21_POS_5 - Postulat Sergei Aschwanden et consorts - On en prend bonne note...de l'éducation physique (Développement et demande de renvoi à commission avec au moins 20 signatures).

Séance du Grand Conseil du mardi 2 mars 2021, point 13 de l'ordre du jour

Texte déposé

Au niveau de l'école obligatoire, le canton de Genève évalue de manière significative l'éducation physique. Dans le canton du Jura, les élèves sont notés mais l’évaluation n'est pas comptabilisée dans le calcul de la moyenne. En ce qui concerne le canton de Vaud, à l'heure actuelle, l'éducation physique n’est évaluée que de manière informative. Selon l'étude menée par Vanessa Lentillon-Kaestner & Co (année ?), 47% des enseignants du canton de Vaud souhaitent que l'on évalue les élèves vaudois de manière certificative. 30% y sont défavorables et 23% sont indécis. Il est à relever encore, que les activités créatrices sont notées par exemple.

Selon cette même étude, j'ai pu malheureusement constater qu'au niveau du secondaire II, l'éducation physique n'est,pas évaluée, même pas de manière formative ! Pour rappel, le canton de Vaud ne respecte ni les directives cantonales, ni fédérales en ce qui concerne le nombre d’heures d'enseignement d’éducation physique. Certains gymnases (gymnase de Provence par exemple) et de très nombreuses écoles professionnelles n'ont même pas de salle de sport. Ce manque de suivi a pour conséquence que l'éducation physique n'est de loin pas une priorité pour les élèves du secondaire II. Contrairement à la LEO (Loi sur l'Enseignement Obligatoire) art.109 al. 4, il n'y a aucun article de loi dans la LESS (Loi sur l'Enseignement Secondaire Supérieur) qui stipule que l'éducation physique devrait être évaluée ou notée, respectivement il n'y a aucun article qui stipule quoi que ce soit vis à vis de l'éducation physique. Je précise également que le canton de Vaud est le seul canton de Suisse qui ne fait ni d'évaluation, ni d'annotation (site internet de la CDIP, https://www.edk.ch/dyn/28110.php) au niveau du secondaire II. Pour un canton qui prétend soutenir le sport au sens général du terme, cela interpelle. Fort de ce constat, ce postulat portera uniquement sur la LESS.

C’est la raison pour laquelle, avant d’éventuellement déposer une motion, j’ai l’honneur, par le présent postulat, de demander au Conseil d’État d’établir un rapport détaillé comprenant les points suivants :

  • Expliquer pour quelles raisons il n'y a aucun système d'évaluation ou d'annotation au niveau du secondaire II.
  • S'il n'y a pas d'évaluation, d'expliquer comment les professeurs d'éducation physique procèdent pour évaluer les élèves.
  • Donner la position du Conseil d’État quant à l’introduction d’un système d’évaluation.

Conclusion

Renvoi à une commission avec au moins 20 signatures

Liste exhaustive des cosignataires

Signataire Parti
François Cardinaux PLR
Aurélien Clerc PLR
Guy Gaudard PLR
Bernard Nicod PLR
Jean-François Cachin PLR
Daniel Develey PLR
Yvan Pahud UDC
Pierre-André Romanens PLR
Olivier Petermann PLR
Séverine Evéquoz VER
Marc Vuilleumier EP
Raphaël Mahaim VER
Jean-Marc Sordet UDC
Marion Wahlen PLR
José Durussel UDC
Maurice Neyroud PLR
Cloé Pointet V'L
Patrick Simonin PLR
Aliette Rey-Marion UDC
Daniel Ruch PLR
Julien Cuérel UDC
Catherine Labouchère PLR
Jean-Christophe Birchler V'L
Serge Melly LIBRE
Carole Dubois PLR
Jean-François Chapuisat V'L
Pierre-Alain Favrod UDC
Valérie Induni SOC
Jean-Rémy Chevalley PLR
Sébastien Cala SOC
Grégory Devaud PLR
Nicolas Croci Torti PLR
Nicolas Suter PLR
Chantal Weidmann Yenny PLR
Cédric Weissert UDC
Jean-Louis Radice LIBRE
Céline Baux UDC
Pierre-François Mottier PLR
Philippe Germain PLR
Rémy Jaquier PLR
Jean-Daniel Carrard PLR
Denis Rubattel UDC
Christine Chevalley PLR
Maurice Mischler VER
Josephine Byrne Garelli PLR
Alain Bovay PLR

Transcriptions

Visionner le débat de ce point à l'ordre du jour
M. Sergei Aschwanden (PLR) —

Je voudrais vous parler de l’éducation physique à l’école, au secondaire II, car c’est avec tristesse et étonnement que j’ai constaté que le canton de Vaud était le seul canton suisse à ne pas faire d’annotation ni d’évaluation pour l’éducation physique et le sport. Vous comprendrez bien que cela me surprend beaucoup et c’est la raison pour laquelle je demande un rapport détaillé au Conseil d’Etat pour m’expliquer l’absence de tout système de notation ou d’évaluation au niveau du secondaire II. Sans évaluation, comment les professeurs d’éducation physique procèdent-ils pour évaluer les élèves ? Je me réjouis d’en débattre en commission. Vive le sport !

Mme Sonya Butera (SOC) — Président-e

Le postulat, cosigné par au moins 20 députés, est renvoyé à l’examen d'une commission.

Retour à l'ordre du jour

Partager la page