Direction générale de l'enseignement obligatoire (DGEO)

La Direction générale de l'enseignement obligatoire (DGEO) assure la gestion de l'école obligatoire du Canton de Vaud et assume la scolarisation des élèves de 4 à 15 ans. Elle exerce ses responsabilités dans les domaines de la pédagogie, des ressources humaines, de l'organisation du système scolaire, de son administration et de ses finances.

Coronavirus : informations aux parents et aux professionnels de la formation


Actualités

Dès lundi, le masque n’est plus obligatoire dans les lieux de formation vaudois

Publié le

La situation épidémiologique est extrêmement rassurante en Suisse. Suite aux décisions du Conseil fédéral du 23 juin 2021, la base légale fédérale qui fonde l’obligation de porter le masque pour les professionnels et les élèves de plus de 12 ans est abrogée. La base légale cantonale liée à cette ordonnance fédérale est de ce fait caduque. Le port masque n’est plus exigé dès lundi 28 juin dans les établissements de l’enseignement obligatoire et postobligatoire.

Lire la suite de l'article Dès lundi, le masque n’est plus obligatoire dans les lieux de formation vaudois

Amélioration du cadre de promotion et d’orientation des élèves

Publié le

En août 2020, le DFJC s’est doté d’un « Plan d’action pour la consolidation de la loi sur l’enseignement obligatoire (LEO) » qui fait partie des quatre chantiers prioritaires du Département (avec le Concept 360°, l’éducation numérique et la valorisation de la formation professionnelle). Ce Plan réaffirme que l’évaluation doit avant tout être mise au service de l’enseignement, du temps d’apprentissage des élèves et de leur parcours scolaire. C’est dans ce but qu’une vaste consultation auprès des conférences des maîtres et des principaux partenaires de l’école a été initiée. À l’issue de celle-ci, le Conseil d’Etat a adopté une révision des articles 84, 85 et 87 du règlement d’application de la loi sur l’enseignement obligatoire (RLEO).

Lire la suite de l'article Amélioration du cadre de promotion et d’orientation des élèves

Les présidentes vaudoises rencontrent deux classes pour les encourager à choisir leur futur librement

Publié le

La présidente du Grand Conseil Sonya Butera et la Présidente du Conseil d’État Nuria Gorrite ont toutes les deux accueilli l’une des classes ayant remporté le premier prix ex æquo du concours de novembre dernier. Les élèves ont visité les lieux où siègent les plus hautes autorités politiques du canton. En rencontrant ces deux classes, les présidentes ont souhaité féliciter les élèves pour leur travail et rappeler l’importance qu’accordent le Grand Conseil et le Conseil d’État à encourager toutes et tous à construire leur avenir en fonction de leurs aspirations, indépendamment des stéréotypes de genre.

Lire la suite de l'article Les présidentes vaudoises rencontrent deux classes pour les encourager à choisir leur futur librement

Lutte contre l’homophobie et la transphobie dans les lieux de formation

Publié le

Chaque élève doit pouvoir se sentir en sécurité, s’instruire et s’épanouir dans un climat serein dans tous les lieux de formation vaudois. Le Département de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC) dévoile un plan d’action pour lutter contre les violences homophobes et transphobes dans l’ensemble de ses établissements de l’école obligatoire et postobligatoire. En réponse aux demandes du terrain, en cohérence avec les grands chantiers du Département sur le climat scolaire, l’égalité des chances et l’école à visée inclusive, ces mesures visent à protéger les élèves LGBTIQ et à réduire les risques pour leur santé psychique et physique ainsi que pour leur parcours scolaire. Les jeunes personnes qui ne s’identifient pas comme hétérosexuelles ont jusqu’à cinq fois plus de risque d’être la cible de harcèlement-intimidation entre élèves et sont entre deux et cinq fois plus à risque de faire une tentative de suicide que leurs camarades.

Lire la suite de l'article Lutte contre l’homophobie et la transphobie dans les lieux de formation

Gérer les cas de harcèlement-intimidation entre élèves

Publié le

Chaque élève doit pouvoir accomplir son parcours scolaire dans un climat serein. Le Département de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC) poursuit sa lutte contre le harcèlement-intimidation entre élèves en s’appuyant sur la méthode de la préoccupation partagée (MPP). Les bénéfices de cette pratique harmonisée et moderne profitent déjà à une très large majorité des lieux de formation du canton.

