Veni, vidi…parti? Les parcours des migrants vaudois

Flash statistique

Statistique Vaud

Publié le 3 décembre 2019

Selon le dernier courrier Numerus de Statistique Vaud, la moitié des migrants qui se sont installés dans le canton de Vaud durant la période 2013-2017 vient d’un pays européen et un quart d’un autre canton suisse. Etudiants ou jeunes actifs pour la plupart, les migrants internationaux s’installent souvent dans les centres urbains, tandis que les nouveaux arrivants en provenance d’un autre canton s’implantent aussi à proximité des frontières de leur canton de provenance. Si les personnes arrivées depuis un autre canton tendent à s’installer durablement, plus de la moitié des migrants internationaux a quitté le canton de Vaud quatre ans après l’arrivée.

Partager la page

Le canton de Vaud accueille différents types de migrants dont les parcours se distinguent à plusieurs niveaux. Les personnes arrivant en provenance d’un autre canton viennent surtout de Suisse romande: 29% de Genève et 21% de Fribourg. Il s’agit en grande partie de jeunes actifs, avec ou sans famille, qui ont en moyenne 32 ans et qui logent généralement en ménage privé. Changeant rarement de commune, ces migrants intercantonaux sont nombreux à s’installer à long terme en terre vaudoise: quatre ans après leur arrivée, moins d’un tiers a quitté le canton.

Selon Statistique Vaud, les personnes arrivant depuis l’étranger viennent majoritairement des pays européens (dont notamment la France, le Portugal et l’Italie), mais aussi d’Asie et des Amériques. Agés en moyenne de 28 ans, ces migrants internationaux s’installent dans le canton principalement dans le but d’étudier dans une haute école ou de travailler. Deux tiers d’entre eux se voient attribuer une autorisation de séjour (permis B), 16% une autorisation de courte durée (permis L) et 4% sont des requérants d’asile.

Leurs parcours sont toutefois hétérogènes. Si une partie des migrants internationaux ne vient que pour quelques mois et loge régulièrement en foyer ou en colocation, d’autres prévoient de rester plus longtemps. Un an après leur arrivée dans le canton, 19% des migrants ont changé de logement et 15% ont déménagé dans une autre commune vaudoise. Quatre ans après l’arrivée, plus de la moitié a quitté le canton de Vaud. En outre, lorsqu’ils quittent la Suisse, trois quarts des migrants rentrent dans leur pays d’origine.

Dans son second article Numerus, Statistique Vaud s’intéresse aux résidents vaudois de nationalité suisse qui possèdent une ou plusieurs autres nationalités.

Numerus n° 9/2019

Bureau d'information et de communication de l'Etat de Vaud

Renseignements

Téléchargements

Cette page permet de retrouver tous les communiqués publiés depuis 1997 par le Conseil d'Etat, les départements de l'administration cantonale, le Grand Conseil et l'Ordre judiciaire. Son raccourci est www.vd.ch/communiques.
Les communiqués diffusés par les autres institutions de l'Etat sont disponible sur les pages suivantes:

Partager la page