A nouveau plus de 100’000 livres ouverts au même instant pour fêter la lecture

Publié le 11.11.2020

Parmi les compétences requises pour tout apprentissage, lire et écrire sont les plus fondamentales et leur maîtrise fait donc partie des missions premières de l’école. Pour marquer les efforts qui sont faits, pour partager encore davantage le plaisir de lire et d’écrire et parce qu’une société du numérique et du progrès passe par les mots, le Département de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC) a reconduit son action “Le bruit des pages” initiée en 2019. À 11h11, en ce 11 novembre, tous les élèves vaudois et les professionnels de la formation de l’école obligatoire étaient en train de lire. Pour la première fois, le Conseil d’Etat lui-même a aussi pris quelques instants pour échanger sur l’importance de la lecture. Cette action symbolise toutes celles qui peuvent être entreprises dans les lieux de formation ainsi que le soutien du Canton aux acteurs culturels et aux bibliothèques.

Comme l’année passée, le DFJC propose à tous les établissements de mettre en place “Le bruit des pages”. Cette opération consiste à effectuer une lecture quotidienne de 5 à 15 minutes pratiquée par l’ensemble des élèves, des enseignants et du personnel administratif d’un établissement à une heure donnée et sur une période d’une semaine, d’un mois, d’un semestre ou d’une année. De manière symbolique, ce mercredi 11 novembre, à 11h11, les 93 établissements vaudois de la scolarité obligatoire et tous leurs occupants ont interrompu leur activité pour un moment de lecture comme en témoigne la vidéo ci-dessus réalisée grâce aux photos prises par les acteurs de ce moment de partage. À l’initiative de plusieurs directions, enseignants et bibliothèques scolaires, des actions du même genre ont été menées avec succès toute la semaine ou même à d’autres moments de l’année sur de plus longues périodes.

Un échange sur la lecture en séance du Conseil d’Etat

Pour marquer son soutien à l’opération "Le bruit des pages", le gouvernement a interrompu sa séance habituelle qu’il tient désormais à la Maison de l’Elysée pour des raisons sanitaires. Les conseillères et conseillers d’Etat ont alors procédé à un bref échange sur la lecture, alimenté par le choix d’un ouvrage amené en séance. Chacune et chacun a ensuite commenté ce que la lecture représentait à titre personnel et les raisons du choix dévoilé à leurs collègues. Découvrez la sélection de livres et les réponses des membres du gouvernement également en annexe de ce communiqué.

Partager la page