Conseils pour toute la population

Se protéger des effets de la chaleur sur la santé

1. Consulter les prévisions météorologiques

  • Via les bulletins de météo
  • Via les applications spécifiques, ex. : météosuisse
  • Sur le web

2. Garder la chaleur hors de votre logement

  • Fermer les fenêtres, volets et stores le jour
  • Bien aérer : créer des courants d’airs le matin tôt, le soir et/ou la nuit
  • Quelques conseils

3. Boire souvent, sans attendre d'avoir soif

  • De préférence de l’eau
  • 1.5 à 2.5 litres par jour
  • Eviter les boissons sucrées, l’alcool, le café et le thé qui favorisent la déshydratation

4. Manger léger

  • De préférence des repas froids, riches en fruits et légumes
  • Eviter de consommer des aliments laissés longtemps à température ambiante (risque d’intoxication alimentaire)

5. Adapter la tenue vestimentaire

  • Porter des vêtements clairs, amples et légers

6. Privilégier les sorties et les activités physiques pendant les heures les plus fraîches

  • Sortir de préférence le matin tôt : l’air est frais et moins pollué
  • Porter lunettes et chapeau, casquette ou couvre-nuque et mettre de la crème solaire avec un indice de protection 50
  • Ne pas laisser enfants et animaux dans un véhicule stationné

7. Se rafraîchir

  • Avec des linges/habits mouillés posés sur le peau
  • Avec un brumisateur
  • En prenant une douche fraîche
  • En passant quelques heures dans un lieu frais
  • Solutions pour se rafraîchir

8. S’informer auprès du médecin ou en pharmacie en cas de prise de médicaments

  • Pour connaître leurs éventuels effets secondaires pendant les périodes de chaleur et pour savoir comment les conserver

9. Penser aux autres

  • Prendre des nouvelles des proches, amis, voisins vulnérables (personnes âgées, malades, nécessitant assistance, etc.)

10. Surveiller les signaux d’alerte suivants

  • Vertiges, évanouissements
  • Nausées, vomissements
  • Fatigue, faiblesse
  • Maux de tête
  • Courbatures, crampes
  • Respiration rapide, battements cardiaques élevés
  • Soif extrême
  • Urine de couleur jaune foncé ou absente
  • Etc.

Si votre état de santé vous inquiète, appelez votre médecin ou la Centrale des médecins au 0848 133 133.

Le coup de chaleur est une urgence vitale qui se caractérise par la présence de signaux supplémentaires suivants

  • Température corporelle > 40°C
  • État confusionnel, inconscience
  • Peau sèche, absence de transpiration

Si une personne est inconsciente ou qu’il est impossible de la faire boire : appelez le 144 et, en attendant les secours

  • Appliquer de l’eau froide sur tout le corps
  • Éventer la personne autant que possible
  • Déplacer la personne vers un endroit frais

Solutions pour se rafraîchir

conseils se rafraichir

Avec de l’eau
Se rafraîchir avec un brumisateur, une baignade, ou une douche fraîche, en buvant souvent

La technique du linge mouillé
Humidifier un linge, le mettre quelques minutes au réfrigérateur si besoin. Se détendre et poser le linge frais :

  • Sur le corps
  • Sur le front
  • Derrière la nuque
  • Sur les pieds
  • Sur les mains

Recette pour une boisson équilibrée, hydratante et délicieuse

  • 1 litre d’eau
  • 1 orange pressée
  • 1 citron pressé
  • 1 cuillère à café de sel
  • Sucre (facultatif)

Des lieux où trouver de la fraîcheur
Si, malgré les mesures de protection contre la chaleur, il fait toujours trop chaud au domicile, il est possible de trouver de la fraîcheur ailleurs, près de chez soi ou un peu plus loin:

  • Lieux de baignade :
    • Piscines
    • Lacs
    • Pataugeoires des parcs publics

Prêter attention aux risques de noyade et de coup de soleil.
Chercher un endroit où il est possible de bénéficier d’espaces ombragés après la baignade.

