Lancement de la campagne « STOP Harcèlement Sexuel », dans les écoles du postobligatoire

Publié le 25.11.2021

Le Bureau de l’égalité entre les femmes et les hommes (BEFH), la Direction générale de l’enseignement postobligatoire (DGEP) et l’Unité de promotion de la santé et de prévention en milieu scolaire (Unité PSPS) mènent conjointement une campagne de prévention du harcèlement sexuel

Depuis 2018, le Bureau de l’égalité entre les femmes et les hommes (BEFH), la Direction générale de l’enseignement postobligatoire (DGEP) et l’Unité de promotion de la santé et de prévention en milieu scolaire (Unité PSPS) mènent conjointement une campagne de prévention du harcèlement sexuel auprès des apprenties et apprentis dans les écoles professionnelles.

Depuis la rentrée 2021-2022, cette action se déploie également dans les gymnases. Elle vise aussi à promouvoir des actions coordonnées au sein des écoles dans l’orientation des élèves concernées ou concernés par le harcèlement sexuel et à sensibiliser les collaboratrices et collaborateurs.

Cette campagne de prévention se compose de trois axes.

Un nouveau matériel de communication à destination des jeunes des écoles du postobligatoire, composé de plusieurs affiches et d’une affichette qui renvoient à un nouveau site internet

www.vd.ch/stop-harcelement-sexuel

Dans l’optique d’une campagne de communication faite par et pour les jeunes, les nouveaux visuels sont le résultat d’un processus participatif avec des membres de la Commission de jeunes du Canton de Vaud ainsi que d’une consultation d’apprenti·e·s de l’École professionnelle de Montreux.

Le BEFH propose, avec l’Unité PSPS et l’Unité des affaires juridiques de la DGEP des séances de sensibilisation visant à permettre aux professionnel·le·s des directions et des équipes ressources des écoles d’identifier les cas de harcèlement sexuel dans les établissements postobligatoires.

Un guide d’accompagnement en cas de harcèlement sexuel dans les lieux de formation du postobligatoire élaboré conjointement par l’Unité PSPS, le BEFH et l’UAJ de la DGEP et conçu en collaboration avec les intervenantes et intervenants du terrain.

Le harcèlement sexuel n’a pas sa place dans les lieux de formation et nulle part ailleurs !

 

Lien vers le communiqué de presse

Partager la page