Département de l'environnement et de la sécurité (DES)

2020 au Département de de l’environnement et de la sécurité (DES)

De grands changements sont intervenus en 2020 au Département, puisque le DIS (Département des institutions et de la sécurité) est devenu le DES (Département de l’environnement et de la sécurité) en mars suite à la nouvelle composition du Conseil d’Etat. Immédiatement après, la pandémie a mobilisé les différents services du DES. Service de la sécurité civile et militaire (SSCM), Police cantonale et Service pénitentiaire (SPEN) ont été fortement impactés par l’apparition du COVID-19. Quant à la Direction générale de l’environnement (DGE), elle a fourni un appui à l’Etat-major cantonal de conduite (EMCC) dans chaque situation où un aspect environnemental a été identifié. L’activité du DES s’est néanmoins poursuivie malgré la pandémie. Ainsi, le Plan climat vaudois a notamment été présenté par le Conseil d’Etat in corpore le 24 juin. Conduit par le DES, il marque le début d’une politique environnementale cantonale ambitieuse pour les prochaines années. Pour sa mise en œuvre, l’Unité Plan climat, rattachée au Secrétariat général du DES, a été créée.

Direction générale de l’environnement - DGE

De nombreux projets d’envergure ont été menés par la DGE en 2020. Parmi eux, l’adoption par le Grand Conseil début 2020 de l’augmentation de la taxe sur l’électricité qui permettra, dès le 1er janvier 2021, de financer les mesures décrites dans la Conception cantonale de l’énergie (CoCEn 2019). En septembre, des projets-pilotes sur des antennes de téléphonie 5G ont été lancés en collaboration avec les opérateurs de téléphonie. En vertu du principe de précaution, ils serviront à vérifier sur le terrain les procédures de mesures de cette nouvelle technologie qui ont été développées par la Confédération. En novembre, à la suite d’une consultation, le Conseil d’Etat a adopté la révision du Plan cantonal de gestion des déchets (PGD). L’actualisation des besoins cantonaux et intercantonaux d’entreposage de matériaux de type D et E ont rendu cette révision nécessaire. Le PGD révisé prévoit en outre des mesures visant à limiter en amont les volumes mis en décharge, par la réduction des déchets incinérables et une amélioration du traitement des résidus d’incinération.

Service pénitentiaire – SPEN

Le projet-pilote de justice restaurative, débuté en octobre 2019 à l’Etablissement de détention pour mineurs et jeunes adultes Aux Léchaires (EDM) s’est achevé en mars 2020 sur un bilan très positif. Le DES et le SPEN ont ainsi décidé de poursuivre leur collaboration avec Swiss RJ Forum afin de déployer la justice restaurative dans d’autres établissements. Cette démarche se poursuivra dès que la situation sanitaire le permettra. Concernant les infrastructures, le 28 février, l’Etat de Vaud a lancé le concours d’architecture pour la réalisation du nouvel établissement des Grands-Marais qui prévoit, à terme, 410 places de détention supplémentaires pour une enveloppe globale de 279 mios fr. Plusieurs crédits ont également été acceptés par le Grand Conseil : crédit d’étude de 2,2 mios de francs pour la création d’un poste de contrôle avancé et la sécurisation du Pôle pénitentiaire du nord vaudois, crédit-cadre de 28,8 mios fr. pour des travaux d’entretien et modernisation globale du parc immobilier pénitentiaire, crédit d’investissement de 17 mios fr. pour la rénovation de la prison de la Tuilière à Lonay. Du point de vue des ressources humaines, la crise sanitaire a eu un impact important sur le personnel pénitentiaire, qui a fait preuve d’une grande flexibilité ainsi que d’un investissement sans faille.

Police cantonale – POLCANT

La Police cantonale a été très engagée dans la crise sanitaire tout au long de l’année 2020. Ainsi, aussitôt le plan ORCA déclenché, un dispositif de conduite unifié a été mis en place entre la police cantonale et les polices communales. La Police cantonale a été au cœur de nombreuses missions durant ces mois de pandémie. Elle a notamment dû veiller au respect de la limitation des rassemblements de personnes sur la voie publique en agissant selon les principes  de prévention, dissuasion et répression. En mai, alors qu’un plan de désengagement du dispositif policier unifié était mis en œuvre, plusieurs polices communales ont souhaité poursuivre la collaboration renforcée avec la Police cantonale. Cela a donné naissance au projet CoRe (collaboration renforcée) que toutes les polices vaudoises ont finalement rejoint. En parallèle, la Police cantonale a poursuivi ses autres engagements, notamment l’expérience pilote de port de caméras-piétons qui s’est achevée sur un bilan positif et qui a été prolongée. Les chiffres de la criminalité présentés en mars ont montré une baisse de 6% des infractions au code pénal pour l’année 2019. Ce bilan confirme celui des dernières années : 50% de diminution des infractions au code pénal depuis 2013.

Service de la sécurité civile et militaire – SSCM

L’année 2020 du SSCM et de l’EMCC a été fortement marquée par le COVID-19. Dès le mois de février, des séances se sont déroulées avec des groupes d’experts et un plan général de coordination a été mis en place avec les partenaires de la protection de la population. Avec l’activation du plan ORCA à deux reprises, l’EMCC a géré la planification des opérations, la conduite et la coordination de la crise sanitaire, en collaboration avec les services de santé. La Protection civile vaudoise a également été très sollicitée durant cette année et ses missions ont été nombreuses : de la prévention sur les marchés, à l’appui au système hospitalier en passant par les équipes mobiles dévolues à la vaccination. Au total, 117'347 jours de service ont été effectués et 103'090 jours de service en situation d’urgence, un record!

Partager la page