  • Lieux ombragés :
    • Parcs publics arborisés
    • Forêts
  • Lieux de culture, de recueillement et de loisirs :
    • Musées
    • Bibliothèques
    • Bâtiments historiques
    • Lieux de recueillement
    • Grottes, musées souterrains
    • Sorties à la montagne
    • Commerces

La Ville de Lausanne a par exemple répertorié ses espaces frais : carte des espaces frais

Se protéger de la pollution de l’air

Lors des concentrations élevées d’ozone, il est recommandé de :

  • Réduire les efforts physiques intenses ou les activités sportives en plein air, car l'effort physique augmente le volume d’air inhalé. Limiter ces activités à la matinée, quand l’air est frais et moins pollué.
  • Éviter les autres facteurs irritants (tabac, solvants, fumées) pour ne pas aggraver les effets de cette pollution
  • Pour un meilleur confort, renoncer au port de lentilles en cas de gêne oculaire.

En cas d’exposition à la fumée d’incendie, il est conseillé de suivre les recommandations des autorités

Pour les personnes présentant des maladies respiratoires préexistantes, n’hésitezpas à demander conseil à votre médecin en cas d’aggravation des symptômes (toux, gêne respiratoire, gorge ou nez irrité) et éviter de modifier le traitement sans avis médical.

    En cas de baignade

    En plus de la protection solaire, quelques gestes simples permettent de sécuriser votre séjour au bord de l’eau, dans ou sur l’eau

    • Accompagné plutôt que seul : les enfants sont toujours accompagnés. Les flotteurs et matelas gonflants ne remplacent pas la vigilance. Les adultes ne devraient pas nager seuls sur de longues distances. Même le corps le mieux entraîné peu avoir une défaillance
    • Ne jamais se baigner après avoir consommé de l’alcool ou des drogues
    • Ne jamais nager l’estomac chargé ou à jeun
    • Attention au choc thermique : ne sautez pas à l’eau après un bain de soleil prolongé ou en ayant très chaud, mouillez-vous progressivement.

    Conseils de la Société suisse de sauvetage : Baignade en toute sécurité
    Conseils du Bureau de prévention des accidents

    RETOUR EN HAUT DE LA PAGE

    Conseils spécifiques pour les groupes à risque

    Personnes âgées

    Plusieurs facteurs se cumulent pour les seniors : avec l’âge, la sensation de chaleur et de soif est réduite ; la présence d’une ou plusieurs maladies chroniques est susceptible de modifier les réactions normales du corps à la chaleur. Enfin, la prise de médicaments peut aussi affecter la capacité du corps à contrôler sa température ou sa transpiration.

    En plus des conseils pour la population générale, les personnes âgées sont invitées à suivre adopter certains gestes préventifs plus spécifiques à leur situation :

    1. Demander conseil au médecin traitant :

    • Auant à la nécessité d’un apport hydrique spécifique
    • En cas de présence d’une pathologie chronique
    • Pour évaluer le besoin d’adapter la médication et savoir comment conserver les médicaments
    • Ne pas arrêter ou modifier soi-même le dosage des médicaments

    2. Signaler au médecin toute variation de l’état de santé, même légère

    3. Garder près du téléphone les numéros de contact utiles

    • D’une personne de confiance
    • Du médecin traitant
    • Du service d’aide et de soins à domicile si bénéficiaire de cette prestation
    • De la Centre téléphonique des médecins de garde (CTMG) - 0848 133 133
    • Des secours (144) en cas d’urgence vitale

    4. En cas d’absence d’un suivi d’aide et de soins à domicile, se renseigner auprès de la commune de domicile pour savoir  :

    • Si des visites à domicile organisées par la commune sont prévues pendant l’été
    • Le cas échéant, s’annoncer en cas d’intérêt pour les prestations prévues

    5. Savoir reconnaitre les signaux d’alerte et savoir comment agir

    • Vertiges, évanouissements
    • Nausées, vomissements
    • Fatigue, faiblesse
    • Maux de tête
    • Courbatures, crampes
    • Respiration rapide, battements cardiaques élevés
    • Soif extrême
    • Urine de couleur jaune foncé
    • Etc.

    Si votre état de santé vous inquiète, appelez votre médecin ou la Centrale des médecins au 0848 133 133.

