21_MOT_31 - Motion Raphaël Mahaim et consorts - Réhabilitons une fois pour toutes le Major Davel (Développement et demande de renvoi à commission avec au moins 20 signatures).

Séance du Grand Conseil du mardi 30 novembre 2021, point 7 de l'ordre du jour

Texte déposé

L'année 2023 marquera le tricentenaire de la mort du Major Davel. Diverses festivités, notamment culturelles, sont déjà annoncées. Sur le plan de l'histoire politique vaudoise, il ne fait aucun doute que Jean-Daniel Abraham Davel est depuis longtemps considéré comme un martyr du peuple vaudois. Il aura fallu environ un siècle pour que la mémoire et l'honneur du Major Davel soient en quelque sorte lavés sur un plan moral, notamment sous la plume de Frédéric-César de La Harpe et Olivier Juste. Depuis lors, il est à la fois une figure patriotique et une incarnation de la liberté face aux oppressions. Son nom orne de nombreuses rues et plusieurs monuments lui sont dédiés.

 

Comme l'écrit l'historien Antonin Scherrer, on a toutefois le sentiment que le Major Davel doit être "sans cesse réhabilité". Sa condamnation à mort n’a du reste jamais été révoquée de quelque façon que ce soit par les autorités. C'est probablement la raison pour laquelle un groupe de députés interpartis avait déjà tenté, avant le tournant du 21ème siècle, d'obtenir sa réhabilitation en plaidant pour une révision de son procès l'ayant condamné à mort. L'association d'étudiants Zofingue en avait d'ailleurs fait de même à la même période.

 

Le tricentenaire de sa mort apparaît comme une occasion unique de faire un travail historiographique complet sur cette figure historique vaudoise. Cela serait l’occasion de documenter, à l’aide d’archives et de travaux historiques désormais très bien fournis, l’importance de ce personnage et de son héritage pour le pays de Vaud. Ce travail pourrait être confié à une commission historique spécialement nommée pour l’occasion. La "mémoire collective" vaudoise en sortira enrichie. Dans la foulée de ce travail, les autorités pourraient très officiellement proposer une réhabilitation solennelle du Major Davel. Un acte parlementaire, jamais envisagé à ce jour pour le Major Davel, serait l'instrument idéal pour ce faire.

 

Par la présente motion, les députés soussignée demandent au Conseil d'Etat de désigner une commission historique chargée de réunir toutes les sources concernant la vie et l’oeuvre du Major Davel et de présenter ensuite au Grand Conseil, à l'occasion du tricentenaire de sa mort, un projet de loi ou de décret le réhabilitant.

Conclusion

Renvoi à une commission avec au moins 20 signatures

Liste exhaustive des cosignataires

Signataire Parti
Julien Cuérel UDC
Nicolas Bolay UDC
Yvan Pahud UDC
Olivier Gfeller SOC
Anne Baehler Bech VER
Claude Nicole Grin VER
Alice Genoud VER
Nathalie Jaccard VER
Pierre Fonjallaz VER
Blaise Vionnet V'L
Felix Stürner VER
Jean-Marc Nicolet VER
Jérôme Christen LIBRE
Andreas Wüthrich VER
Circé Barbezat-Fuchs LIBRE
Anne-Laure Métraux-Botteron VER
Rebecca Joly VER
Sacha Soldini UDC
José Durussel UDC
Didier Lohri VER
Léonard Studer VER
Pierre Zwahlen VER
Séverine Evéquoz VER
Sabine Glauser Krug VER
Claire Richard V'L
Jean-François Chapuisat V'L
Vassilis Venizelos VER
Olivier Epars VER

Document

21_MOT_31-Texte déposé

Transcriptions

Visionner le débat de ce point à l'ordre du jour
M. Raphaël Mahaim (VER) —

Le Major Davel qui s’invite dans mon débat au Parlement, cela peut sembler incongru – pour ne pas dire farfelu – mais le sujet est très sérieux. Dans quelque temps, nous fêterons le tricentenaire de sa mort. C’est une personnalité bien connue des Vaudois qui orne différentes places, différents lieux publics, dans le canton de Vaud, mais qui n’a en réalité jamais fait l’objet d’une réhabilitation officielle. C’est ce qui fait dire à certains historiens, comme Antonin Scherer, que c’est un personnage qui doit sans cesse être réhabilité. Sa condamnation à mort n’a jamais été révoquée ni sa disgrâce de l’époque. On ne l’a donc jamais officiellement réhabilité. Dans le cadre des nombreuses festivités qui se préparent pour le tricentenaire de sa mort – sur le plan culturel ou littéraire – les députés qui portent cette motion estiment que les institutions devaient aussi participer à ce moment. Deux propositions sont amenées dans la motion déposée :

  1. la première consiste à regrouper des historiens ou des spécialistes de la période pour documenter l’épisode extraordinaire autour de cette personnalité.
  2. La seconde demande de soumettre un projet de loi au Parlement visant une forme de réhabilitation officielle d’un personnage qui a marqué l’histoire – tout le monde s’accorde à le dire – mais qui doit sans cesse être réhabilité. Une fois pour toutes, dans le cadre du tricentenaire de sa mort, peut-être arriverons-nous à laver son honneur de façon un peu solennelle pour les générations futures.

Le sujet n’est pas farfelu. Les festivités à l’occasion du tricentenaire de sa mort sont en préparation. C’est la raison pour laquelle les députés signataires de cette motion pensent qu’il est nécessaire d’inclure un pan institutionnel à ces événements prévus pour 2023. Je vous remercie de l’accueil que vous ferez à cette motion.

Mme Laurence Cretegny (PLR) — Président-e

La motion, cosignée par au moins 20 membres, est renvoyée à l’examen d’une commission.

Retour à l'ordre du jour

Partager la page