Les précautions nécessaires en lien avec la téléphonie 5G

Publié le 13.12.2019 - Catégorie: Environnement

A la suite de la publication du rapport du groupe de travail mandaté par le Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de l’environnement (DETEC) du 28 novembre dernier portant sur le déploiement du 5G sur le territoire Suisse, le Conseil d’Etat précise sa pratique en matière de téléphone mobile.

Une antenne de téléphonie mobile dans la campagne
Aucune nouvelle antenne 5G ne sera autorisée tant que des méthodes de mesures certifiées par l’Institut fédéral de métrologie ne permettent pas de contrôler le respect des valeurs limites de ces installations. [Zarathustra - stock.adobe.com]

Si le gouvernement accepte désormais les modifications d’antennes dites mineures n’impliquant pas d’augmentation de leur puissance, il n’autorise en revanche pas la construction de nouvelles antennes 5G sur le territoire vaudois. Cette mesure reste en vigueur tant que la Confédération ne met pas à la disposition des cantons certains outils permettant, notamment, de vérifier que ces installations respectent les valeurs limites en matière de rayonnement.

La position du Conseil d’Etat dans le dossier de la téléphonie mobile s’inscrit dans le cadre de sa réponse à la résolution Raphaël Mahaim et consorts intitulée « Moratoire sur l’installation d’antennes 5G : il est urgent d’attendre ! »

Communiqué du 13 décembre 2019

Partager la page