Détail fiche emploi

N° fiche 169
Autres appellations
  • Infirmier-ère, respectivement physiothérapeute, ergothérapeute, TRM, diététicien-ne
  • Assistant-e social-e cadre de troisième niveau
Catégorie
Emploi-type
Branche d'activité
  • Les métiers des soins
Famille professionnelle
  • Conduite et gestion
Exemple de lieux d'exercice
  • CHUV
Mission

Il ou elle dirige la mise en œuvre des prestations de soins d'un ensemble de services (un département*) dans une optique de qualité. Il ou elle collabore à la politique des soins et à la réflexion en matière de développements avec la Direction des soins de l'institution.

*Dans le contexte hospitalier, il s'agit d'un département clinique ou médico-technique qui se distingue du département administratif existant dans l'ACV (voir également Art. 35 du Règlement sur les Hospices cantonaux (RLHC)).

Activités essentielles

Direction, stratégie, organisation
Participer au développement de la politique des soins de l'Institution.
Elaborer le projet de soins du département.
Garantir une organisation efficace des soins du département.
Contribuer à l'élaboration de la structure du département et à la clarification des missions des services.
Participer à la rédaction du rapport d'activité en collaboration avec les cadres et chefs de services.
Déterminer la dotation en personnel de soins des différents secteurs dans le cadre du budget.
Promouvoir la mise en place de démarches qualité, de projets de développement et de recherches.

Gestion du personnel
Maîtriser l'ensemble des procédures de gestion du personnel de soins, en s'appuyant sur les responsables RH (cahiers des charges, recrutement, engagement, évaluation).
Elaborer une politique de développement du personnel de soins au sein du département.
Garantir une offre de stages au sein du département.

Communication
Assurer la circulation de l'information ascendante, descendante et horizontale avec tous les partenaires.
Représenter à l'extérieur le département et la direction des soins.

Collaboration
Favoriser la collaboration entre départements afin d'optimiser le fonctionnement de l'Institution.
Contribuer aux projets et réflexions menés au sein du département.

Compétences
  • Capacité d'analyse et de synthèse
  • Expression orale
  • Leadership
  • Maîtrise de soi et gestion du stress
  • Organisation et gestion de son temps
  • Ouverture à la réflexion sur soi
  • Sens des responsabilités et éthique du service public
  • Vision globale et sens de la perspective
Titres requis
  • Master
Contexte

Cet emploi-type peut se déployer dans les soins infirmiers, comme dans le service social ou les soins de réhabilitation (physiothérapie, ergothérapie, diététique, techniciens en radiologie médicale). Dans ce dernier cas, certains éléments de l'emploi-type "cadre soignant de deuxième niveau" sont à considérer.

Le cadre de troisième niveau doit être acteur de sa propre formation continue afin de contribuer à l'amélioration de la qualité des prestations et au développement de la profession.

Le cadre soignant de troisième niveau collabore en permanence avec différents professionnels (autres professionnels de la santé et du social, interlocuteurs du service, services logistiques et enseignants des institutions de formation).

Les professions soignantes sont réglementées par la loi cantonale sur la santé publique (LSP), le règlement cantonal concernant l'exercice des professions de la santé (REPS), la loi sur les hospices cantonaux (LHC), la loi fédérale sur l'assurance maladie (LAMAL), l'ordonnance sur l'assurance maladie (OAMal), l'ordonnance sur les prestations de l'assurance des soins (OPAS), la loi fédérale sur les produits thérapeutiques (LPTh) et d'autres textes de lois spécifiques.

Tendances et facteurs d'évolution

L'évolution des professions soignantes, l'apparition de nouveaux métiers, le développement de l'interdisciplinarité et l'évolution du système de santé supposent une redéfinition des missions, des prises en charges et des responsabilités des différents partenaires au sein d'équipes multidisciplinaires.

L'évaluation des pratiques professionnelles et le développement des démarches qualité nécessitent l'acquisition de compétences dans l'élaboration de protocoles de recherche ainsi que le renforcement des connaissances en méthodologie et normes de pratiques.

La judiciarisation des interventions des professionnels de la santé requière le renforcement des directives institutionnelles, des procédures et des contrôles et implique une augmentation de la responsabilité professionnelle individuelle.

L'évolution technologique des équipements, des matériels et des pratiques augmentent la nécessité d'une formation continue et d'une veille technologique.

Domaine bourse de l'emploi
  • Santé - laboratoire
Liens vers la grille des fonctions
  • 228 Conduite de Domaine
Statut du document

Dans la même famille professionnelle

 
N° fiche

Retour

Partager la page

Partager sur :