Développement de la qualité du système socio-sanitaire

Même si le canton de Vaud est doté d’un très bon système sanitaire, une marge de progression subsiste en matière de qualité des soins. La coordination et la transparence, notamment, peuvent être améliorées. Le rôle des utilisateurs et utilisatrices peut également être renforcé en fonction des besoins sociaux et sanitaires.  Il s’agit de plus de considérer la notion de qualité comme un élément en perpétuelle évolution nécessitant notamment de revisiter et requestionner régulièrement les pratiques et leur efficience au vu de l’évolution des attentes et besoins des citoyens. Sur la base de ce constat, la culture qualité est aujourd’hui dans l’ADN de tous les projets du DSAS, qu’il s’agisse du volet santé ou social.

Trois générations pour la qualité : de l’action à l’interaction

Au niveau international, la littérature récente différencie trois générations de mesures/interventions d’amélioration de la qualité des soins, selon le degré de maturation du système. Ces trois générations de mesures coexistent et illustrent la marche en avant de la démarche qualité. Alors que les deux premières sont déjà bien déployées dans le canton, principalement dans le domaine hospitalier, l’accent est mis aujourd’hui sur les mesures dites [Qualité 3] car leur potentiel d’impact en termes de qualité est prometteur. Ce dernier volet ouvre la porte à des démarches participatives, comme le projet Voix de la santé, et invitent le bénéficiaire et les professionnels à élaborer des valeurs communes pour faire face aux besoins qui évoluent.

Dans le canton, les trois générations d’actions en faveur de la qualité se déclinent de la manière suivante :

Mesures [Qualité 1.0] – Ancrage dans les normes

  • Vérification du respect du cadre légal fédéral et cantonal (critères qualité pour figurer sur la liste hospitalière LAMal ou pour obtenir une autorisation de pratiquer selon la LSP
  • Sécurité des soins par le contrôle interdisciplinaire des visites en établissements sanitaires et sociaux (CIVESS) pour renforcer la dignité et la sécurité des usagers ainsi que le respect de leurs droits
  • Mise en place de la plateforme d’information sanitaire INFOSAN
  • Analyse des parcours des patients entre l’hôpital et la prise en charge par les soins à domicile(lien)

Mesures [Qualité 2.0] – Amélioration continue du système

  • Contractualisation de conditions qualité dans les contrats de prestations avec les hôpitaux, l’AVASAD et les services d’ambulances
  • Soutien au Programme " Sécurité des patients et qualité des soins " de la FHV
  • Suivi des indicateurs de l’Association nationale pour le développement de la qualité dans les hôpitaux et les cliniques - ANQ et des mesures d’amélioration déployées par les hôpitaux vaudois
  • Soutien au développement de méthodologies et d’indicateurs sur la trajectoire des patients avec StatVD et sur l’équité (permettant de mettre en évidence d’éventuels problèmes d’équité dans l’accès et la qualité des soins)
  • Accompagnement de projets visant à améliorer la réponse à l’urgence médicale (projets « Réponse à l’Urgence » et « Renforcement de la garde » notamment)
  • Accompagnement de projets visant à améliorer la cohérence de la prise en charge des personnes avec des problèmes de santé complexes (par exemple interventions des Réseaux de santé Vaud pour les situations complexes)
  • Soutien à des initiatives visant à imaginer, tester et mettre en place de nouveaux modèles de soins (tels que le développement de nouveaux rôles au niveau des soins infirmiers comme par exemple les infirmières et infirmiers de pratique avancée (IPS), le projet MOCCA  (PDF, 170 Ko)visant à l’intégration des soins infirmiers au sein de cabinets médicaux (MOCCA en période Covid), la généralisation du tandem assistant-e en soins communautaires (ASSC) et infirmier-ère dans les institutions de santé )
  • Coordination du déploiement du Dossier électronique du Patient (DEP)
  • Promotion des ressources sociales pour améliorer ou maintenir l’état de santé des personnes (p.ex. soutien aux familles et aux proches aidants, amélioration de l’intégration sociale et de la participation des personnes (à tous les âges), lutte contre la solitude et l’isolement, appui à l’engagement bénévole, accès à des prestations d’accompagnement, etc.

Mesures [Qualité 3.0] – co-production et création de valeurs communes aux patient-e-s, professionnel-le-s et institutions de santé

Définition d’une politique du vieillissement prenant en compte les besoins, les attentes et les représentations de la personne âgée (Projet Vieillir 2030 ayant pour but d’assurer que les seniors du canton bénéficient de conditions favorables leur permettant de vivre et vieillir au sein d’une société bienveillante respectant et soutenant au mieux les désirs et les potentialités de chacune et chacun).

Partager la page