Lire la suite de l'article Gérer les cas de harcèlement-intimidation entre élèves


Tous les projets


Organisation

La Direction générale

Directeur général de la DGEO, Giancarlo Valceschini conduit le service en charge des formations dispensées à près de 90'000 élèves de 4 à 15 ans, répartis dans les 93 établissements de la scolarité obligatoire. Autorité d'engagement des 10'000 collaborateurs de la DGEO, il gère le budget de la DGEO qui se monte à plus de 950 millions de francs.

Le Directeur général préside le Conseil de direction de la DGEO, représente et engage la DGEO auprès des partenaires cantonaux, communaux, associatifs et privés en lien avec l'accomplissement des missions générales dévolues à l'enseignement obligatoire. Il est secondé par un adjoint en charge, notamment, d'un certain nombre de dossiers stratégiques et transversaux.

Giancarlo Valceschini

Enseignant de formation, puis Directeur d'un établissement primaire DGEO, M. Valceschini a ensuite occupé les fonctions de Directeur de l'office des bourses d'études, d'Adjoint au Chef du SESAF en charge de l'organisation et de Directeur adjoint à la DGEO pour la Direction organisation et planification. Il a pris ses fonctions à la DGEO en tant que Directeur général le 1er mars 2019.

Haut

Missions

La Direction générale a la responsabilité de la gestion du système scolaire dans les domaines de la pédagogie, des ressources humaines, de l'organisation et des finances. Elle met en œuvre le plan d'études et développe une vision prospective de l'école obligatoire.

La Direction générale collabore avec les services qui assurent les prestations légales dans l'école obligatoire. La mise en œuvre de projets impliquant une intervention de tiers auprès des élèves est soumise à son autorisation.

Dans le cadre du budget annuel, la Direction générale répartit les ressources financières entre les établissements et veille à ce qu'ils en fassent un usage conforme à leurs missions.

La Direction générale se compose du Comité Directeur Général (CODIGE) et d'un Etat-major (EM) qui appuie le Directeur général et les Directeurs généraux adjoints dans leurs différentes missions.

 Participation à des commissions

Haut

Les entités du service

La Direction pédagogique (DP)

Placée sous la conduite de Nathalie Jaunin, la Direction pédagogique appuie les directions des établissements dans la mise en œuvre des décisions pédagogiques cantonales ou romandes et en communique les concepts en conformité avec les objectifs généraux de l’école : Plan d’études, Moyens d’enseignement, Cadre général de l’évaluation, etc.

Elle définit les politiques scolaires en matière de pédagogie et soutient leur mise en œuvre dans les établissements. Par ailleurs, la DP évalue la qualité du système scolaire sur le plan pédagogique et se charge des situations d’élèves à besoins particuliers. Enfin, elle octroie aux établissements scolaires les périodes « hors enveloppe » que lui confère la loi. Pour remplir ses missions, la DP est organisée en quatre unités avec, à leur tête, chacune un ou une responsable :

« Plan d'études et ressources didactiques » (PLERE), qui appuie les conseils de direction dans la mise en œuvre et le suivi des plans d’études (PER et compléments cantonaux), élabore des moyens cantonaux et accompagne l’introduction des nouveaux moyens d’enseignement, et est répondante pour les structures sport-art-études, les commissions de coordination secondaire I et II, la transition, les options de compétences orientées métiers, les échanges linguistiques et les bibliothèques scolaires ;

« Evaluation élèves et système scolaire » (EVAL), qui fixe les procédures en matière d’évaluation et de décisions jalonnant le parcours des élèves (Cadre général de l’évaluation), élabore les examens cantonaux et les épreuves cantonales de référence (ECR), conçoit les documents officiels et certificatifs ; elle gère également les demandes de dérogation à l’admission dans la scolarité obligatoire, les demandes de congé de longue durée des élèves ainsi que les demandes de sortie hors de Suisse des classes ;

