19_POS_149 - Postulat Sarah Neumann et consorts - Création artistique, résidences et répétitions : quel est l'état des lieux ?.

Séance du Grand Conseil du mardi 3 novembre 2020, point 15 de l'ordre du jour

Texte déposé

-

Documents

19_POS_149_RC

Objet

Transcriptions

Visionner le débat de ce point à l'ordre du jour
M. Claude Matter (PLR) — Rapporteur-trice

La Commission s’est réunie le vendredi 27 septembre 2019. Mme la conseillère d’Etat Cesla Amarelle, cheffe du Département de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC), a également assisté à la séance accompagnée de Mme Nicole Minder, cheffe du Service des affaires culturelles (SERAC). Ce postulat demande de faire le point sur les espaces de résidence, de répétition et de recherche existants et à développer pour les différentes disciplines artistiques.

A titre liminaire, une typologie des lieux destinés aux artistes existe : les lieux de résidence, les lieux de création et de répétition et les ateliers. Le financement de ces trois types de lieux relève de la compétence des communes qui possèdent des biens immobiliers — friches industrielles, théâtres — pouvant être mis à la disposition des artistes pour leurs activités. Pour sa part, le SERAC se concentre sur des financements d’ateliers à l’étranger ainsi que sur des séjours d’artistes vaudois à l’étranger et sur le territoire cantonal. Le canton fournit également un soutien à des institutions telles que Vidy, l’Arsenic et le Théâtre Sévelin 36 qui ont pour mission, entre autres, de fournir des lieux de création aux artistes sur le court terme. Il n’est pas envisageable que le canton finance des partenariats ou des nouveaux projets dans des lieux qui relèvent des communes ou de mécènes privés, mais il peut offrir son soutien aux artistes qui s’y rendent.

En outre, il est aussi possible que les communes ne soient pas disposées à communiquer la liste de leurs disponibilités au canton et à identifier les lieux potentiels. Si tel était le cas, il serait concevable de réaliser un recensement des lieux, ce qui permettrait une rationalisation et une optimisation de l’information pour les artistes, une connaissance précise des lieux venant compléter les infrastructures cantonales. La proposition serait donc de sensibiliser les préfectures et d’encourager les faîtières telles que Visarte, l’Association Romande Technique Organisation Spectacle (Artos) ou encore la Fondation romande pour la chanson et les musiques actuelles (FCMA) à faire ce travail de recensement.

Mme la conseillère d’Etat a informé la commission que des discussions auront lieu en novembre dans le cadre d’une plateforme canton-communes. Elle s’engage également à sensibiliser les participants à cette problématique et à les encourager à se coordonner sur le plan régional. A l’unanimité des membres présents, la commission recommande au Grand Conseil de prendre en considération ce postulat et de le renvoyer au Conseil d’Etat.

Mme Sonya Butera (SOC) — Président-e

La discussion est ouverte.

Mme Cesla Amarelle — Conseiller-ère d'État

M. Matter a été exhaustif, mais je voulais vous rappeler que je me suis engagée à sensibiliser les préfectures sur cette question et à encourager les faîtières telles que Visarte, Artos ou encore la FCMA à faire un travail de recensement des lieux de résidence existant dans le canton. Il s’agit d’un complément aux propos exhaustifs de M. Matter.

Mme Sonya Butera (SOC) — Président-e

La discussion est close.

Le Grand Conseil prend le postulat en considération à l’unanimité.

Retour à l'ordre du jour

Partager la page