Votre identité

Point séance

Séance du Grand Conseil du mardi 9 février 2021, point 8 de l'ordre du jour

Texte déposé

Comme vous l'avez certainement lu dans la presse, il existe depuis de nombreuses années, un village de pêcheurs sur la rive de la Menthue à Yvonand. Ce lieu est un élément à forte identité et fait partie du patrimoine touristique et culturel de la commune. il est cher aux habitants et doit être valorisé. Des manifestations didactiques et festives sont organisées chaque été.  De plus, il permet la poursuite d'une activité de pêche professionnelle qui reste un élément important de l'identité historique d'une commune lacustre. 

Or, la direction générale de l'environnement a envoyé un avis de résiliation le 18 décembre avec un délai au 1er avril 2021 pour la destruction des cabanes et la remise en état du terrain.La DGE n'a pas tenu compte du fait que ce site est indispensable à l'activité du pêcheur. Si une solution n'est pas trouvée, il n'aura plus de lieu où exercer son travail. Pourtant un plan partiel d'affectation pour cette zone est à l'étude et ne devait pas amener de changement avant 2022. 

Cette façon de procéder et le délai imposé si court paraissent pour le moins choquants dans la situation actuelle. C'est pourquoi je me permets de poser au Conseil d'Etat les questions suivantes:

- Le Conseil d'Etat envisage-t-il des solutions pour conserver ce patrimoine culturel et touristique local ?

- Au vu de l'importante mobilisation des habitants, le Conseil d'Etat peut-il concevoir de différer le délai de résiliation ?

- Pour quelles raisons la DGE a-t-elle imposé un délai si court alors qu'il s'agit d'une exploitation professionnelle ?

Je remercie le Conseil d'Etat pour ses réponses. 

 

Conclusion

Ne souhaite pas développer

Liste exhaustive des cosignataires

SignataireParti
Cendrine CachemailleSOC
Muriel ThalmannSOC
José DurusselUDC
Patrick SimoninPLR
Valérie InduniSOC
Jean TschoppSOC
Stéphane BaletSOC
Sébastien PedroliSOC
Sébastien CalaSOC
Muriel Cuendet SchmidtSOC
Isabelle FreymondSOC
Amélie CherbuinSOC

Transcriptions

Mme Sonya Butera (SOC) — Président-e

L’auteure n'ayant pas souhaité développer son interpellation en plénum, celle-ci est renvoyée au Conseil d’Etat qui y répondra dans un délai de trois mois.

Retour à l'ordre du jour

Partager la page