Le label SméO lance sa version 2 pour une construction et une exploitation plus durable

Communiqué de presse

Publié le 17 juin 2020

L’Etat de Vaud ouvre aujourd’hui un nouveau site internet à l’adresse www.smeo.ch. Il  lance ainsi la deuxième version du label SméO, qui certifie le haut niveau de performance d’un projet de construction, puis de sa réalisation proprement dite, en matière de construction durable. De plus, ce logiciel gratuit et libre d’accès innove en lançant le premier label en exploitation de Suisse, mettant ainsi en valeur le suivi énergétique régulier que la Direction générale des immeubles et du patrimoine (DGIP) entreprend sur son parc immobilier, dans l’objectif de la préservation du climat. Concrètement, le premier label en exploitation est attribué au Gymnase d’Yverdon.

Partager la page

En 2009, la Ville de Lausanne et le Canton de Vaud mettaient à disposition des planificateurs et maîtres d’ouvrages publics et privés l'outil d'aide à la décision SméO, application informatique opensource, libre d'accès. Cette application permet à chacun d’évaluer la durabilité de son projet de construction. La plus-value de la démarche réside dans la prise en compte exhaustive des critères relatifs à une construction durable, tant à l'échelle du quartier que du bâtiment.

Depuis 2010, tous les grands projets conduits par la Direction générale des immeubles et du patrimoine (DGIP) ont été développé à l’aide de cet outil, en particulier le bâtiment Synathlon sur le site de Dorigny ou l’assainissement du Gymnase d’Yverdon, ces deux réalisations obtenant les premiers certificats SméO en Construction ou en Exploitation

Le 7 juin 2017, le Conseil d'Etat affirmait sa volonté d’exemplarité dans les constructions de l’Etat, avec des performances équivalentes à «Minergie P ECO», en proposant trois variantes possibles comme réponses à cette recherche d’équivalence: «Label SméO», «Certificat énergétique cantonal des bâtiments (CEC)» ou «Minergie sans ventilation double flux».

L’outil SméO, permet deux approches, soit une démarche globale très complète en s'appuyant sur le cahier technique «SIA 2040: la voie SIA vers l’efficacité énergétique», soit une labellisation pour des projets de construction, de rénovation ou en exploitation. Dans ce cas, il se réfère à des mesures de consommation sur 3 ans pour délivrer ce certificat. Cette exigence supérieure est essentielle pour atteindre la stratégie énergétique 2050, adoptée par la population suisse en mai 2017. Rappelons que cette stratégie a pour objectifs de diminuer par trois les consommations d’énergie et de s’affranchir des énergies fossiles d’ici 2050.

L’assainissement du Gymnase d’Yverdon en 2014 a consisté à remplacer les façades des années 70 par des façades performantes à ossature en bois, à renforcer l’isolation des toitures, à ne pas installer de ventilation double-flux dans les classes et à remplacer le chauffage à mazout par du pellet. Ces améliorations permettent de baisser l’indice chaleur de 70% et les émissions CO2 de 90%. Six ans après, le suivi des mesures de consommation permet de délivrer ce premier certificat en exploitation, une première en Suisse, qui montre une voie vers l’objectif Zéro carbone.

Bureau d'information et de communication de l'Etat de Vaud

Renseignements

  • DFIRE, Philippe Pont, directeur général, Direction générale des immeubles et du patrimoine,
    021 316 74 60
  • DFIRE, Yves Golay, adjoint au directeur général de la DGIP, responsable de la construction durableppement durable, Direction générale des immeubles et du patrimoine,
    021 316 73 17

Liens

Téléchargements

Cette page permet de retrouver tous les communiqués publiés depuis 1997 par le Conseil d'Etat, les départements de l'administration cantonale, le Grand Conseil et l'Ordre judiciaire. Son raccourci est www.vd.ch/communiques.
Les communiqués diffusés par les autres institutions de l'Etat sont disponible sur les pages suivantes:

Partager la page