Animaux de compagnie

De quoi s’agit-il ?

Dans le contexte de conflit que l’on connaît, de nombreuses personnes fuient l’Ukraine avec leur animal de compagnie. L'Ukraine est cependant un pays à risque de rage. La rage est une maladie grave aussi bien pour les humains que pour les animaux et se transmet par contact des muqueuses ou des blessures de la peau avec la salive des animaux malades.

Les chiens et les chats non ou insuffisamment vaccinés représentent un risque d’infection pour l’être humain et les autres animaux. Pour cette raison, les animaux provenant d'États et de territoires où la rage ne peut être exclue doivent remplir des conditions spécifiques de police sanitaire. Malheureusement, dans les conditions d’urgence dans lesquelles les personnes ont dû quitter l’Ukraine, certains animaux n’ont pas pu être soumis aux protocoles sanitaires d’usage.

Démarches pour son animal de compagnie

Afin de prévenir l’introduction de la rage en Suisse, il y a lieu de vérifier le statut vaccinal des animaux en provenance d’Ukraine.

1. Annoncer son animal de compagnie

Ainsi les détenteurs ukrainiens sont priés d’annoncer leur animal de compagnie, via le formulaire mis en ligne sur le site internet de l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV):

2. Envoyer le formulaire

Le formulaire est à envoyer à l’adresse petsukraine(at)blv.admin.ch.

3. Evaluation de la situation

Les détenteurs seront contactés par la Direction des affaires vétérinaires dans les meilleurs délais afin d’évaluer la situation sanitaire de l’animal.

Comportements recommandés

Dans cette attente, les détenteurs ukrainiens doivent mettre en œuvre des mesures préventives. Concrètement, cela signifie que :

  1. Les chiens doivent toujours être tenus en laisse courte. Ils ne doivent pas être laissés en liberté.
  2. Les chats doivent impérativement rester à l'intérieur.
  3. Les chiens et les chats ne doivent pas avoir de contact avec d'autres animaux ou d'autres personnes que les propriétaires. Ils ne doivent pas être laissés sans surveillance.

Si l’animal mord une personne, celle-ci doit immédiatement consulter un médecin en mentionnant que l’animal provient d’un pays à risque de rage.

Tout symptôme de maladie décelé sur l’animal ou toute altération de son comportement doit être signalé sans délai à un vétérinaire en précisant que le chien ou le chat provient d'un pays à risque de rage.

Voyager avec des animaux de compagnie: informations de la Confédération

QUESTIONS FRÉQUENTES

Pourquoi les conditions d’entrée pour les animaux venant d’Ukraine diffèrent de celles en vigueur pour  les autres pays à risque de rage ?

Dans le contexte de conflit que connaît l’Ukraine, de nombreuses personnes qui ont fui le pays avec leur animal de compagnie n'ont  pas pu respecter les délais d'importation imposés par la législation.

Afin de faire face à cette crise et faciliter la migration des personnes fuyant la guerre, la Suisse, à l'instar de l'UE, a autorisé l'entrée d'animaux non vaccinés ou insuffisamment vaccinés.

Cela signifie cependant que tous les chiens, chats et furets qui arrivent doivent impérativement être annoncés aux autorités vétérinaires.

 

Quelles sont les mesures prévues pour les animaux qui ne remplissent pas les conditions d'entrée en Suisse?

Pendant 120 jours, les chiens doivent impérativement être tenus en laisse  et les chats ainsi que les furets doivent rester à l'intérieur.

Les animaux ne doivent pas avoir de contact avec d'autres animaux ou d'autres personnes que les propriétaires.

Ils ne doivent pas être laissés sans surveillance.

Les animaux qui ne sont pas identifiés ou vaccinés doivent être vus par un vétérinaire dans les jours qui suivent leur arrivée.

Quel est le risque qu'un animal venant d'Ukraine soit porteur de la rage?

Le risque est évalué comme faible, sachant que les animaux qui arrivent en Suisse sont des animaux de compagnie vivant avec des êtres humains et non pas des animaux livrés à eux-mêmes. Ce risque est encore diminué si l'animal est vacciné.

 

Que faire si animal venant d'Ukraine mord ou est malade?

Si un animal venant d'Ukraine mord une personne, il y lieu de prendre contact sans délai avec un médecin pour signaler le cas, en précisant la provenance de l'animal. Si la morsure concerne des animaux, l'accident doit être annoncé à un vétérinaire, toujours en précisant la provenance de l'animal.

Tout symptôme de maladie ou tout comportement altéré de l'animal en provenance d'Ukraine doit être annoncé à un vétérinaire. 

Pour les vétérinaires, il est recommandé, même indépendamment de cette situation particulière, une vaccination préventive contre la rage.

 

Chez quel vétérinaire faut-il se rendre en cas de nécessité (morsure, vaccination, maladie,…)?

L'animal peut être vu en consultation dans n'importe quel cabinet du canton. Les coordonnées peuvent être trouvées par une recherche sur internet. La société vaudoise des Vétérinaires tient également un registre des vétérinaires.

 

Comment dois-je me comporter si j'accueille un détenteur, dont son animal ne remplit par les conditions d'importation?

Il faut veiller à ce que les soins à l'animal soient uniquement apportés par le propriétaire et faire en sorte que seul ce dernier soit en contact avec l'animal.

Si l'hôte est également propriétaire de chiens et de chats, les animaux indigènes doivent être vaccinés contre la rage.

 

Que faire si  un animal ukrainien n'est pas identifié?

L'animal doit être identifié à l'aide d'une marque électronique auprès d'un vétérinaire du canton. L'identification par tatouage n'est pas valable.

Partager la page