Détail fiche emploi

N° fiche 233
Autres appellations
  • Archéologue
Catégorie
Emploi-type
Branche d'activité
  • Les métiers du patrimoine
Famille professionnelle
  • Archéologie
Exemple de lieux d'exercice
  • SIPAL
Mission

Il ou elle participe à la conservation et à la protection du patrimoine archéologique. Agissant comme expert-e en matière de protection du patrimoine, il ou elle veille à l'application de la législation dans ce domaine lors d'interventions dans le sous-sol (plans d'aménagement, constructions nouvelles, projets routiers, etc.). Il ou elle représente l'Etat pour des missions administratives et de terrain.

Activités essentielles

Inventaire
Prospecter, inventorier, identifier et analyser le patrimoine archéologique (sites).
Elaborer, tenir à jour, développer et diffuser la base de données regroupant les inventaires archéologiques cantonaux (« carte archéologique »).

Gestion du territoire et mesures de protection
Evaluer et suivre les projets de construction et d'aménagement du territoire en collaboration avec les services concernés.
Identifier les impacts potentiels sur les sites et préaviser en conséquence.
Définir les mesures de protection adéquates en fonction des inventaires cantonaux et nationaux et délivrer les autorisations légales dans le cadre des permis de construire.

Conduite de projet
Surveiller les chantiers, diagnostiquer le terrain, définir les objectifs et les conditions des interventions (importance, ampleur, mesures de conservation).
Elaborer un budget et participer à la gestion financière.
Réaliser et diriger les interventions et gérer et suivre leur exécution par des tiers.
Suivre les procédures administratives et juridiques.
Piloter l'étude des résultats, rédiger et publier les rapports, gérer et conserver la documentation administrative et scientifique.
Coordonner la transmission des objets et de la documentation aux institutions patrimoniales concernées.

Relations internes et externes
Participer à des commissions, groupes de pilotage et de travail (communes, cantons et Confédération).
Fonctionner comme expert-e-s dans le cadre académique et dans le cadre des métiers du patrimoine.
Informer, conseiller et négocier au niveau de la planification avec des tiers (particuliers, bureaux, communes et services).
Renseigner et communiquer au public, aux propriétaires, aux autorités, aux scientifiques, aux étudiant-e-s.

Compétences
  • Capacité d'analyse et de synthèse
  • Capacités rédactionnelles
  • Esprit d'entraide et de collaboration
  • Esprit de décision et détermination
  • Expression orale
  • Leadership
  • Organisation et gestion de son temps
  • Sens des responsabilités et éthique du service public
Titres requis
  • Master
Contexte

Cet emploi-type s'exerce dans le cadre des législations nationales et cantonales. Le ou la conservateur-trice du patrimoine archéologique veille à l'application des dispositions cantonales, fédérales et internationales en la matière, notamment la Loi cantonale sur la protection de la nature, des monuments et des sites (LPNMS) du 10 décembre 1969 et son règlement d'application du 22 mars 1989.

Les activités de cet emploi-type sont partagées entre l'application de procédures administratives et des missions sur le terrain (chantiers de construction, …) (le permis de conduire est indispensable). Le métier de conservateur-trice du patrimoine archéologique constitue une interface de relations entre les autorités, les administrations cantonales et communales, les propriétaires, les entreprises, le public et le secteur de l'archéologie.

Sur le terrain, il ou elle travaille dans des conditions particulières et contraignantes (climat, nature de l'environnement, déplacements, dangers liés aux chantiers, …) Par ailleurs, le ou la conservateur-trice du patrimoine archéologique peut être amené-e à former des collaborateur-trice-s aux activités et responsabilités de cet emploi-type.

Tendances et facteurs d'évolution

L'exercice de cet emploi-type nécessite de suivre l'évolution du domaine scientifique de l'archéologie, l'évolution des techniques documentaires et également de suivre le cadre institutionnel et réglementaire du domaine d'activité.

L'exercice de cet emploi-type se complexifie en permanence en rapport avec l'augmentation des procédures juridiques et l'alourdissement des processus de décision.

Domaine bourse de l'emploi
  • Social - culture - recherche
Liens vers la grille des fonctions
  • 273 Profil spécialiste
  • 275 Conduite de Domaine
Statut du document

Dans la même famille professionnelle

 
N° fiche

Retour

Partager la page

Partager sur :