21_POS_29 - Postulat Claire Attinger Doepper et consorts - lutte contre la pollution des sols du canton (Développement et demande de renvoi à commission avec au moins 20 signatures).

Séance du Grand Conseil du mardi 1er juin 2021, point 13 de l'ordre du jour

Texte déposé

La réponse du CE à mon interpellation sur la teneur en plomb des sols, son ampleur et les mesures d’assainissement des surfaces infectées a été rendue en février 2021. Le CE indiquait notamment que l’évaluation de la pollution des sols du canton est réalisée en fonction du risque

 (alimentaire, pour les animaux ou les humains), et il est assez rare qu’ils doivent étudier ce risque en particulier pour les enfants.

La méthodologie sera testée sur une région pilote vaudoise en 2021, puis un bilan sera effectué en vue d’un éventuel élargissement aux autres régions du canton. Sur la base de ces résultats, il sera possible d’estimer l’ampleur et le type de surfaces potentiellement concernées et ainsi définir les actions et moyens nécessaires à l’échelle cantonale.

 

 

Il semble que cette déclaration est d'actualité . En effet, la situation lausannoise est inquiétante :  9 sites ont été identifiés avec des teneurs en dioxines et furanes, tous situés aux abords de places de jeux ou de sport et par définition fréquentés par des familles et donc des enfants.

Au vu des concentrations enregistrées, la législation sur les sols (ordonnance fédérale sur les atteintes portées aux sols, OSol) impose des investigations complémentaires.

 

Compte tenu de l’ampleur des infrastructures ( Ecoles, logements, divers chantiers etc..) construites ces dernières années sur l’ensemble du territoire vaudois , les mesures de protection des sols  et leurs assainissements nécessitent aujourd’hui la mise en place d’un plan de mesures systématiques pour éviter le risque de contamination de la population.

 

Les  actions doivent permettre d’identifier les terrains infectés , de les décontaminer pour les réaffecter  et améliorer ainsi le cadre de vie  de la population et lui assurer un environnement sain et sécurisé.

 

Dès lors , j’ai l’honneur de demander au CE de mettre en place

o   une méthologie comme annoncé en début d’année,

o   de développer et de communiquer  un plan d’assainissement des sols avec des mesures et moyens pour y faire face.

Conclusion

Renvoi à une commission avec au moins 20 signatures

Liste exhaustive des cosignataires

Signataire Parti
Carine Carvalho SOC
Valérie Induni SOC
Delphine Probst SOC
Jean-Claude Glardon SOC
Arnaud Bouverat SOC
Alexandre Rydlo SOC
Alberto Cherubini SOC
Julien Eggenberger SOC
Eliane Desarzens SOC
Sylvie Pittet Blanchette SOC
Cédric Echenard SOC
Isabelle Freymond SOC
Yves Paccaud SOC
Stéphane Montangero SOC
Muriel Thalmann SOC
Marc Vuilleumier EP
Alice Genoud VER
Muriel Cuendet Schmidt SOC
Cloé Pointet V'L
Sébastien Cala SOC
Jean Tschopp SOC
Cendrine Cachemaille SOC
Anne-Sophie Betschart SOC
Vincent Jaques SOC
Jean-Louis Radice LIBRE
Sylvie Podio VER

Transcriptions

Visionner le débat de ce point à l'ordre du jour
Mme Claire Attinger Doepper (SOC) —

La teneur en plomb des sols, son ampleur ainsi que les mesures d’assainissement des surfaces infectées ont été communiquées, pour Lausanne : la situation est inquiétante. Neuf sites ayant des teneurs en dioxine ont été identifiés, tous situés aux abords de places de jeu ou de sport, par définition très fréquentées par des familles et donc des enfants. Compte tenu du nombre de chantiers ces dernières années, du brassage de la terre et des nouvelles constructions sur l’ensemble du territoire vaudois, la protection des sols et leur assainissement nécessitent aujourd’hui la mise en place d’un plan de mesures systématiques pour éviter le risque de contamination de la population. C’est en substance ce que je demande au Conseil d’Etat par ce postulat. Je vous remercie de le soutenir et de le renvoyer en commission.

Mme Sonya Butera (SOC) — Président-e

Le postulat, cosigné par au moins 20 députés, est renvoyé à l’examen d’une commission.

Retour à l'ordre du jour

Partager la page