RC 151 - Viaduc de Cudrex

RC 151 - Viaduc de Cudrex

La route cantonale RC 151 est l'axe desservant les zones industrielles et artisanales de Bussigny et Aclens depuis la jonction autoroutière de Crissier.

Le viaduc de Cudrex, long de plus de 400 mètres et construit en 1968, permet de franchir les voies CFF au nord des zones industrielles de Bussigny-Sud et Reculan. Subissant un important trafic de poids lourds, il a nécessité un assainissement.

L'ouvrage possède une structure porteuse en béton armé en bon état. En revanche certains éléments secondaires arrivaient en fin de vie et devaient être remplacés. Il s'agit notamment des éléments suivants :

  • les 7 joints de chaussée mécaniques usés et bruyants ;
  • l'étanchéité et le revêtement, qui avaient subi de nombreux dommages et devaient être complétement renouvelés, car ils ne protégeaient plus suffisamment la structure porteuse ;
  • les glissières de sécurité endommagées et ne répondant plus aux normes actuelles.

 

Objectifs du projet

  • améliorer le confort des riverains en réduisant les nuisances sonores dues au passage des véhicules sur les joints mécaniques ;
  • améliorer la sécurité des usagers avec un revêtement adéquat et des glissières de sécurité répondant aux exigences du type de trafic actuel ;
  • limiter le nombre d'interventions d’entretien de la DGMR ;
  • pérenniser la structure porteuse en remplaçant son système d'étanchéité arrivé en fin de vie.

Périmètre et durée des travaux

Les travaux ont été exécutés sur toute la longueur de l'ouvrage. En marge du viaduc, un mur de gabions remplace le mur de palplanches métalliques sous les voies CFF. Enfin le rond-point desservant les zones industrielles de Bussigny-Sud et Reculan a été également assaini.

Les travaux ont été réalisés de mi-mai à fin octobre 2016.

Gestion de la circulation durant les travaux

Afin de limiter les nuisances pour les usagers, la DGMR a choisi de maintenir le trafic sur l’ouvrage dans les deux sens en journée du lundi au samedi durant tous les travaux d’assainissement. La technique innovante du béton fibré ultraperformant a été utilisée pour assurer l’étanchéité du viaduc. Grâce à une résistance suffisante obtenue en quelques heures (séchage rapide), le BFUP permet de rétablir la circulation dans les meilleurs délais.

Galerie photos

 


© Photos Jean-Bernard Sieber, ARC - Toute reproduction interdite

Partager la page