Une charte des talus de routes pour préserver la biodiversité

Malgré ce qu’on pourrait croire, l’état de la biodiversité du pays est préoccupant. La Suisse possède une des plus fortes proportions d’espèces menacées. La situation est également inquiétante dans le canton de Vaud. Fort de ce constat, le Conseil d’Etat a adopté un plan d’action en faveur de la biodiversité 2019-2030. L’une des mesures vise à renforcer la biodiversité le long des routes.

Les bords de routes, une opportunité

Les zones vertes de bords de routes représentent une opportunité de favoriser la biodiversité. En effet, elles constituent des zones de migration de la faune et de dispersion de la flore. La biodiversité peut y être valorisée partout où un entretien intensif pour assurer la sécurité ne doit pas être garanti.

Photo: Erwin Egger

Depuis plusieurs années, le Canton s’est engagé à entretenir ses zones vertes de bord de route de manière écologique et différenciée. Dans le but de promouvoir des actions concertées, le Canton invite les Communes à mettre en œuvre un entretien de leurs zones vertes en faveur de la biodiversité et à marquer cet engagement en adhérant à une charte.

Les 3 axes de la charte

En adhérant à la charte, la Commune s’engage à

  1. renoncer à l’utilisation de tous types de produits phytosanitaires
    Les substances bioactives contenues dans les produits phytosanitaires peuvent avoir des effets indésirables sur la santé humaine, l’environnement, la faune et la flore. Par précaution et exemplarité, la Commune interdit sur tout son réseau routier l’utilisation des produits phytosanitaires, même pour un traitement « plante par plante ».

  2. préserver et promouvoir la biodiversité
    Libres de toute contrainte de productivité agricole, les bords de routes constituent des corridors de migration pour la petite faune et de dispersion pour la flore. Des talus abritent de nombreuses espèces menacées et rares de Suisse. En les entretenant de manière écologique et différenciée, ils participent à la conservation de la biodiversité. Certaines mesures en faveur de la biodiversité peuvent être un gain de temps (zones refuges, par exemple).

  3. lutter contre les plantes exotiques envahissantes et celles problématiques pour l’agriculture
    Dans l’intérêt de la biodiversité, l’agriculture, la santé humaine et la sécurité des infrastructures, il est nécessaire de lutter contre ces plantes. Très concurrentielles, elles aiment les milieux perturbés et colonisent souvent les bords de routes.

Comment adhérer à la charte ?

La procédure est simple :

  1. télécharger et imprimer la charte (PDF, 459 Ko)

  2. dater et signer la charte

  3. envoyer une copie du document daté et signé soit par mail à info.dgmr(at)vd.ch, soit par courrier à Direction générale de la mobilité et des routes, Division entretien, place de la Riponne 10, 1014 Lausanne
    Cette transmission de la charte permet à la DGMR de tenir à jour la liste des Communes adhérentes qui figurera sur cette page.

  4. après réception de la charte, la DGMR envoie un exemplaire du guide de terrain, si la Commune ne l'a pas déjà reçu lors d'un cours du CEP.

Partager la page