    Le coup de chaleur est une urgence vitale qui se caractérise par la présence de signaux supplémentaires suivants :

    • Température corporelle > 40°C
    • État confusionnel, inconscience
    • Peau sèche, absence de transpiration

    Si une personne est inconsciente ou qu’il est impossible de la faire boire : appelez le 144 et, en attendant les secours :

    • Appliquer de l’eau froide sur tout le corps
    • Éventer la personne autant que possible
    • Déplacer la personne vers un endroit frais

    Télécharger les flyers

    Des solutions pour vous protéger en cas de fortes chaleurs (pdf, 661 Ko)

    Des solutions pour vous rafraîchir (pdf, 220 Ko)

    Nourrissons et jeunes enfants

    conseils enfants

    Les nourrissons et les jeunes enfants sont particulièrement vulnérables à la déshydratation et à la chaleur. Ils peuvent moins facilement s’adapter aux températures élevées et dépendent d’autrui pour les mesures de protection.

    1. A l’intérieur :

    • Fermer les fenêtres, volets ou les stores le jour
    • Aérer, créer des courants d’airs le matin tôt, le soir, voire la nuit
    • Garder les bébés dans la pièce la plus fraîche
    • Laisser les bébés en simple couche et, les plus grands, en sous-vêtements
    • Veiller aux conditions de stockage des aliments et au respect de la chaîne du froid

    2. A l’extérieur :

    • Privilégier des sorties le matin tôt car l’air est frais et moins pollué
    • Eviter d’exposer les petits aux rayons directs du soleil
    • Habiller l’enfant légèrement avec des vêtements amples, légers, de couleur claire, un chapeau à large bord, des lunettes de soleil
    • Mettre de la crème solaire (indice de protection 50) sur les zones découvertes, rester à l‘ombre le plus possible
    • Éviter de couvrir la poussette avec un linge. S’assurer d’une bonne ventilation et une protection des rayons UV directs avec une ombrelle
    • Ne jamais laisser un enfant dans un véhicule arrêté ou parqué ???, même pendant une très courte durée

    3. Rafraîchir l’enfant régulièrement

    • Avec un brumisateur et/ou
    • Un linge mouillé,
    • Une baignade ou
    • Une douche fraîche

    4. Assurer une hydratation suffisante

    • Pour le nourrisson, augmenter la fréquence des tétées ou des biberons afin de lui garantir une hydratation adéquate. La maman qui allaite doit veiller à s’hydrater suffisamment.
    • Pour l’enfant plus grand, avec une alimentation diversifiée, lui proposer de l’eau régulièrement, même sans sensation de soif

    5. Privilégier des aliments légers

    • Choisir des repas froids riches en eau (fruits et légumes)

    6. Prendre conseil auprès du ou de la pédiatre si l’enfant prend des médicaments

    • Pour évaluer le besoin d’adapter la médication et savoir comment conserver les médicaments
    • Ne jamais arrêter ou modifier le dosage des médicaments

    7. Surveillez les symptômes suivants :

    • Température corporelle élevée (≥ 38°C)
    • Vomissements
    • Diarrhée
    • Irritabilité
    • Urine foncée ou absente
    • Bouche, lèvres et yeux secs
    • Somnolence et faiblesse
    • Etc.

    Si l’état de santé d’un enfant vous inquiète, appelez son pédiatre ou la Centrale des médecins au 0848 133 133.

    Le coup de chaleur est une urgence vitale.

    Si l’enfant est inconscient ou qu’il est impossible de  le faire boire : appeler le 144 et, en attendant les secours :

    • Appliquer de l’eau froide sur tout le corps
    • Éventer l’enfant autant que possible
    • Déplacer l’enfant vers un endroit frais

    Télécharger les flyers

    Des solutions pour vous protéger en cas de fortes chaleurs : nourrissons et jeunes enfants (pdf, 193 Ko)

    Des solutions pour vous rafraîchir (pdf, 220 Ko)

    Femmes enceintes

    Femmes enceintes

    Les femmes enceintes doivent également être considérées comme vulnérables aux fortes chaleurs, car l’exposition à des températures élevées peut être associée à des complications de la grossesse. On sait notamment que, pendant la grossesse, les femmes peuvent être plus sensibles aux températures élevées en raison de la prise de poids, qui augmente la production de chaleur et réduit la capacité à l’évacuer par la transpiration.