« Scolarisation et pédagogie différenciée » (SCODIF), qui vient en appui des établissements pour la mise en œuvre de la pédagogie différenciée ainsi que des situations particulières d’élèves, et qui effectue le contrôle du niveau des élèves scolarisés à domicile. Cette unité gère les questions en lien avec l’allophonie, les projets et les appuis pédagogique. Elle est aussi répondante pour l’aspect pédagogique de l’école à l’hôpital et des structures MATAS. Enfin, elle est en charge des bons offices ;

• Le « Centre de l’informatique pédagogique de l’enseignement obligatoire » (CIPEO) assure la mise en place et le maintien en condition opérationnelle des équipements informatiques pédagogiques. Sa mission principale est d’offrir un service de support compétent aux utilisateurs des écoles vaudoises. Son offre se complète par l’industrialisation des déploiements matériels et logiciels ainsi que l’unification des services délivrés aux utilisateurs. Le CIPEO est force de proposition et promeut des concepts innovants et modernes basés sur la recherche et la veille technologique. Ses experts fournissent du conseil et de l’expertise ainsi que l’accompagnement des établissements dans des projets de construction, de modernisation des bâtiments et dans leurs projets d’évolution numérique. En outre le CIPEO participe de manière proactive à la mise en œuvre de la politique d’équipement dans les établissements et collabore à la conduite des projets techniques numériques.

La Direction organisation et planification (DOP)

La Direction Organisation et Planification assure la définition et la mise en oeuvre de principes d’organisation pour l’école obligatoire tout en les évaluant au plan de l’efficacité et de l’efficience. Ses missions essentielles consistent à proposer des principes d’organisation des établissements et des régions et à conduire sur le plan organisationnel la mise en oeuvre de projets de changements ou l’implantation d’innovations décidées par la DGEO, le DFJC ou le Conseil d’Etat.

En lien régulier avec les communes, les collaborateurs de la DOP participent aux groupes de travail concernant les constructions et les transports scolaires. Elle veille à la mise en place des outils administratifs nécessaires à la gestion des établissements scolaires et assure le monitoring du dispositif d’allocation des ressources financières par l’enveloppe pédagogique. Elle fournit en outre les éléments utiles au pilotage de l’école aux cadres de la DGEO et répond aux analyses des données statistiques internes ou, cas échéant, répond aux sollicitations de tiers. La DOP est organisée en trois unités, à leur tête, avec chacun un ou une responsable :

« Unité organisation » (UO) assure les allocations des ressources de l’enveloppe pédagogique aux établissements et veille au respect des règles édictées dans ce domaine, notamment en monitorant le dispositif afin de suivre l’utilisation des ressources et pour renseigner les directions et le CODIGE sur l’efficacité du système. Elle propose toute mesure susceptible d’améliorer ou d’adapter le système d’allocation ;

« Unité de gestion et d’information de l’enseignement obligatoire » (GISEO) travaille au développement et au déploiement des outils administratifs numériques en lien avec les autres directions adjointes et avec le pôle formation de la DGNSI.

La Direction des ressources humaines (DRH)

Sous la conduite de Carlos Vazquez, la Direction des ressources humaines garantit la mise en oeuvre de la politique de gestion des collaborateurs administratifs et des enseignants, en accord avec les normes légales et réglementaires, et s’assure de l’accessibilité aux prestations concernées. Si le recrutement des enseignants est proposé à l’autorité d’engagement par les établissements scolaires, la DRH assure elle une application circonstanciée et équitable du cadre contractuel dans les établissements scolaires tout en gérant l’administration relative à l’engagement des enseignants (contrats, engagements, cahiers des charges, congés, retraites, absences de longue durée…).
Elle appuie les établissements scolaires au niveau des règles et normes applicables en matière de gestion RH et intervient dans le cas d’enseignants en difficulté. Elle gère également le personnel administratif de la DGEO. Par ailleurs, la DRH représente la Direction générale auprès du Tribunal de Prud’hommes de l’administration cantonale (TRIPAC).

Pour remplir ses missions, la DRH et organisée en plusieurs secteurs avec un-e responsable d’unité à sa tête :

Le « secteur enseignants » gère, en collaboration étroite avec les directions des établissements scolaires, les engagements et le suivi des dossiers des quelque 9’200 enseignants du Canton. Il travaille en collaboration étroite avec l’Office du personnel enseignant (OPES), les autres services du DFJC, en particulier le SESAF, la DGEP ainsi que la HEP.

