A près de 6000 francs, le salaire médian vaudois a augmenté de 8 % en dix ans

Flash statistique

Etat de Vaud

Publié le 26 février 2019

En 2016, le salaire médian du secteur privé vaudois atteint 5990 francs. En dix ans, la hausse réelle des salaires est de 8,0 %. La dispersion des salaires est en diminution. Alors que la moitié des salariés gagnent entre 4860 et 7850 francs mensuels, un salarié sur dix touche moins de 4000 francs. Les branches scientifiques ainsi que celles de l’informatique offrent les salaires les plus élevés avec près de 9000 francs. L’écart salarial entre hommes et femmes recule à 9,3 %, contre 17,2 % en 2008.

Partager la page

Avec 5990 francs en 2016, le salaire mensuel brut médian standardisé dans le secteur privé du canton de Vaud est inférieur de 240 francs au salaire médian suisse. Au plan national, les salaires réels ont progressé de 8,8 % en dix ans pour atteindre 6235 francs en 2016. Dans le canton, un quart des salariés touche un salaire standardisé inférieur à 4860 francs et un quart gagne plus de 7850 francs. L’écart entre ces deux bornes, appelé interquartile, est de 2990 francs. Il s’agit de la dispersion la plus faible depuis 2008, où il était de 3070 francs.

Selon la définition de l’OFS, sont considérés comme postes à bas salaires les emplois dont le salaire standardisé est inférieur aux deux tiers du salaire médian. En 2016, cette limite se situe à 4000 francs dans le canton et les salariés vaudois sont 9,1 % à percevoir une rémunération inférieure à ce montant.

En termes de rémunération, la branche Autres services personnels, qui regroupe notamment les services de blanchisserie, coiffure et soins de beauté, se trouve au bas du classement. Le salaire mensuel brut standardisé, de 3820 francs, y est 36 % moins élevé que le salaire médian cantonal. Cette branche est précédée par l’Hébergement et restauration (4220 francs), et l’Industrie du textile et de l’habillement (4490 francs).

Les branches qui offrent les rémunérations les plus élevées sont la Recherche et développement scientifique ainsi que les Activités informatiques et services d’information (toutes deux 8880 francs, soit +48 % par rapport au salaire médian), devant l’Industrie pharmaceutique (8800 francs).

Au fil des années, l’écart salarial entre les sexes diminue dans le secteur privé vaudois. En 2016, le salaire médian des hommes s’élève à 6210 francs contre 5640 pour les femmes, soit un écart de 570 francs ou 9,3 %. Ce dernier s’explique en partie par des profils différents entre les salariés masculins et féminins. Les disparités restent en effet marquées au niveau de la position hiérarchique, où les hommes sont deux fois plus nombreux (13 % contre 6,6 %) à occuper des postes de cadres supérieurs et moyens. Par contre, il n’y a plus de différence de niveau de formation en fonction du sexe en 2016. Ainsi, 28 % des salariés du secteur privé sont titulaires d’un diplôme de degré tertiaire, proportion identique pour les hommes et les femmes.

Bureau d'information et de communication de l'Etat de Vaud

Renseignements

Liens

Téléchargements

Cette page permet de retrouver tous les communiqués publiés depuis 1997 par le Conseil d'Etat, les départements de l'administration cantonale, le Grand Conseil et l'Ordre judiciaire. Son raccourci est www.vd.ch/communiques.
Les communiqués diffusés par les autres institutions de l'Etat sont disponible sur les pages suivantes:

Partager la page