Dispositif cantonal de désengorgement des établissements hospitaliers reconnus d’intérêt public

Niveau actuel

La sollicitation accrue des établissements hospitaliers met en tension le système sanitaire vaudois. C'est le cas surtout durant des périodes critiques comme en été à cause de problèmes de santé liés aux grandes chaleurs et en hiver dû à des problèmes d'affections respiratoires ou traumatismes.

Le dispositif cantonal permanent développé par la Direction générale de la santé prévient une saturation des établissements hospitaliers reconnus d'intérêt public (RIP). Il permet une plus grande réactivité en cas d'engorgement en optimisant le flux cantonal des patients. Le dispositif est déclenché dès que le nombre de patients admis au CHUV dépasse la capacité de ses services à les prendre en charge compromettant ainsi les possibilités d’admission de nouveaux patients.

Le dispositif se décline en cinq niveaux cumulatifs qui dépendent du degré cantonal de surcharge des capacités d’accueil et de l’impact sur la sécurité et l’adéquation des prises en charge hospitalière.

L'application du dispositif cantonal  (PDF, 30 Ko) se base sur une liste de « personnes de référence » par institution qui est régulièrement actualisée et sur des formulaires d’annonce de lits disponibles à remplir par chaque établissement.

Annonce de disponibilités de lits en soins aigus A (PDF, 480 Ko)

Annonce de disponibilités en suite de soins: Lits B (PDF, 488 Ko)

Gouvernance et communication

La gestion du dispositif est sous la responsabilité de la directrice la Direction générale de la santé en collaboration avec les partenaires. La responsabilité ultime incombe au chef du Département de la santé et de l'action sociale.

Chaque direction d’établissement prendra toutes les dispositions utiles pour informer les patients et leurs proches du dispositif, en particulier des mesures exceptionnelles ainsi que des modalités d’accompagnement. Le Département de la santé et de l'action sociale porte la responsabilité d'informer la population sur le dispositif.

Partager la page