Votre identité

Point séance

Séance du Grand Conseil du mardi 4 avril 2023, point 6 de l'ordre du jour

Texte déposé

L’étude de l’agence Qualinsight parue l’année passée dans le cadre de l’aide aux médias pilotée par l’État de Vaud, et validée par le Grand Conseil en mars 2021, est sans appel : 71% des jeunes vaudoises et vaudois s’informent via les réseaux sociaux de façon passive et aléatoire, en privilégiant le défilement mécanique de pages internet. Les canaux traditionnels (télévision, radio ou encore presse papier) sont délaissés par cette catégorie de la population[1]. D’après l’étude, plus de la moitié des jeunes se disent opposés à payer pour obtenir de l’information.

 

Parallèlement à ce constat, la presse romande souffre, et en particulier les médias régionaux. Dans un monde toujours plus globalisé où les causes locales voire régionales sont éclipsées par les grands mouvement sociaux d’envergure internationale, il est parfois difficile d’intéresser les jeunes à l’actualité locale.

 

Afin de soutenir la presse régionale et à l’instar de Fribourg, l’État de Genève offrira désormais des abonnements de presse pour les journaux payants établis dans le canton aux jeunes de 18 ans[2]. Comme le souligne justement la chancellerie d’État, « la presse représente un pilier du débat public et le fondement d’une démocratie fonctionnelle et forte ». 5'500 personnes sont potentiellement concernées pour 2023, pour une enveloppe budgétaire de 85'000 francs.

Comparativement à la population des deux cantons, si Vaud devait suivre le mouvement genevois, on peut supposer que le montant d’une telle mesure avoisinerait les 150'000 francs, montant tout à fait supportable à l’échelle du budget cantonal vaudois.

Rappelons à cet égard que la population vaudoise est très majoritairement favorable à l’aide aux médias, puisqu’elle avait accepté à plus de 57% la loi sur le train de mesures en faveur des médias en votation populaire le 13 février 2022[3]. Malgré le soutien déjà accordé dans le cadre du budget 2023 à la presse régionale, foisonnante dans le canton (Journal de Morges, La Côte, Journal de Cossonay, La Région, L’Écho du Gros-de-Vaud et bien d’autres), offrir la gratuité à certains titres régionaux serait donc certainement bien accueilli. D’autant plus que le Conseil d’État avait déjà évoqué, dans le cadre de l’aide aux médias, une volonté de créer un « kiosque virtuel » accessible aux jeunes à un tarif préférentiel.

 

Compte tenu de ce qui précède, j’ai l’honneur de poser au Conseil d’État les questions suivantes :

 

1) Le Conseil d’État envisage-t-il de suivre les Cantons de Genève et Fribourg et d’offrir, lui aussi, des abonnements à la presse régionale aux jeunes citoyennes et citoyens dans le cadre de sa stratégie d’aide aux médias ?

 

2) À quel coût exact se monterait une telle mesure ?

 

3) Quelles autres mesures le Conseil d’État envisage-t-il de prendre pour renforcer l’attrait de la presse locale et régionale spécifiquement auprès des jeunes citoyennes et citoyens (jeunes adultes/adolescent.e.s) ?

 

 

D’avance, je remercie le Conseil d’État pour ses réponses
 

 

[1]https://www.swissinfo.ch/fre/toute-l-actu-en-bref/les-réseaux-sociaux--source-no-1-d-informations-des-jeunes-vaudois/47838154

[2]https://www.rts.ch/info/regions/geneve/13867103-geneve-offre-des-abonnements-de-presse-numeriques-aux-jeunes-de-18-ans.html

[3]https://www.elections.vd.ch/votelec/app15/index.html?id=CHVO20220213#v=results&o=3

Conclusion

Souhaite développer

Document

23_INT_50-Texte déposé

Transcriptions

Visionner le débat de ce point à l'ordre du jour
M. Yannick Maury (VER) —

L’étude de l’agence Qualinsight parue l’année passée a démontré que 71 % des jeunes Vaudoises et Vaudois s’informaient via les réseaux sociaux de façon passive et aléatoire, et délaissaient les canaux d’information traditionnels. D’après l’étude, plus de la moitié des jeunes se disent opposés à payer pour obtenir de l’information.

Dans le cadre de l’aide aux médias, le Conseil d’Etat avait déjà évoqué une volonté de créer un kiosque virtuel accessible aux jeunes à un tarif préférentiel. Ce serait un pas dans la bonne direction. Mais tarif préférentiel n’est pas égal à gratuité, alors même que l’étude Qualinsight démontre qu’il faut privilégier la gratuité, du moins dans un premier temps, pour attirer les jeunes vers la presse traditionnelle, et encore plus pour de l’information régionale ou locale. C’est pour ces raisons que les cantons de Genève et Fribourg offriront désormais des abonnements de presse pour les journaux payants aux jeunes de 18 ans. Comme le souligne justement la chancellerie d’Etat genevoise : la presse représente un pilier du débat public et le fondement d’une démocratie fonctionnelle et forte. Dès lors, nous souhaiterions savoir si le Conseil d’Etat vaudois entend suivre le mouvement et offrir, lui aussi, des abonnements à la presse régionale ou locale de notre canton à tous les jeunes adultes qui en font la demande. Je remercie d’avance le Conseil d’Etat pour sa réponse.

Mme Séverine Evéquoz (VER) — Président-e

L’interpellation est renvoyée au Conseil d’Etat qui y répondra dans un délai de trois mois.

Retour à l'ordre du jour

Partager la page