    Les femmes enceintes sont donc particulièrement invitées à mettre en pratique les conseils pour protéger leur santé, et celle de l’enfant à naître, en cas de chaleur. Certains gestes leur sont particulièrement recommandés :

    1. Assurer une bonne hydratation en buvant 1,5 à 2,5 litres d’eau par jour

    • Encore plus que la population générale, la femme enceinte a besoin de maintenir un bon équilibre de liquides

    2. Prendre conseil auprès du médecin traitant et/ou gynécologue en cas de prise de médicaments

    • Pour évaluer le besoin d’adapter la médication et savoir comment conserver les médicaments
    • Ne jamais arrêter ou modifier le dosage des médicaments

    3. Prêter une attention particulière à la préparation et à la conservation des aliments

    • L’ingestion d’aliments mal, conservés peut augmenter le risque d’intoxications alimentaires, particulièrement dangereuses lors de la grossesse

    Télécharger les flyers

    Des solutions pour vous protéger en cas de fortes chaleurs (pdf, 661 Ko)

    Des solutions pour vous rafraîchir (pdf, 220 Ko)

    Personnes avec maladies chroniques physiques et/ou psychiques

    Les personnes avec des maladies chroniques encourent un risque d'aggravation de leur état de santé pendant les vagues de chaleur. Le risque peut être lié à la maladie en elle-même ou à la médication. En effet, la prise de médicaments peut influencer l’état d’hydratation et/ou la capacité du corps à réguler la chaleur.

    Ces personnes sont donc particulièrement invitées à mettre en pratique les conseils pour protéger leur santé en cas de chaleur. Elles doivent prêter notamment attention à  :

    1. Prendre conseil auprès du médecin traitant en cas de prise de médicaments

    • Pour évaluer le besoin d’adapter la médication et savoir comment conserver les médicaments
    • Ne jamais arrêter ou modifier le dosage des médicaments

    2. Signaler au médecin toute variation de l’état de santé, même légère

    3. Personnes avec hypertension et/ou avec pathologies cardiaques :

    • En cas de prescription d’antihypertenseurs ou de diurétiques, prêter une attention particulière à une bonne hydratation : ces médicaments accentuent les effets de la déshydratation et de la chaleur
    • Renforcer la surveillance de la pression artérielle
    • En cas d’insuffisance cardiaque, demander conseil au médecin pour une hydratation adéquate

    4. Personnes avec maladies respiratoires

    • L’air chaud et humide peut exacerber les maladies pulmonaires chroniques
    • Garder toujours sur soi les médicaments
    • Se renseigner sur la qualité de l’air dans les médias, les applications mobiles et sur le web
    • En cas d’allergie aux pollens, éviter dans la mesure du possible l’exposition

    5. Personnes avec insuffisance rénale ou dialysées

    • Prêter une attention particulière au poids corporel et contrôler régulièrement la pression artérielle
    • Consulter le médecin en cas de changements marqués de ces deux paramètres
    • Demander conseil au médecin pour une hydratation adéquate

    6. Personnes avec diabète

    • Augmenter la fréquence de contrôle de la glycémie
    • Lors des sorties, prendre avec soi quelque chose à manger pour les situations d’hypoglycémie, qui peuvent être plus fréquentes en été
    • Prêter attention à l’exposition au soleil, qui peut engendrer de sérieux coups de soleil. En raison d’un manque de sensibilité au niveau de la peau, les personnes avec diabète risquent de ne pas s’apercevoir des brûlures.
    • Les coups de soleil peuvent augmenter la glycémie
    • À la plage ou à la piscine notamment, éviter de marcher pieds nus. En raison de la maladie, les blessures sont plus fréquentes et peuvent augmenter les risques de complications.
    • Conserver les antidiabétiques et l’insuline selon les indications de l’emballage
    • Le matériel de mesure de glycémie ne doit pas être exposé au soleil, à des températures élevées, aux fortes variations de température ou à une atmosphère trop humide

    7. Personnes avec maladies psychiques ou neurologiques

    La chaleur a un effet direct sur la santé mentale ; elle peut notamment créer ou exacerber l’état de stress, d’anxiété, d’agitation.

    Chez les personnes qui souffrent de maladies neurologiques (p.ex. Alzheimer, Parkinson), la chaleur peut intensifier les symptômes et conduire à des hospitalisations.

    Les médicaments peuvent en outre aggraver la situation.

