Point séance

Séance du Grand Conseil du mardi 14 juin 2022, point 39 de l'ordre du jour

Texte déposé

L'Agenda Riviera, intitulé Culture et Loisirs de mai/juin 2022 et distribué dans chaque ménage de la région semble-t-il, met en exergue une oeuvre picturale présentant un enfant de dos, contemplant un paysage en rapport avec la région concernée.

Le naturisme des personnages est de rigueur et laisserait sous-entendre que cette activité de loisirs est la marque de fabrique de la région.

Pourquoi pas ?

Plus gênante à notre sens, est la femme des "hauts",alanguie dans une posture que d'aucun pourrait qualifier de pornographique et dont on ne perçoit pas la corrélation avec l'enfant qui regarde.

On pourra nous rétorquer qu'il s'agit d'une oeuvre artistique et que la liberté de créer reste entière.

Mais en même temps, de gros efforts sont faits pour ne pas exposer le corps de la femme n'importe comment d'une part, et la responsabilité que nous portons vis à vis des enfants par rapport à l'image pornographique d'autre part.

 

Nous souhaitons poser au Conseil d'Etat  les questions suivantes :

 

1.Cette distribution à large échelle est-elle acceptable par rapport aux intérêts de la Femme et de l'Enfant ?

2.Que recherche la promotion touristique à travers une telle couverture ? Quelle image entend-t-elle promouvoir ?

3.Existe-t-il un dialogue entre le Canton, les Communes et les Offices du tourisme pour que ces institutions soient sur la même longueur d'onde quand il s'agit de promouvoir le respect de la Femme et de l'Enfant ? Comment cela se fait-il ?

 

Je remercie le COnseil d'Etat pour ses réponses.

 

Conclusion

Souhaite développer

Document

22_INT_82-Texte déposé avec annexe

Retour à l'ordre du jour

Partager la page

Partager sur :