Une femme décède dans l’incendie d’un appartement à Vevey

Publié le 24.05.2018

Cette nuit, un appartement a été la proie des flammes à l’avenue de la Gare à Vevey. Une femme a perdu la vie. Le logement sinistré est détruit et l’immeuble a subi des dégâts consécutifs aux flammes et à la fumée. Plusieurs personnes, incommodées par la fumée, ont été hospitalisées.

Jeudi 24 mai 2018, vers 2 heures du matin, l’alarme a été donnée suite au déclenchement d’un incendie dans un appartement à l’avenue de la Gare à Vevey. Ce dernier, localisé dans un appartement duplex d’un immeuble qui compte cinq étages, a été maîtrisé peu après 3 heures par les pompiers du SDIS Riviera. Il était occupé par deux personnes. Les pompiers ont constaté la présence dans l’appartement du corps sans vie de l’occupante. Cette dernière est une Suissesse, âgée de 75 ans. Trente-huit habitants de l’immeuble ont été évacués et pris en charge par le personnel de la protection civile de l’ASR Riviera. Parmi ces personnes, douze ont été conduites à l’hôpital, intoxiquées par la fumée.  

Le logement, où a démarré l’incendie, est totalement détruit. L’immeuble a subi des dégâts dus aux flammes et à la fumée. Les habitants ne pourront pas regagner leur appartement avant plusieurs jours. Ils seront relogés par les autorités communales, l’ECA et des proches.

L’origine et les causes de l’incendie ne sont pas déterminées pour l’heure. Les investigations sont menées par les spécialistes en matière d’incendie et la Police scientifique de la Police de sûreté vaudoise, en collaboration avec les gendarmes de la région.

L’intervention a nécessité l’engagement de 29 pompiers et de 10 véhicules du SDIS Riviera, de 3 équipages ambulanciers pour la prise en charges des personnes incommodées, de 6 collaborateurs de la PCi, tous provenant de l’Association Sécurité Riviera (ASR). Plusieurs patrouilles de Police Riviera et de la Gendarmerie vaudoise sont également intervenues. Le personnel du Soutien Sanitaire Opérationnel (SSO) de Lausanne était également engagé pour le soutien sanitaire aux intervenants. Le DPMA a également été déployé.

Le procureur de service a été renseigné et a ouvert une instruction pénale.

Partager la page