Le « secteur collaborateurs en difficulté, absences et congés » suit, en lien étroit avec les directions des établissements scolaires, les situations de maîtres qui nécessitent un suivi particulier et le case management.

Le « secteur administratif » s’occupe de la gestion du personnel administratif interne de la DGEO (environ 90 personnes), ainsi que du personnel administratif externe des établissements scolaires (environ 230 secrétaires, 80 dépositaires, 45 bibliothécaires), le tout en lien étroit avec les directions des établissements scolaires.

La Direction administration et finances (DAF)

Placée sous la conduite de Christine Bossuat, la Direction de l’administration et des finances assure la mise en oeuvre de la politique financière et budgétaire en accord avec les normes légales et réglementaires. A cet égard la DAF assure une répartition équitable du budget entre les établissements scolaires. Elle fournit les éléments nécessaires au pilotage des établissements scolaires, aux cadres de la DGEO et aux directions des établissements scolaires. La DAF soutient également les directions des établissements scolaires dans la gestion de leurs finances et de leur comptabilité et procède à des audits, s’il y a lieu.

Pour remplir sa mission, la DAF est organisée en plusieurs secteurs avec un-e responsable à sa tête :

• le « secteur de la comptabilité » qui assure la saisie des pièces comptables des établissements scolaires et de la direction du service ;

• le « secteur financier » qui établit le budget ainsi que les volets financiers de l’enveloppe pédagogique, répartit les ressources en fonction de divers indicateurs et justifie les comptes ;

• le « secteur des relations conventionnelles » qui appuie les directions dans le cadre des conventions qui les lient aux autorités intercommunales ou communales. Ce secteur répond également des conventions intercantonales en matière de migration scolaire ;

• le « secteur de la gestion des stocks des établissements scolaires et des relations avec la Direction des achats et de la logistique du canton de Vaud (DAL) » qui supervise les dépositaires scolaires, s’assure de l’adéquation des processus d’achats et commandes et informatise la gestion des stocks et inventaires ;

• le « secteur des bibliothèques scolaires dans le cadre du mandat donné à la BCUL par la DGEO » qui met en oeuvre le développement de bibliothèques scolaires et développe les processus qualité en collaboration avec la BCUL ;

• le « secteur de la gestion des sinistres » ;

• le « secteur de la gestion des archives de la DGEO et des 14 sites dédiés ».

Schéma

Haut

Bases Légales

Loi sur l'enseignement obligatoire (en vigueur depuis le 1er août 2013)

Loi scolaire de 1984

Les dispositions de la loi scolaire du 12 juin 1984 sont abrogées sous réserve des articles 62a, 62b, 72, 73, 74, alinéas 1 et 2, 74a, 74b, 75, alinéa 1, lettres b) à d), 75a, 75b, 75c, 76, 76a, 79, 79a, 79b, 80, 82a, 83, 83b, 83c, 83d, 83e, 83f, 83g, 84, 85, 87, alinéa 1, 87a, 88 et 88a. Ces articles sont maintenus en vigueur en attendant qu’une loi spécifique au personnel enseignant soit promulguée.

Autres lois

Haut

Haut

Chiffres clés

91'650 élèves ont pris le chemin de l’école à la rentrée 2020. Cela représente une hausse d'1,3% par rapport à la rentrée 2019.

93 établissements scolaires (primaires, secondaires, primaires et secondaires) se répartissent dans les huit régions du canton.

9’500 enseignant-e-s de profils divers exercent dans l’école obligatoire vaudoise. La DGEO est l’un des plus importants employeurs du canton.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter les repères et indicateurs statistiques des 10 années précédentes ici.

Haut

Carrières

A la DGEO, les opportunités de carrières sont diverses tant dans l'enseignement, dans les postes administratifs ou d'encadrement au sein des établissements scolaires ou à la Direction générale.

Liens utiles pour les candidatures dans l'enseignement 

Liens utiles pour les candidatures aux postes administratifs et de direction (dans les établissements scolaires ou à la Direction générale)

Haut

Partager la page