Bureau de l'égalité entre les femmes et les hommes (BEFH)

Contrôle de l’égalité salariale dans les marchés publics et les subventions

Les membres de la Commission de contrôle des marchés publics  et des subventions (CoMPS) ont été nommés par le Conseil d’État lors de sa séance du 15 mai 2019. La CoMPS s’est attelée à définir les lignes directrices des contrôles et leur procédure. Enfin, un groupe d’expert-e-s externes a été créé et une première séance de travail organisée en prévision du début des contrôles en février 2020.

Quatre ateliers de formation à l’autocontrôle de l’égalité salariale ont été organisés par le Bureau de l’égalité entre les femmes et les hommes (BEFH) en 2019. Au total, près de 125 personnes ont ainsi été formées. Par ailleurs, un atelier a été spécialement développé pour les responsables des ressources humaines des Hautes Écoles du canton. Plus de dix autres formations et interventions ont été organisées dans divers cadres privés et publics, notamment aux universités de Lausanne et Genève, ainsi qu’à la HEG Fribourg.

Le BEFH a obtenu une aide financière de 120'000 francs de la Confédération pour soutenir les coûts financiers des contrôles entre 2019 et 2021. Le BEFH a participé à plusieurs rencontres avec le Bureau fédéral ainsi que les bureaux cantonaux de l’égalité afin de garantir la qualité et la standardisation des contrôles au niveau national.

Maternité et emploi: une équation à résoudre

Le 24 septembre 2019, la Commission cantonale consultative de l’égalité (CCCE) et le Bureau de l’égalité entre les femmes et les hommes (BEFH) ont proposé un débat public intitulé « Maternité et (droit à l’) emploi : une équation à résoudre ». Des expert·e·s issu·e·s de différents domaines ont présenté le cadre réglementaire, les résultats de deux études thématiques sur la protection de la grossesse et les interruptions d’activité avant et après l’accouchement en Suisse. La table-ronde a abordé des pistes d’action pour les entreprises afin de réduire les difficultés vécues par les femmes enceintes et d’éviter la résiliation des rapports de travail au terme du congé maternité.

Colloque sur le harcèlement sexuel

A l’occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes le 25 novembre 2019, le BEFH a organisé un colloque intitulé « Lutter efficacement contre le harcèlement sexuel». Le harcèlement sexuel est une forme de discrimination. Les femmes sont plus fréquemment la cible de ces agissements qui peuvent se produire dans toutes les sphères de la vie publique et privée et constituent un frein à l’égalité. Ce colloque a abordé la lutte contre le harcèlement sexuel sous les angles des domaines d’action et d’expertise du BEFH, soit l’égalité dans la formation et l’enseignement, dans la vie professionnelle, la santé et l’espace public.

La loi d’organisation de la prévention et de la lutte contre les violences domestiques

Le BEFH est l’organe de coordination en matière de lutte contre la violence domestique. Il coordonne la mise en œuvre de la loi d’organisation de la prévention et de la lutte contre la violence domestique (LOVD) et est également chargé de l’évaluation de cette loi. Depuis l’introduction en 2015 des mesures « Qui frappe, part! » visant à faciliter le recours à l’expulsion et à protéger les victimes, le BEFH a mis en place une récolte de données statistiques en vue d'obtenir une meilleure vision de la prise en charge des victimes et des auteur-e-s. Ce système de monitoring a été entièrement revu et élargi en cohérence avec le nouveau cadre légal de la LOVD (article 15 LOVD). ) et dans la perspective de l’évaluation de l’entier du dispositif dans 5 ans (article 16 LOVD). Le BEFH s’est adjoint l’expertise du Centre romand de recherche en criminologie (Université de Neuchâtel) pour mener à bien cette tâche.

Violence domestique et addictions

 La journée annuelle du réseau vaudois de lutte contre la violence domestique a eu lieu le 30 janvier 2019. Consacrée à l'approfondissement de la réflexion sur la thématique croisée de la violence et des addictions, la journée a été organisée conjointement par le BEFH et la Direction de l'insertion et des solidarités (DIRIS) de manière à faire émerger des pistes concrètes d’action.

Un groupe de travail BEFH-DIRIS a travaillé sur certaines des pistes évoquées par les professionnel-le-s du terrain. Il a notamment élaboré un projet pilote de répondance croisée à l’intention des professionnel-les des deux communautés de travail: violence domestique et addictions. Ce projet pilote démarrera en 2020.

Le BEFH a par ailleurs financé une partie du développement d'un projet de formation continue sur la double thématique. Cette formation qui sera dispensée dès 2020 à la Haute école de travail social et de la santé (EESP) de Lausanne.

Enfin, toujours en réponse à un besoin exprimé lors de la journée, le BEFH a revu le moteur de recherche permettant une meilleure identification des institutions et organismes utiles en matière de violence au sein du couple.

Détection et orientation sociale accompagnée de situations de violences au sein du couple

L’année 2019 a vu aboutir un projet de recherche soutenu par différents partenaires, dont le BEFH et la DIRIS. Les expert-e-s mandaté-e-s ont finalisé la méthodologie DOSAVI destinée aux professionnel-le-s du terrain social qui peuvent se retrouver confronté-e-s tant à des victimes qu’à des auteur-e-s de violence au sein du couple. Conformément aux engagements pris, les expert-e-s ont finalisé en 2019 un rapport de recherche et rédigé un guide de référence présentant la méthodologie. Ce guide a été publié par le BEFH à la fin de l’année 2019. En parallèle, les expert-e-s ont dispensé plusieurs formations à la méthodologie, dont une formation destinée aux collaborateurs et collaboratrices de l’Etablissement vaudois d’aide aux migrants (EVAM). Cette dernière formation a été organisée et financée par le BEFH. Ces activités visent la sensibilisation à la thématique de la violence au sein du couple, ainsi que la formation des professionnel-le-s prévus par la LOVD et la Convention d’Istanbul.

1959-2019 : 60 ans du droit de vote des Vaudoises

Le Canton de Vaud a été le premier canton suisse à octroyer le droit de vote et d’éligibilité aux femmes. Pour commémorer cet anniversaire, le BEFH a créé l’exposition "Vers l’égalité : 60 ans d’histoire. Du droit de vote des Vaudoises à nos jours (1959-2019)". A travers dix panneaux, elle retrace dix grandes étapes de l’égalité entre les femmes et les hommes. D'abord inaugurée au Forum de l’Hôtel de Ville à Lausanne lors de l’exposition RegART10 sur l’égalité (février-mars) à l'occasion du 10ème anniversaire de l'Equal Pay Day ou journée internationale de l'égalité salariale, elle a ensuite été exposée au Parlement vaudois (juin) ainsi que dans le hall du bâtiment des Retraites Populaires à Lausanne (mai-juillet). De nombreuses écoles ont également accueilli cette exposition afin de  sensibiliser leurs élèves aux enjeux de l'histoire et du présent de l'égalité, en particulier durant les semaines qui ont précédé la grève des femmes du 14 juin 2019. Disponible en plusieurs formats, elle permet de se souvenir des réussites du passé et entamer les défis actuels.

Partager la page