    Il est donc très important que les personnes qui souffrent de maladies psychiques ou neurologiques se protègent efficacement contre la chaleur et qu’elles assurent une bonne hydratation. Leurs proches pourront les soutenir dans ce sens.

    8. Savoir reconnaitre les signaux d’alerte et savoir comment agir

    • Vertiges, évanouissements
    • Nausées, vomissements
    • Fatigue, faiblesse
    • Maux de tête
    • Courbatures, crampes
    • Respiration rapide, battements cardiaques élevés
    • Soif extrême
    • Urine de couleur jaune foncé
    • Etc.

    Si votre état de santé vous inquiète, appelez votre médecin ou la Centrale des médecins au 0848 133 133.

    Le coup de chaleur est une urgence vitale qui se caractérise par la présence de signaux supplémentaires suivants :

    • Température corporelle > 40°C
    • État confusionnel, inconscience
    • Peau sèche, absence de transpiration

    Si une personne est inconsciente ou qu’il est impossible de la faire boire : appelez le 144 et, en attendant les secours :

    • Appliquer de l’eau froide sur tout le corps
    • Éventer la personne autant que possible
    • Déplacer la personne vers un endroit frais

    Télécharger les flyers

    Des solutions pour vous protéger en cas de fortes chaleurs (pdf, 661 Ko)

    Des solutions pour vous rafraîchir (pdf, 220 Ko)

    Travailleurs à l’extérieur

    Pendant l’été, les personnes qui travaillent à l’extérieur sont particulièrement exposées aux risques liés à la chaleur : malaises, accidents, maladies de la peau.

    Les personnes exerçant un travail à l’extérieur sont donc particulièrement invitées à mettre en pratique les conseils pour protéger leur santé en cas de chaleur. Elles doivent prêter notamment attention à  :

    1. Assurer une bonne hydratation

    • Boire régulièrement de l’eau, sans attendre la sensation de soif, aussi après la journée de travail
    • Boire au moins 2 litres par jour, voire davantage (l’urine doit rester claire et abondante)
    • Éviter les boissons sucrées, l’alcool, le thé et le café qui favorisent la déshydratation

    2. Prêter attention à la conservation des aliments

    • Éviter la consommation d’aliments conservés longtemps à température ambiante en raison du risque d’intoxication alimentaire

    3. Rafraîchir le corps

    • Avec de l’eau courante
    • Avec des linges ou habits mouillés
    • Avec un brumisateur

    4. Protéger la peau

    • Éviter de travailler à torse nu
    • Porter un chapeau avec couvre-nuque
    • Travailler à l’ombre si possible
    • Mettre de la crème solaire avec un indice de protection 50
    • Adopter un habillement adéquat à la situation de chaleur et conforme aux directives du métier

    5. Discuter avec le chef de chantier d’un aménagement possible des horaires de travail, par exemple :

    • Commencer le travail plus tôt le matin et effectuer à ce moment les tâches les plus dures
    • Augmenter la fréquence et le nombre de pauses dans des lieux plus frais
    • Assurer l’accès à l’eau fraîche
    • Effectuer des travaux moins pénibles les jours les plus chauds
    • Travailler dans des endroits moins exposés au soleil ou apporter les aménagements nécessaires de protection (toiles, etc.)
    • Éviter de travailler seuls

    6. Prendre conseil auprès du médecin traitant en cas de prise de médicaments

    • Pour évaluer le besoin d’adapter la médication et savoir comment conserver les médicaments

    7. Rester vigilant vis-à-vis de soi-même et des autres

    8. Savoir reconnaitre les signaux d’alerte et savoir comment agir

    • Vertiges, évanouissements
    • Nausées, vomissements
    • Fatigue, faiblesse
    • Maux de tête
    • Courbatures, crampes
    • Respiration rapide, battements cardiaques élevés
    • Soif extrême
    • Urine de couleur jaune foncé
    • Etc.

    Si votre état de santé vous inquiète, appelez votre médecin ou la Centrale des médecins au 0848 133 133.

