Le Canton a soutenu en 5 ans plus de 190 initiatives de proximité en faveur de l’activité physique des jeunes

Publié le 14.02.2022 - Catégorie: CdC-Santé publique , Santé et Santé, soins et handicap

Le projet Sport-Santé a été initié par le Canton de Vaud en 2016, afin de soutenir des initiatives favorisant la pratique libre d’activité physique à proximité des lieux de vie de la population, ainsi que des activités non compétitives au sein de clubs de sports collectifs et des associations de Sport Handicap.

La sédentarité est le quatrième facteur de risque de mortalité au niveau mondial, avec une incidence majeure sur le développement des maladies non transmissibles et la santé générale des populations. Le bénéfice d’une pratique régulière d’activité physique pour réduire le risque de nombreuses maladies non transmissibles est désormais largement documenté.

Déterminé à appuyer plusieurs politiques publiques pour œuvrer au maintien en santé de la population, le Conseil d’Etat a initié, en 2016, le projet Sport-Santé. Le but était de favoriser une pratique régulière et accessible d’une activité physique par toute la population, mais plus spécifiquement par les jeunes et les personnes en situation de handicap. Afin de faciliter la réalisation d’initiatives en ce sens, les communes, les clubs d’activités sportives et des associations de Sport Handicap étaient invités à déposer des projets pour obtenir des financements, soit en vue de rénovations ou de constructions de places de sport en plein air, soit pour l’organisation d’activités sportives encadrées pendant les week-ends ou les heures non scolarisées, ou enfin pour la création d’activités sportives non compétitives.

Toutes les régions du canton

A ce jour, plus de 190 projets ont été soutenus par le Canton dans le cadre de Sport-Santé, dans toutes les régions du canton, pour un montant global de plus de 2 millions de francs. La progression régulière des demandes déposées par les acteurs concernés témoigne également du succès de ce projet.

La pandémie de COVID 19 a plus que jamais mis en lumière l’importance des activités sportives en groupe ou en pratique libre et en plein air. De nombreuses études menées à l’international ont relevé un phénomène général de prise de poids au sein des populations, ainsi que des états d’anxiété et de mal-être psychique liés à la fragilisation du lien social.

Convaincus de l’importance du rôle des autorités cantonales dans la lutte contre la sédentarité et la promotion de la santé par le sport, Mme Rebecca Ruiz, cheffe du Département de la santé et de l’action sociale (DSAS), et M. Philippe Leuba, chef du Département de l’économie, de l’innovation et du sport (DEIS), se réjouissent de cette réponse positive des communes et des acteurs du domaine des sports collectifs.

C’est en intervenant au plus près d’où résident les gens qu’on peut favoriser leur maintien en santé grâce au sport. Ce projet permet aussi de donner accès à des activités sportives à des personnes plus fragilisées et de lutter ainsi contre les inégalités

Rebecca Ruiz

Le sport est un acteur économique majeur qui est générateur de plaisir et de passion. Mais c’est aussi un acteur très important de promotion de la santé. Ce projet novateur vise à développer cet aspect dans le canton tout en généralisant, encore un peu plus, le goût du sport auprès de l’ensemble de la population

Philippe Leuba

A la lumière de ces résultats prometteurs, le Conseil d’Etat se déterminera sur les suites et contours à donner à ce projet.

 

--> Lien vers le communiqué

 

 

Partager la page