Interpellation Florence Bettschart-Narbel et consorts - Gouvernance de la HEMU-Conservatoire de Lausanne : audit après audit, la situation va-t-elle s’améliorer ?

Auteur

Florence Bettschart-Narbel

Date du dépôt

01.02.2022

Département pilote

DEF

Département en appui

-

Identifiant

22_INT_18

Commission

-

Délais réponse du CE

09.05.2022

Dernière décision du GC

Transmise au CE, 08.02.2022

Texte déposé

Une nouvelle crise a été révélée au sein de la HEMU-Conservatoire de Lausanne. Les six doyens du Conservatoire de Lausanne ont démissionné en bloc, dénonçant une gouvernance « inconséquente, autoritaire et dangereuse ». L’organisation entre la HEMU et le Conservatoire de Lausanne est la même puisque le même Conseil de fondation chapeaute les deux institutions. De plus, la direction générale, de même que la direction administrative sont assurées par les mêmes personnes.

 

Or, cette nouvelle crise fait suite à plusieurs années de gouvernance compliquée, ayant déjà donné en 2018 à un audit effectué par l’ancien recteur de l’Université de Lausanne, Dominique Arlettaz, qui proposait une organisation de la gouvernance devant permettre à l’HEMU-CL de prendre un nouveau départ, d’envisager l’avenir sur des bases sereines en privilégiant la confiance, le respect et la participation.

 

Quatre ans après, la démission de l’ensemble des doyens du Conservatoire de Lausanne démontre que la sérénité n’a toujours pas été retrouvée dans ces institutions.

 

Selon la présidente du Conseil de fondation, Josiane Aubert, dans les colonnes de 24heures du 25 janvier 2022, suite aux revendications des doyens déposées début novembre, un nouvel audit va être commandé dès le 1er février qui devrait durer jusqu’au mois de mai.

 

J’ai donc l’honneur de poser les questions suivantes au Conseil d’Etat :

 

  • Des mesures ont-elles été prises suite à l’audit effectué en 2018 ?
  • Si oui, y a-t-il eu un suivi des mesures prises ?
  • Le Conseil d’Etat estime-t-il vraiment nécessaire qu’un nouvel audit soit effectué ?
  • Peut-il garantir que les cours sont garantis de manière régulière pour les élèves alors qu’un écolage est payé de manière régulière ?

 

Je remercie par avance le Conseil d’Etat pour ses réponses.

Conclusion

Souhaite développer

Séances dont l'objet a été à l'ODJ

Date Décision
08.02.2022
01.02.2022

Liste exhaustive des cosignataires

Signataire Parti
Josephine Byrne Garelli PLR
Nicolas Croci Torti PLR
Alain Bovay PLR
Jean-François Cachin PLR
Gérard Mojon PLR
Pierre-André Romanens PLR
Guy Gaudard PLR
Daniel Meienberger PLR
Sergei Aschwanden PLR
Bernard Nicod PLR
Pierre-François Mottier PLR
Rémy Jaquier PLR
Claude Matter PLR
Alexandre Berthoud PLR
Nicolas Suter PLR
Anne-Lise Rime PLR
Jean-Daniel Carrard PLR
Daniel Develey PLR

Partager la page