    Le coup de chaleur est une urgence vitale qui se caractérise par la présence de signaux supplémentaires suivants :

    • Température corporelle > 40°C
    • État confusionnel, inconscience
    • Peau sèche, absence de transpiration

    Si une personne est inconsciente ou qu’il est impossible de la faire boire : appelez le 144 et, en attendant les secours :

    • Appliquer de l’eau froide sur tout le corps
    • Éventer la personne autant que possible
    • Déplacer la personne vers un endroit frais

    Télécharger les flyers

    Des solutions pour vous protéger en cas de fortes chaleurs (pdf, 661 Ko)

    Des solutions pour vous rafraîchir (pdf, 220 Ko)

    Personnes qui pratiquent une activité physique

    conseils sportifs

    Les personnes qui pratiquent une activité physique de manière ponctuelle ou régulière, intense ou légère, risquent de souffrir de maladies liées à la chaleur en raison de la combinaison de l'exposition, de l'effort et, dans certains cas, du port d'équipements de protection qui retiennent la chaleur. Cela concerne tout effort physique car la température corporelle augmente naturellement lors de l’exercice, ce qui s’additionne au stress causé par la chaleur ambiante.  

    Le coup de chaleur d’exercice, ou hyperthermie d’effort, peut conduire au décès.

    L’exposition aux températures élevées est plus importante si elle a lieu en plein soleil. Il faut aussi tenir compte de la qualité de l’air, qui peut se dégrader lorsque la température augmente. 

    1. Evaluer la condition physique : chaque individu est concerné

    • Le risque est plus grand pour les personnes avec une faible condition physique, et il est encore plus élevé pour celles avec maladies chroniques
    • Le risque concerne aussi les sportifs entraînés (même ceux de haut niveau) qui sont susceptibles d’aller au-delà de leurs capacités.

    2. Adapter les horaires de l’activité à l’extérieur

    • Suivre les prévisions météorologiques
    • Privilégier les heures matinales, car l’air est frais et moins pollué

    3. Boire souvent sans attendre d’avoir soif, avant, pendant et après l’effort physique

    • 2 à 3 heures avant: 500 ml de liquide
    • 15 minutes avant : 200-300 ml
    • Pendant : 200-300 ml tous les quarts d’heure
    • Après : reprendre en liquide le poids perdu pendant l’activité
    • Éviter les boissons sucrées, le café, le thé et l’alcool, qui favorisent la déshydratation

    4. Manger léger

    • De préférence des repas froids riches en eau (fruits et légumes)
    • En cas de forte transpiration, consommer des aliments salés pour réintégrer les sels minéraux perdus
    • Éviter la consommation d’aliments conservés longtemps à température ambiante en raison du risque d’intoxication alimentaire

    5. S’équiper en conséquence

    • Porter des vêtements légers, amples et de couleurs claires
    • Porter lunettes et casquette, mettre la crème solaire avec indice de protection 50

    6. Se rafraîchir

    • Avec un brumisateur et/ou
    • Un linge mouillé, une baignade ou
    • Une douche fraîche
    • Rester dans un lieu frais

    7. Rester vigilant vis-à-vis de soi-même et des autres

    8. Savoir reconnaitre les signaux d’alerte et savoir comment agir

    • Vertiges, évanouissements
    • Nausées, vomissements
    • Fatigue, faiblesse
    • Maux de tête
    • Courbatures, crampes
    • Respiration rapide, battements cardiaques élevés
    • Soif extrême
    • Urine de couleur jaune foncé
    • Etc.

    Si votre état de santé vous inquiète, appelez votre médecin ou la Centrale des médecins au 0848 133 133.

    Le coup de chaleur est une urgence vitale qui se caractérise par la présence des signaux supplémentaires suivants :

    • Température corporelle > 40°C
    • État confusionnel, inconscience
    • Peau sèche, absence de transpiration

    Si une personne est inconsciente ou qu’il est impossible de la faire boire : appelez le 144 et, en attendant les secours :

    • Appliquer de l’eau froide sur tout le corps
    • Éventer la personne autant que possible
    • Déplacer la personne vers un endroit frais

    Télécharger les flyers

    Des solutions pour vous protéger en cas d’activité physique (pdf, 663 Ko)

    Des solutions pour vous rafraîchir (pdf, 220 Ko)

    RETOUR EN HAUT DE LA PAGE

    Office du Médecin cantonal
    Avenue des Casernes 2
    1014 Lausanne
    medecin.cantonal(at)vd.ch
    Visualiser sur la carte

    Partager la page

    Partager sur :