20_HQU_37 - Question orale Florence Bettschart-Narbel - Théâtres et cinémas, pourquoi les plans de protection ne seraient pas suffisants pour rouvrir ?.

Séance du Grand Conseil du mardi 1er décembre 2020, point 2.7 de l'ordre du jour

Texte déposé

Lors de sa conférence de presse du 25 novembre dernier, le Conseil d’Etat a annoncé plusieurs réouvertures, notamment les restaurants et les musées, sans toutefois expliquer pourquoi il a décidé de ne pas rouvrir les théâtres et les cinémas. Or, ces derniers avaient mis en place des plans de protection et de traçage complets. La jauge est, de par les mesures fédérales, limitée à 50 personnes. D’après les statistiques publiées par le centre de traçage zurichois, les cinémas et théâtres ne représentent pas des lieux de contamination identifiés, les contaminations dans ces lieux étant de l’ordre de 0 %. Par ailleurs, le Conseil d’Etat a annoncé, de manière surprenante, que les classes pourraient retourner aux théâtres et aux cinémas, alors même que ces lieux ne peuvent pas ouvrir. Alors que les théâtres et cinémas sont restés ouverts dans les cantons alémaniques, le Jura a annoncé la réouverture pour le 17 décembre, tandis que les théâtres français rouvriront le 15 décembre.

 

Ma question est donc la suivante : pour quelles raisons le Conseil d’Etat a-t-il pris la décision de ne pas ouvrir les théâtres et les cinémas avant la fin de l’année ?

 

Je remercie le Conseil d’Etat pour sa réponse.

Retour à l'ordre du jour

Partager la page