20_REP_110 - Réponse du Conseil d'Etat au Grand Conseil à l'interpellation Stéphane Balet et consorts - Violences urbaines à Yverdon: que fait la police cantonale ? (20_INT_51).

Séance du Grand Conseil du mardi 1er juin 2021, point 18 de l'ordre du jour

Document

R-CE Texte adopté par CE

Transcriptions

Visionner le débat de ce point à l'ordre du jour
M. Stéphane Balet (SOC) —

Tout d’abord, je remercie le Conseil d’Etat pour les réponses apportées à mon interpellation. Elles sont très détaillées et fort intéressantes. Je souhaite relever quelques éléments.

Le Conseil d’Etat s’étonne que j’aie fait mention de difficultés dans les relations entre les échelons cantonaux et communaux. J’en prends note, mais cela a été rapporté par la municipale en charge de la police dont je n’ai fait que relayer les propos ; ils se retrouvent dans le procès-verbal du conseil communal du 30 octobre. Ensuite, j’ai appris plusieurs éléments intéressants. Notamment, lors de l’intervention le soir d’Halloween, la police du nord-vaudois employait un canal radio qui n’était pas utilisé par la police cantonale. J’ai relevé qu’« une certaine confusion régnait à ce moment-là, peut-être par défaut de tactique opérationnelle, voire l’inexpérience de certains collaborateurs en technique de maintien de l’ordre. ». J’en prends note et en reparlerai dans le cadre de la municipalité. Je salue bien entendu la mise en place du projet de collaboration renforcée CoRe qui, manifestement, améliorera les possibilités pour ce type d’intervention. Je m’en réjouis. Encore une fois, je remercie le Conseil d’Etat pour ses réponses.

Mme Sonya Butera (SOC) — Président-e

La discussion n’est pas utilisée.

Ce point de l’ordre du jour est traité.

Retour à l'ordre du jour

Partager la page