différents.
Deux nouveaux graphiques ont également été ajoutés. Ils montrent la répartition en pourcentage par classes d’âge des personnes hospitalisées et des personnes en soins intensifs depuis le début de la 2ème vague (1er octobre 2020).
Par ailleurs, les graphiques d’incidences prennent en considération à partir de l’année 2021 la statistique sur la population vaudoise au 31.12.2020.

 

Le testing à large échelle (dans les écoles, les entreprises, et les régions par exemple) impacte la proportion de tests SARS-CoV-2 positifs et peut rendre l’interprétation de cet indicateur difficile. En effet, plus les personnes asymptomatiques sont testées, plus la proportion de tests positifs aura tendance à baisser. Le collectif testé est devenu moins homogène. Pour remédier à cette problématique, nous avons ajouté une courbe de proportion de tests positifs parmi les personnes symptomatiques. L’information quant à la présence ou non de symptômes n’est bien renseignée que pour les personnes ayant eu un test rapide. Pour les tests PCR cette information est très souvent manquante. Donc, le calcul de la proportion de tests positifs parmi les gens symptomatiques se base uniquement sur les personnes ayant eu un test rapide et étant symptomatiques. Ainsi, le collectif devient plus homogène et la qualité des informations supérieure. Cette nouvelle courbe est donc préférable pour représenter les tendances actuelles.

Sources

Données de cas confirmés

Les cas confirmés positifs correspondent aux cas testés SARS-CoV2 positifs déclarés par les laboratoires à l’Office Fédéral de la Santé Publique (OFSP) dans le cadre du système de déclaration obligatoire. Ils sont saisis par l’OFSP dans le Système d’Information pour les Déclarations (SID) et attribués au canton de Vaud.

 

Données hospitalières

Les hôpitaux fournissent des informations sur tous les cas COVID-19 hospitalisés pour lesquels un diagnostic COVID-19 est confirmé. En plus du lieu d’hospitalisation, ces données renseignent sur l’âge, le sexe et permettent également de caractériser le séjour hospitalier (durée, passage aux soins intensifs, issue de l’hospitalisation).

Infosan

La plateforme d’information du système de santé vaudois www.infosan.vd.ch publie également un point épidémiologique hebdomadaire durant la crise. Toutes les données liées au Covid-19 sont regroupées ici.

Suivre l'évolution de la vaccination en direct sur https://vaccination.datacovidvaud.ch

Combien de personnes ont-elles été vaccinées ?

Vous pouvez suivre l'évolution de la campagne de vaccination en direct sur en cliquant sur l'image ou sur https://vaccination.datacovidvaud.ch.

Haut

Partager la page