Unité de pilotage de la prévention

L’Unité de pilotage de la prévention (UPP) analyse les besoins des enfants, des jeunes et des familles et fixe les lignes directrices en matière de prévention. L’objectif est de réduire autant que possible les difficultés socio-éducatives des mineur·e·s. L’Unité de pilotage de la prévention définit les prestations nécessaires à la mise en œuvre du dispositif de prévention et conduit des programmes de prévention. À cet effet, elle subventionne des organismes, associations et fondations privées qui fournissent les prestations répondant aux besoins identifiés. L’UPP est organisée en 5 axes : l’encouragement précoce, les pôles éducatifs en milieu scolaire (PEMS), le soutien à la parentalité, le soutien aux adolescent·e·s, les besoins particuliers.

Qu’est-ce que la prévention ?

La prévention vise à empêcher ou réduire la mise en danger des enfants et des jeunes ainsi qu’à promouvoir un environnement favorable à leur développement. La prévention primaire concerne les mesures pour toutes les familles, sous forme de soutien aux parents en vue de favoriser le développement de leurs capacités éducatives, à travers de l’information, des échanges ou des conseils.

La prévention secondaire concerne les mesures pour des familles confrontées à des évènements ou à des circonstances de vie particulières fragilisant ou risquant de fragiliser l’équilibre familial et l’exercice des responsabilités parentales. L’objectif est de maintenir au sein du milieu familial les conditions favorables au développement du mineur, de soutenir les capacités éducatives des parents et d’éviter une aggravation de la situation.

Prévention pour l’enfance et la jeunesse dans le canton de Vaud

Carrasco_Kim
Kim Carrasco, chef d'unité

Unité de pilotage de la prévention

Encouragement précoce

Petite enfance

L’encouragement précoce vise à offrir aux enfants un environnement le plus stimulant et bienveillant possible - avant leur naissance et jusqu'à leur entrée à l’école obligatoire.

L’aide à la petite enfance contribue à développer les aptitudes motrices, linguistiques, sociales et cognitives des enfants. Il s’agit de mesures de prévention favorisant l’insertion sociale et scolaire pour toutes et tous, à travers des espaces de socialisation tels que les lieux enfants-parents et  les échangesentre parents.

L’encouragement précoce concerne les enfants de 0 à 5 ans et leurs parents avec les buts suivants :

  • Socialisation précoce des enfants
  • Facilitation progressive de la séparation mères-enfants
  • Valorisation des compétences parentales
  • Intégration et prévention de l’isolement des parents

Soutien à la parentalité

Conseils aux parents Pro Juventute
Conseils aux parents Pro Juventute

Le soutien à la parentalité vise à favoriser le développement de capacités éducatives des parents par des informations, des échanges ou des conseils. Il s’agit également de soutien aux familles rencontrant des difficultés socio-éducatives afin de maintenir les conditions favorables au développement des mineur·e·s et d’éviter une aggravation de la situation.

Le soutien à la parentalité concerne les parents d’enfants de 0 à 18 ans avec les buts suivants :

  • Information sur les ressources à disposition des nouveaux parents
  • Rencontre et échange sur la parentalité au quotidien
  • Conseil pour les parents ayant des questions en lien avec l’éducation de leurs enfants
  • Soutien pour les parents rencontrant des difficultés dans l’éducation de leurs enfants
  • Relais parental momentané lors de situations le nécessitant
Prestations subventionnées

Pôles éducatifs en milieu scolaire (PEMS)

Les pôles éducatifs en milieu scolaire (PEMS) sont un dispositif de repérage précoce et d’intervention pour éviter la rupture du parcours scolaire. Ce dispositif, composé notamment d’éducateur.rice.s (ESS), s’inscrit dans la vision d’une école à visée inclusive. Les PEMS sont des organes qui gèrent des prestations socio-éducatives destinées aux enfants et aux jeunes en scolarité obligatoire, à l’échelle d’une région scolaire. Chaque PEMS est rattaché à une institution de la politique socio-éducative.

Les PEMS ont les buts suivants :

  • Identifier les besoins socio-éducatifs des enfants dans leur parcours scolaire et proposer des réponses
  • Soutenir les acteurs scolaires dans leur rôle éducatif
  • Soutenir les parents en lien avec le quotidien scolaire de leur enfant et faciliter la collaboration famille-école
  • Développer une vue d’ensemble des ressources régionales, et vérifier la couverture des besoins socio-éducatifs
  • Veiller à ce que l’accès aux prestations soit déterminé par les besoins des bénéficiaires
Prestations subventionnées

Les éducateur·rice·s sociaux en milieu scolaire sont rattachés aux institutions suivantes :

Documents et liens utiles

Soutien aux adolescent·e·s

Adolescent·e·s qui discutent
Adolescent·e·s qui discutent avec un éducateur Katarzyna Bialasiewicz / Adobe Photo Stock

Le soutien aux adolescent·e·s comprend les mesures de soutien permettant de faciliter et renforcer l’intégration sociale et professionnelle des adolescent·e·s en intervenant dans leurs différents lieux de vie. Ces mesures visent à faciliter les transitions et à diminuer les risques de rupture sociale et familiale, comme de réduire les comportements à risque.

Les buts sont les suivants :  

  • Favoriser l’acquisition de compétences, la responsabilité et l’autonomie des jeunes
  • Fournir une information fiable, accessible et actualisée sur des questions liées au bien-être et à la santé
  • Offrir des espaces d’écoute, de dialogue et de soutien entre pairs
  • Orienter vers des services d’aide et d’assistance adaptés
Prestations subventionnées

Besoins particuliers

Conflits parentaux
Conflits parentaux Yastremskiy / Adobe Photo Stock

Les besoins particuliers comprennent les mesures d’aide aux enfants concernés par des ruptures dans leur parcours de vie et/ou vivant dans des configurations familiales complexes (deuil, séparation parentale, maladies, détention, abus sexuels, etc.).  

Les buts sont les suivants :  

  • Soutien d’enfants lors de circonstances familiales particulières risquant de fragiliser l’équilibre familial
  • Accompagnement d’enfants exposés à la violence intra-familiale
  • Aide au maintien du lien affectif en situation de séparation
  • Soutien aux mineur·e·s concerné·e·s par les abus sexuels et leurs familles
  • Sensibilisation des encadrant·e·s de jeunes sur les abus sexuels
  • Soutien aux personnes préoccupées par des fantasmes sexuels
Prestations subventionnées

Cadre légal

Le Département de la jeunesse de l’environnement et de la sécurité (DJES) par la Direction de l’enfance et de la jeunesse (DGEJ) prend et encourage les mesures de prévention primaire (art.11), secondaire (art.11a) et en matière de Petite Enfance (art.12) dans le domaine socio-éducatif, en collaboration avec les services concernés.

Dans ce cadre, la DGEJ soutient et développe l’offre de prestations de prévention socio-éducatives offertes aux enfants et aux adolescents, ainsi qu’à leurs parents. La DGEJ analyse les besoins, définit les prestations nécessaires et conclut des conventions de subventionnement selon le cadre défini par la Loi sur les subventions (LSubv).

La mise en œuvre et la conduite de la mission de prévention est confiée, au sein de la DGEJ, à l’Unité de pilotage de la prévention (UPP).

Actualités

Partager la page

Partager sur :