Point séance

Séance du Grand Conseil du mardi 12 octobre 2021, point 3.1 de l'ordre du jour

Texte déposé

Dans l'excellente revue PolCant no 120, on lit dans les objectifs principaux pour 2021 de la Police cantonale cette phrase :"Poursuivre-sans porter atteinte aux intérêts de la Police cantonale-un développement harmonieux...etc"

On s'imaginait que le seul intérêt de la police cantonale, était de servir le Peuple vaudois et ses Autorités.

Nous posons la question orale suivante au Conseil d'Etat

 

"Quels sont ces intérêts de la Police cantonale auxquels il ne faut pas porter atteinte ?"

Transcriptions

Visionner le débat de ce point à l'ordre du jour
Mme Laurence Cretegny (PLR) — Président-e

Département de l'environnement et de la sécurité

M. Philippe Vuillemin (PLR) —

Question orale Philippe Vuillemin - Enigme à la Pol Cant (21_HQU _89)

Dans l’excellente revue PolCant n°120, on lit dans les objectifs principaux pour 2021 de la Police cantonale cette phrase : « Poursuivre sans porter atteinte aux intérêts de la Police cantonale un développement harmonieux, etc. » On s’imaginait que le seul intérêt de la Police cantonale était de servir le peuple vaudois et ses autorités.

Nous posons la question orale suivante au Conseil d’Etat :

Quels sont ces intérêts de la Police cantonale auxquels il ne faut pas porter atteinte ?

Mme Béatrice Métraux — Conseiller-ère d’Etat

Tout d’abord, le Conseil d’Etat se réjouit que le PolCant Info soit lu avec attention et apprécié par les députés. Concernant la question de M. le député Philippe Vuillemin, nous confirmons que la Police cantonale place au centre de ses préoccupations l’intérêt de la population et de ses autorités. L’extrait de texte cité provient des objectifs du commandant de la Police cantonale qui, à côté de son statut de chef de la Direction opérationnelle intégrant toutes les polices du canton au sens de la Loi sur l’organisation policière vaudoise (LOPV), est également chef de service de l’Etat de Vaud et qui se doit de ce fait de garantir aussi la qualité des prestations de l’institution qu’il sert.

Il n’y a pas lieu de voir dans cette phrase une hiérarchie des intérêts mais une préoccupation légitime à faire en sorte que la Police cantonale serve toujours, en tout temps, et de manière optimale les citoyennes et citoyens de ce canton. Enfin, il y a lieu de préciser que les projets de police coordonnée « Regio » et « CORE » sont des collaborations qui contribuent grandement à la sécurité des citoyennes et citoyens de tout le territoire.

M. Philippe Vuillemin (PLR) —

Je remercie Mme la conseillère d’Etat de cette excellente réponse.

Retour à l'ordre du jour

Partager la page

Partager sur :