Point séance

Séance du Grand Conseil du mardi 15 février 2022, point 11 de l'ordre du jour

Texte déposé

A l’échelle vaudoise, le tissu économique est diversifié, innovant et résiliant. Toutefois, la pandémie actuelle a démontré la vulnérabilité de certains secteurs économiques aux aléas sanitaires, ce qui peut mettre des régions entières en difficulté. Il y a en effet sur le territoire cantonal, des régions grandement dépendantes d’un ou deux secteurs économiques, ce qui peut avoir de graves conséquences en cas de crise. Par le passé, d’autres événements ont mis certaines parties du territoire dans une situation économique compliquée. C’était par exemple le cas de la Vallée de Joux durant la crise horlogère des années 1970.

 

Si aujourd’hui, nous traversons une crise sanitaire majeure et que par le passé récent, nous avons vécu des crises économiques d’importance, rien n’indique que ce genre d’événements ne se reproduira pas à l’avenir, bien au contraire. Avec les changements climatiques, la pénurie de certaines ressources et la versatilité des marchés économiques, sans parler des risques liés à une nouvelle pandémie, il apparaît que nous devons nous préparer à traverser d’autres crises.

 

Dans cette optique et afin d’augmenter la résilience des régions économiquement vulnérables, qui sont par ailleurs souvent des régions périphériques du canton, il est important de favoriser la diversification économique de ces territoires.

 

La pandémie a par ailleurs engendré une modification de l’organisation du travail et notamment des habitudes de travail. Le télétravail est en effet aujourd’hui une composante qui peut, dans certains domaines, amener à faire évoluer des modèles en place. Ce phénomène peut être une opportunité pour les régions décentralisées de notre Canton, si les conditions-cadres y sont renforcées (infrastructures, communications, mise en réseau des acteurs, aménagement du territoire, etc.).

 

Les soussignés et soussignées ont dès lors l’honneur de demander au Conseil d’Etat de :

  • Présenter un rapport sur les mesures mises en place à l’heure actuelle pour diversifier l’économie vaudoise.
  • Présenter un rapport exposant un monitoring multifactoriel[1] de l’économie à l’échelle des arrondissements, respectivement des sous-arrondissements cantonaux, analyse qui permettra de mettre en exergue les vulnérabilités et les potentielles opportunités de développement.
  • Élaborer, à la suite de ce rapport et s’il existe des opportunités, une stratégie visant à favoriser une diversification économique des régions vulnérables économiquement et qui prend en compte les évolutions des modèles de travail.

 

 

 

[1] Une liste non-exhaustive et non-restrictive de données pourrait être étudié via notamment les informations à disposition d’organes tels que STATENT (évolution de l’emploi, profil des besoins en personnel, prévision pour l’année suivante) et UDEMO (Évolution du nombre d’entreprises, créations d’entreprises, fermetures d’entreprises, nombre d’entreprises à forte croissance, nombre de startups, taux de survie des nouvelles entreprises, secteur et domaine d’activité). Par ailleurs, l’évolution du chômage, la surface des zones d’activité à disposition, la densité des voies de communication et de l’offre de transport public, l’évolution démographique, la présence ou non de pôles d’innovation, etc., sont également des données d’intérêts.

Informations concernant UDEMO : https://www.bfs.admin.ch/bfs/fr/home/statistiques/industrie-services/enquetes/udemo.html (Consulté le 01.02.2022).

Informations concernant STATENT : https://www.bfs.admin.ch/bfs/fr/home/statistiques/industrie-services/enquetes/besta.html  (Consulté le 01.02.2022).

Conclusion

Renvoi à une commission avec au moins 20 signatures

Liste exhaustive des cosignataires

SignataireParti
Julien EggenbergerSOC
Sylvie Pittet BlanchetteSOC
Eliane DesarzensSOC
Alexandre DémétriadèsSOC
Yves PaccaudSOC
Claire Attinger DoepperSOC
Delphine ProbstSOC
Séverine EvéquozVER
Cédric EchenardSOC
Muriel Cuendet SchmidtSOC
Stéphane MontangeroSOC
Muriel ThalmannSOC
Olivier GfellerSOC
Cendrine CachemailleSOC
Yannick MauryVER
Carine CarvalhoSOC
Anne-Sophie BetschartSOC
Arnaud BouveratSOC
Pierre-François MottierPLR
Stéphane BaletSOC
Vincent JaquesSOC
Salvatore GuarnaSOC
Carole DuboisPLR
Valérie InduniSOC

Document

22_POS_5-Texte déposé

Transcriptions

Visionner le débat de ce point à l'ordre du jour
M. Sébastien Cala (SOC) —

La pandémie a mis l’économie de notre canton en difficulté. Sans l’intervention massive de l’Etat fédéral et cantonal, les conséquences de la crise auraient été largement accentuées. On a pu constater que certains secteurs économiques ont été particulièrement touchés. Dans certaines régions de notre canton, ces secteurs sont très importants pour l’économie locale. Dans un passé récent, la Vallée de Joux a subi la crise horlogère qui a plongé toute la région dans une situation très compliquée. D’autres territoires de notre canton ne sont pas à l’abri de subir une pareille situation. Cela questionne la capacité de résilience de notre tissu économique dans certaines régions du canton ainsi que sa diversification. Si nous traversons aujourd’hui une crise sanitaire majeure et que, dans un récent passé, nous avons vécu des crises économiques d’importance, rien n’indique que ce genre d’événement ne se reproduira pas à l’avenir. Avec les changements climatiques, la pénurie de certaines ressources et la versatilité des marchés économiques, sans parler des risques liés à une nouvelle pandémie, il apparait que nous devons nous préparer à traverser d’autres crises.

La pandémie a par ailleurs engendré une modification de l’organisation du travail et notamment des habitudes de travail. Le télétravail est aujourd’hui une composante qui peut, dans certains domaines, amener à faire évoluer des modèles en place et potentiellement offrir des opportunités pour certaines régions de notre canton. C’est pourquoi, au travers de ce postulat, j’ai l’honneur de demander au Conseil d’Etat de :

  • présenter un rapport sur les mesures mises en place à l’heure actuelle pour diversifier l’économie vaudoise ;
  • présenter un rapport exposant un monitoring multifactoriel de l’économie à l’échelle des arrondissements, respectivement sous-arrondissements cantonaux, analyse qui permettra de mettre en exergue les vulnérabilités et les potentielles opportunités de développement des différentes régions du canton ;
  • élaborer à la suite de ce rapport, et s’il existe des opportunités, une stratégie visant à favoriser une diversification économique des régions qui sont les plus vulnérables et qui prenne en compte l’évolution des modèles de travail.
Mme Laurence Cretegny (PLR) — Président-e

Le postulat, cosigné par au moins 20 membres, est renvoyé à l’examen d’une commission.

Retour à l'ordre du jour

Partager la page

Partager sur :