Accueil des jeunes déplacés par le conflit en Ukraine: écoles et lieux de formation

Version du 28 septembre à 14h07

Le Département de l'enseignement et de la formation professionnelle (DEF) et ses directions de l’enseignement obligatoire et postobligatoire travaillent sur quatre axes:

  • l’accueil des élèves et de leur famille,
  • l'accompagnement pédagogique de l’ensemble des élèves autour du conflit,
  • l'attention portée au vivre ensemble,
  • l’encadrement des actions de solidarité.

L'accueil en chiffres

Communiqué de presse

Inscription

Pour tous les cas de figure, une ou un nouvel élève doit être inscrit pour fréquenter un lieu de formation du canton. Veuillez consulter l'annuaire des établissements scolaires vaudois. Pour la ville de Lausanne, veuillez vous adresser au Service des écoles primaires et secondaires (Place Chauderon 9, 5ème étage, 021 315 64 11).

Les jeunes entre 15 et 25 ans sont orientés via le Portail Migration. Dans un premier temps, ils rejoignent des classes de l’Ecole de l’Accueil (EdA). Lorsque les bases nécessaires de français sont acquises, une évaluation est faite pour leur permettre de rejoindre un lieu formation adapté à leur parcours préalable.

Ce schéma simplifié représente les structures scolaires vaudoises et ukrainiennes (PDF, 114 Ko). Il permet de comparer l’âge d’entrée à l’école obligatoire, la durée de cette école obligatoire et les moments où s’effectuent des orientations. Il présente également l’ensemble de l’enseignement secondaire II.

Délai

Dès le moment où l'élève s'est annoncé-e à l'établissement, il peut s'écouler une à trois semaines jusqu'à son enclassement.

L'école vaudoise dispose d'un protocole pour l'accueil des migrants. Un entretien d’accueil sera proposé au futur élève avec interprète si nécessaire avant son entrée en classe. En fonction de son âge et de ses compétences scolaires, elle ou il intègrera ensuite soit une classe régulière avec des périodes de cours intensif de français, soit une classe d'accueil avec 14 à 17 périodes de français intensif en plus des disciplines scolaires usuelles. Ce premier accueil dans un dispositif dédié dure une année scolaire, parfois plus selon le profil scolaire de l’enfant.

A l'attention des communes : frais de scolarisation

Conformément à la loi, l’Etat assure le financement de la scolarisation, dans un établissement de la scolarité obligatoire, d’un enfant pour lequel une demande d’asile ou de protection en Suisse a été présentée (art. 134 LEO).

Chaque année, la DGEO et le SPOP contactent les autorités communales concernées pour le remboursement des frais de scolarisation des élèves relevant de l’article 134 LEO durant l’année civile précédente. Les montants forfaitaires ainsi que les types de frais effectifs remboursés sont précisés dans la décision départementale 138 du 1er décembre 2014.

Personne de contact : Anne-Marie Berger, DGEO-DOFSI, 021 316 30 21

Contact et renseignements

  • Si l'élève a entre 4 et 15 ans: 021 316 32 32 (du lundi au vendredi, de 8h30 à midi et de 13h30 à 16h30)
  • Si l'élève a entre 15 et 25 ans: 021 316 62 95 (du lundi au vendredi, de 8h à midi et de 13h30 à 17h)

Enseignement

Vous trouverez davantage d'informations sur la scolarité et les lieux de formation du canton sur les pages suivantes:

Enseignement obligatoire et pédagogie spécialisée

Enseignement postobligatoire

Enseignement supérieur

L'accueil en chiffres

Partager la page