Département de l'économie, de l'innovation et du sport (DEIS)

2020 au Département de l'économie, de l'innovation et du sport

Dès le 16 mars, les collaborateurs du DEIS se retrouvent rapidement en télétravail. Les plans de continuité sont activés. Le DEIS avec l'économie et le sport, se retrouve rapidement au centre de l'application et de la mise en œuvre des décisions du Conseil d'Etat en collaboration avec le DSAS: les deux chefs de ces deux départements ont compétence pour signer les décisions. Le service de l'emploi (SDE) et le service de la promotion de l'économie et de l'innovation (SPEI) se retrouvent au cœur de la tempête. Il s'agit de transférer rapidement les forces de travail à la gestion des demandes de RHT (SDE), puis de créer des task-force pour gérer les différentes demandes d'aides, en suivant les mesures prises par la Confédération.

Année 2020, année exceptionnelle pour le sport dans le canton de Vaud (!)

2020 était annoncée comme une année exceptionnelle pour le sport dans le canton de Vaud : il devait s’y dérouler les Jeux olympiques de la jeunesse d’hiver, les championnats du monde de hockey, les championnats du monde de pétanque et les championnats du monde de cyclisme sur route ! Et puis le virus est arrivé et tout s’est arrêté. Des quatre événements, seuls les JOJ se déroulent merveilleusement en janvier.

Les Jeux olympiques de la jeunesse (JOJ 2020)

Le jeudi 9 janvier 2020 se déroule à la Vaudoise Aréna la cérémonie d’ouverture des JOJ. Quelques chiffres pour cerner ces JOJ : 1784 athlètes, 100 médias accrédités, 7000 articles dans le monde, 640'000 spectateurs, 79 nations représentées, 8 sports, 16 disciplines et 81 épreuves, 4172 volontaires âgés de 16 à 89 ans, 191 pays ayant diffusé des images des jeux et 13 millions de visiteurs uniques sur toutes les plateformes olympiques pendant l’événement. Grâce aux JOJ considérés dès le début comme un «accélérateur de projets », la nouvelle patinoire de Malley voit le jour ; Vortex, futur village pour étudiants servant de village olympique unique, voit le jour ; une nouvelle télécabine aux Diablerets voit le jour ; un tremplin entièrement rénové voit le jour aux Tuffes. Leysin voit la renaissance de son site de snowboard et Villars effectue de nombreux aménagements.

Changement à la tête de la DGAV

La DGAV a été créée le 1er juillet 2018 et placée sous la direction de Frédéric Brand, chef du Service de l'agriculture et de la viticulture (SAVI) depuis juin 2008. A sa demande et suite à une évaluation faite en collaboration avec le Chef du département, Frédéric Brand décide de recentrer ses activités sur les domaines de compétences qui lui sont le plus proches.  Il quitte son poste début mars 2020 et reprend avec effet immédiat la Direction de l'agriculture, de la viticulture et des améliorations foncières. Jacques Henchoz est ensuite désigné Directeur général ad intérim.

Importantes décisions liées au projet IMAGO

Le nouveau pôle IMAGO vise le regroupement de la formation des métiers de la terre, des administrations publiques vaudoises liées à l’agriculture, de la recherche agronomique, ainsi que des partenaires. En octobre 2020, Le conseil d’Etat prend une série de décisions. A terme, le site de Changins – en collaboration avec Agroscope – accueillera les cultures spéciales et les formations affiliées. Grange-Verney à Moudon recevra toute la formation agricole et l’administration de la DGAV. Le site de Marcelin sera dédié à la formation scolaire post-obligatoire. La cible budgétaire de l’ensemble du projet est fixée à 105 millions. Le calendrier général de toute l’opération prévoit les premiers travaux en 2023 et 2025-2026 pour les déménagements.

Marque Vaud +

L’année 2020 a été marquée par l’accélération de la mise en œuvre de la marque territoriale VAUD+. Dans les faits marquant, il y a lieu de citer la création de la plateforme numérique WelQome, première action concrète de la marque VAUD+ réalisée pour les acteurs du tourisme dans le contexte de la pandémie COVID-19, ainsi que la naissance de l’association en charge de la gestion et de la promotion de marque, sous le nom de Vaud Promotion.

Emploi

L’impact de la pandémie a lourdement pesé sur le chômage et la création d’emplois vaudois en 2020. Cela s’est traduit par une augmentation abrupte du nombre de chômeurs (+25% entre février et avril) et un taux de chômage qui est passé de 3,8% à fin janvier à 4,9% à fin mai, notamment sous l’effet de la 1ère vague pandémique et la mise en place des mesures nationales d’urgence sanitaire. Après ce pic, le taux s’est stabilisé jusqu’en novembre – notamment grâce au soutien du chômage partiel – avant de remonter à 4,9% (progression mensuelle principalement liée à des facteurs saisonniers concernant surtout les métiers de la construction). La crise a particulièrement touché le secteur de l’hôtellerie-restauration mais également les petits commerces, les services à la personne et l’industrie. Le recours massif au chômage technique (RHT) aura néanmoins permis aux entreprises vaudoises de maintenir un niveau élevé d’emplois qui aurait sans doute chuté fortement sans ce dispositif, entraînant avec lui de nombreuses faillites. De mars à décembre, 20’000 entreprises ont fait une demande de RHT et près de 850 millions d’indemnités RHT ont été versés, dont 83% versés par la Caisse cantonale rattachée au SDE - DEIS.

Partager la page