"PLUS", un bouquet d’activités extrascolaires pour les élèves motivés

Développer sa curiosité et sa créativité dans des matières aussi variées que la robotique, la programmation et la mécanique, les mathématiques et les sciences naturelles, les sciences humaines et sociales, les langues étrangères, le théâtre et la calligraphie, l’entrepreneuriat ou encore l’innovation : c’est possible en s’inscrivant à des activités extrascolaires gratuites dispensées par trois hautes écoles.

Le programme baptisé « PLUS » est proposé dès cette rentrée 2019 par l’Université de Lausanne, l’École polytechnique fédérale de Lausanne et la Haute école d’ingénierie et de gestion du Canton de Vaud avec le soutien du DFJC. Il vient compléter les activités scolaires de manière stimulante et ludique.

Cette offre est destinée aux jeunes élèves vaudois de 8 à 15 ans1 désireux de compléter leurs activités scolaires. « PLUS », comme son nom l’indique, vise à développer leur potentiel en soutenant leur motivation et en répondant à leur curiosité et à leurs besoins spécifiques. Des activités variées dans les domaines scientifiques et culturels leur permettront de découvrir ou d’approfondir leurs connaissances, de mener des expériences et de développer leur créativité.

La nature de l’offre « PLUS », les thématiques abordées et le fait que ce soit aussi une occasion d’apprendre différemment, de structurer ses pensées, d’organiser un projet ou encore d’expérimenter le travail en équipe rendent cet enseignement également attractif pour les élèves doué·e·s ou à haut potentiel intellectuel. 

La page « PLUS » sur le site de l’État de Vaud (www.vd.ch/plus) recense les activités proposées, telles que communiquées aux élèves en juin 2019 dans un dépliant distribué en classe. Elle renvoie aux pages des hautes écoles impliquées. Ces dernières y détaillent leur offre et permettent aux élèves et à leurs parents de s’inscrire :

UNIL: www.unil.ch/scms/plus

HEIG-VD: www.heig-vd.ch/jeunes

EPFL: sps.epfl.ch/plus

Les hautes écoles au service du système de formation

Comme en témoigne leur participation au programme « PLUS », les hautes écoles ont à cœur de s’inscrire dans une perspective de formation tout au long de la vie. Les vastes ressources de connaissances dont elles sont dépositaires et qu’elles mettent sans cesse à jour constituent un trésor. Elles le partagent en cultivant un esprit d’ouverture sur la Cité, de sorte que chacun·e, à tout âge, peut venir y puiser. Journées portes ouvertes, implication dans des offres de formation continue ou, comme avec « PLUS », accueil de jeunes élèves : les hautes écoles se profilent comme des institutions au service d’un public bien plus large que celui des étudiant·e·s et doctorant·e·s.

Chaque haute école développe avec souplesse des activités orientées vers le grand public, parallèlement aux enseignements académiques et à la recherche de pointe. Les Mystères de l’Université de Lausanne en est un autre exemple : ce rendez-vous accueille chaque année des milliers de jeunes, arrivant en classe ou en famille, et désireux de découvrir la diversité de l’enseignement et de la recherche sur le campus de Dorigny. 

Les hautes écoles proposent aussi des formations variées, générales ou appliquées. À l’écoute des besoins fluctuants de la société et des milieux professionnels, elles développent des offres de formation continue adaptées aux enjeux contemporains. Ces prochaines années, elles feront un effort particulier pour diffuser les compétences numériques ou pour apporter des réponses aux défis éthiques posés par l’intelligence artificielle ou le changement climatique. Elles sont ainsi un tremplin pour de nombreuses personnes souhaitant, à tout âge, réorienter leur vie professionnelle.

Précieux outil au service de notre société. Nos hautes écoles ne sont pas seulement un puits de connaissances, mais également un réservoir d’impulsions, de curiosité et de compétences. Elles font partie intégrante du dispositif de formation et participent pleinement à la vitalité de la communauté.

Partager la page