Simple question Dylan Karlen - Interception de convois de gitans : pourquoi une telle différence de pratique entre Vaud et Valais ?

Auteur

Dylan Karlen

Date du dépôt

30.03.2021

Département pilote

DES

Département en appui

-

Identifiant

21_QUE_13

Commission

-

Délais réponse du CE

30.04.2021

Dernière décision du GC

-

Texte déposé

Les 23 et 26 mars 2021, plusieurs convois de caravane de gens du voyage ont tenté de rejoindre l'aire d'accueil de Martigny. A chaque reprise, le canton du Valais a déployé un large dispositif policier pour les empêcher d'accéder à la place d'accueil qui n'ouvrait ses portes que le 29 mars.

 

Si le convoi du 26 mars a été directement refoulé à la frontière de St-Gingolph, celui du 23 mars est parti en direction du canton de Vaud et a fini sa course à Villeneuve, autour de l'ancien Fun Planet. Ce dernier convoi a pu être expulsé le 25 mars et a érigé son campement provisoire à Yvorne.

 

Depuis, la commune de Villeneuve s'est substituée au propriétaire de l'ancien Fun Planet pour en bloquer l'accès.

 

A noter qu'entre le 22 février et le 1° mars 2021, une cinquantaine de caravanes de gitans ont stationné sur un accès agricole près de l'aire d'accueil de Rennaz en attente de son ouverture et sans avoir fait l'objet d'une évacuation.

 

J'ai l'honneur de poser au Conseil d'Etat la question suivante :

 

  • Comment se fait-il que le canton de Vaud ne puisse pas déployer de dispositifs policiers similaires à ceux engagés par son voisin valaisan pour intercepter et renvoyer de tels convois lorsqu'ils sont sur le territoire vaudois ?

Partager la page