Les négociations pour évacuer les deux derniers occupants de la colline du Mormont n’ont pas abouti.

Publié le 02.04.2021

Depuis jeudi soir, la police avec l’appui de deux membres de l’Association pour les intérêts du Mormont ont tenté de négocier avec les deux derniers occupants de la colline du Mormont qui se trouvent toujours dans un arbre. Actuellement, ils refusent de descendre et la police met tout en œuvre pour garantir leur sécurité et des biens de première nécessité leur sont remis pour la nuit.

Depuis jeudi soir 1er avril 2021, les négociateurs et les gendarmes sont en contact avec les deux dernières personnes qui se trouvent encore dans un arbre refusant d’en descendre depuis le 30 mars dernier. Les négociations, y compris avec l’appui de deux représentantes de l’Association pour la sauvegarde du Mormont, n’ont pas abouties. Dans le cadre de la négociation, les deux activistes avaient accepté de descendre qu’en présence d’un groupe de dix sympathisants et d’un représentant de la presse. Au contact de leur soutien, et suite à des échanges verbaux entre eux, ils ont décidé de rester une nuit supplémentaire.

Pour rappel, à tout moment depuis le 30 mars au matin, ces deux personnes avaient la possibilité de descendre au moyen de leur propre matériel d’escalade. Équipées de harnais et de matériel de sécurité, ces personnes montent en descendent régulièrement d’une dizaine de mètres notamment pour discuter avec les personnes présentes.

La police met tout en œuvre pour garantir la sécurité de ces deux personnes et dans cet état d’esprit, les gendarmes leur ont remis des couvertures et des rations de survie, ainsi que de l’eau. Une ambulance avec son équipage médical a également été engagée préventivement sur le site.                                                                

 2 avril 2021 20h30

Partager la page