22_INT_135 - Interpellation Jean Tschopp et consorts - Les abonnés absents des fournitures scolaires.

Séance du Grand Conseil du mardi 27 septembre 2022, point 2.8 de l'ordre du jour

Texte déposé

Lors de la rentrée scolaire 2022-2023, les retards d’approvisionnement et de livraison de fournitures scolaires se sont multipliés atteignant des niveaux records. Des problèmes avaient déjà été signalés auparavant.

 

Cette situation est très inconfortable pour les élèves, leurs parents et le corps enseignant.

 

Sur le site internet de la Société pédagogique vaudoise (SPV), on apprend qu’en septembre 2021, le syndicat avait fait part, une nouvelle fois, d’inquiétudes quant au fonctionnement des achats aux Départements en charge de la formation et de la direction des achats et de la logistique (DAL). Un nouveau système d’informations des achats prévus pour janvier 2022 devait simplifier les tâches administratives pour le personnel enseignant. Le 30 juin 2022, dans une première lettre publiée sur son site à l'attention de la direction générale de l’enseignement obligatoire (DGEO), la SPV signalait de nombreux problèmes rencontrés avec les commandes faisant redouter que des élèves et enseignant·e·s ne recevraient pas tout le matériel à la rentrée. Malgré cette alerte, faute de mesure suffisante, ces craintes se vérifiaient lors de la rentrée scolaire du 22 août 2023. Dans un second courrier du 1er septembre 2022 à la DGEO, la SPV fait état d’agendas, cahiers de lecture et d’écriture ou encore de matériel pour les nouveaux moyens de mathématiques. Le syndicat conclut en demandant la création d’un groupe de travail dès septembre 2022 composé de représentant·e·s des enseignant·e·s, des directions, des dépositaires, de la DGEO dépendant du Département de l’enseignement et de la formation professionnelle (DEF) et de la DAL dépendant du Département de l’économie, de l’innovation, de l’emploi et du patrimoine (DEIEP).

 

Parallèlement, d’autres associations de représentant·e·s du personnel, parmi lesquelles la Société Vaudoise des Maîtres·se·s Secondaires (SVMS) s’est plainte des conditions de travail des dépositaires scolaires évoquant du travail à temps partiel imposé ne permettant pas de répondre efficacement aux besoins des établissements. Ce syndicat dénonce aussi des contraintes de flexibilité et des conditions de travail particulièrement difficiles.

 

Malgré ces plaintes à répétition, ces problèmes perdurent (24heures du 09.09.2022 « Le syndicat critique, le Canton minimise »). Cette situation affecte plusieurs élèves privés de matériel et peut se traduire par des difficultés d’apprentissage générant une inégalité de traitement entre élèves. Pour les parents d’élèves concernés, ces retards sont aussi préoccupants. En l’absence notamment de cahiers de communication, plusieurs semaines après la rentrée, des parents sont toujours privés d’un outil d’échanges pourtant essentiel entre les enseignant·e·s, l’enfant et ses parents. Nos écoles méritent un système d’approvisionnement et de livraison de fournitures scolaires moins bureaucratique et plus efficace.

 

Au vu de ce qui précède, les membres du Grand Conseil soussignés ont l’honneur d’adresser les questions suivantes au Conseil d’Etat et le remercie d’ores et déjà pour ses réponses:

 

1. Quelle proportion de fournitures du matériel essentiel pour la rentrée (agenda, cahiers, moyens d’enseignement, …) n’a pas été livrée:
    1.1. au moment de la rentrée scolaire ?
    1.2  à ce jour ?

        

2. Comment se fait-il que ces problèmes d’approvisionnement et de livraisons n’aient pas pu être réglés malgré les signalements des représentant·e·s des enseignant·e·s ?

 

3. Quelles mesures concrètes, par exemple la mise sur pied du groupe de travail précité intégrant les utilisateurs finaux, ont été ou seront prises pour éviter de nouveaux retards, à la rentrée et en cours d’année, dans l’approvisionnement et la livraison de fournitures scolaires ?

 

4. Comment remédier aux problèmes de coordination entre la direction des achats et de la logistique, la direction générale de l’enseignement obligatoire et les établissements ?

 

5.   Qu’est-il prévu pour améliorer les conditions de travail des dépositaires scolaires ?

Conclusion

Souhaite développer

Liste exhaustive des cosignataires

Signataire Parti
Cendrine Cachemaille SOC
Carine Carvalho SOC
Isabelle Freymond SOC
Géraldine Dubuis VER
Cédric Roten SOC
Yves Paccaud SOC
Valérie Induni SOC
Sylvie Pittet Blanchette SOC
Jerome De Benedictis V'L
Laurent Balsiger SOC
Pierre Wahlen VER
Romain Pilloud SOC
Sandra Pasquier SOC
Yannick Maury VER
Patricia Spack Isenrich SOC
Retour à l'ordre du jour

Partager la page