Manuscrits des Archives cantonales

La Visitation (détail). Chavannes-près-Renens, Archives cantonales vaudoises, P Château de La Sarraz H 50, f. 221r (www.e-codices.unifr.ch).

Deux manuscrits enluminés des XVe et XVIe siècles consultables en ligne

Il est désormais possible de consulter deux manuscrits médiévaux enluminés des XVe et XVIe siècles appartenant aux Archives cantonales vaudoises sur la plate-forme électronique suisse e-codices.

Les deux documents mis en ligne sont uniques dans les fonds des Archives cantonales vaudoises. En effet, suite à la Réforme, quasiment tous les manuscrits liturgiques, de nombreux enluminés, rappelant la foi catholique ont été détruits ou ont été emportés dans les régions restées fidèles à l’ancienne confession.

La mise en ligne assure à ces documents une excellente conservation et permet de les comparer avec d’autres productions dont le contexte est à chaque fois décrit. Mais surtout, elle met à disposition des chercheurs et d’un large public des textes exceptionnels, longtemps restés en mains privées, grâce à un travail de numérisation et des notices descriptives de très grande qualité.

Consulter les deux manuscrits sur e-codices

E-codices

La plate-forme numérique suisse e-codices, qui accueille les deux manuscrits, se définit comme la «bibliothèque virtuelle des manuscrits en Suisse». Depuis 2005, le projet numérise et propose en libre accès des manuscrits médiévaux et une sélection de textes modernes issus de collections publiques, ecclésiastiques et privées, en provenance de toutes les régions de Suisse. Plusieurs centaines de spécialistes à travers le monde travaillent à ce projet initié par un chercheur de l’Université de Fribourg. Au 26 décembre 2014, 58 bibliothèques collaboraient et 1233 manuscrits étaient en ligne, soit 447'698 pages.

Accéder à e-codices

Saint Jérôme. Chavannes-près-Renens, Archives cantonales vaudoises, P Château de La Sarraz H 50, f. 124r (www.e-codices.unifr.ch).

«Le Livre d'heures de Jean de Gingins» (XVe siècle)

Le premier manuscrit, intitulé le Livre d’heures de Jean de Gingins, regroupe des prières privées en latin et en français, pour la plupart inédites. Commandité par Jean de Gingins, l’ouvrage de 378 feuillets a été réalisé à Paris en 1421. Il a été donné aux Archives en 1920 par les héritiers de la famille de Gingins-La Sarraz. Il est décoré de 19 miniatures représentant des personnages et scènes bibliques.

Consulter le Livre d'heures de Jean de Gingins

Antitus présentant son livre à Aymon de Montfalcon, prince-évêque de Lausanne. Le visage de l’évêque est effacé. Six personnes assistent à la présentation. Chavannes-près-Renens, Archives cantonales vaudoises, P. Antitus, f. 18r (www.e-codices.unifr.ch).

Antitus, «La satyre megere, Les quatres eages passees, Le portail du temple Boccace» (16 e siècle)

Le second manuscrit de 39 feuillets date du début du 16e siècle. Acheté par l’Etat de Vaud en 1920, il contient des poèmes et un texte en prose. Il présente plusieurs miniatures, dont certaines mettent en scène Antitus Faure, l'auteur du texte. Antitus fut chapelain des ducs de Bourgogne et de Savoie, et, dès 1499, à la cour du prince-évêque de Lausanne, Aymon de Montfaucon.

Consulter le manuscrit d'Antitus Faure

Partager la page