Votre identité

Plan canicule

Les canicules sont la manifestation la plus intense d’une vague de chaleur. Elle  peut amplifier rapidement les effets sur la santé et toucher un grand nombre de personnes. Par ricochet, cette situation risque d’impacter et saturer le système de soins avec des conséquences négatives tant au niveau de l’organisation des institutions que de la prise en charge de patients.

Il faut toutefois savoir que l’impact de la chaleur sur la santé se manifeste tout au long de l’été. La plupart des problèmes de santé en lien avec la chaleur surviennent en-dehors des périodes caniculaires faisant l’objet des alertes météorologiques.

Informations santé et chaleur

Depuis 2009, l’Etat de Vaud dispose d’un plan canicule cantonal. Il vise à protéger la santé de la population des effets des vagues de chaleur, à limiter la surcharge du système sanitaire et à coordonner les différents acteurs appelés à intervenir dans ce type de situation. Ainsi, l’Etat définit des mesures de prévention collectives et individuelles et les transmet à la population, aux autorités communales ainsi qu’aux institutions de prise en charge médico-sociale. Il prend en compte les risques sanitaires et les prévisions météorologiques, coordonne les acteurs et prend les décisions nécessaires pour prévenir ou atténuer les atteintes à la santé dues à la canicule.

Qu’est-ce qu’une canicule ?

niveaux canicule

Une canicule est une vague de chaleur qui est susceptible d'entraîner des conséquences graves pour la santé, y compris la mort, en particulier chez les personnes vulnérables. Elle se caractérise par des températures journalières et nocturnes élevées pendant trois jours consécutifs au moins. Dans ce laps de temps, les températures maximales peuvent être comprises entre 31° et 38°C et les températures minimales nocturnes entre 17° et 25°C. Deux paramètres contribuent ainsi à définir une période comme étant caniculaire : l’intensité et la durée de la chaleur.

La combinaison entre les températures maximales et minimales journalières permet de calculer la température moyenne journalière (T°mean) sur la base de laquelle MétéoSuisse caractérise les canicules suivant leur intensité et définit les niveaux de danger correspondants : niveau 2 (danger limité, pas inhabituel pour la saison), niveau 3 (danger marqué) ou niveau 4 (grand danger).

Les phases et les niveaux du plan canicule

alerte canicule

Le plan canicule comprend plusieurs phases : 

1. La première phase, de février à fin mai, sert à préparer les différentes actions à entreprendre en cas de canicule (mise à jour des plans d’intervention, préparation des outils de surveillance, élaboration du matériel de communication, transmission de l'information aux acteurs socio-sanitaires et partenaires concernés, etc.).

2. La deuxième phase, la période de veille sanitaire (du 1er juin au 31 août), implique une surveillance quotidienne des indicateurs météorologiques (T° minimale, maximale et moyenne) et une communication régulière avec les partenaires. Durant cette phase, les niveaux d'alerte et les réponses sanitaires correspondantes sont illustrées dans le tableau ci-dessus. Le passage d’un niveau à l’autre dépend de plusieurs paramètres, aussi bien météorologiques que sanitaires. Le déclenchement des plans canicule des communes et des institutions socio-sanitaires est décidé par la Cheffe du Département de la santé et de l'action sociale.

3. La troisième phase consiste en un bilan des deux phases précédentes établi par tous les partenaires concernés à la fin de la période de veille.

Le groupe alerte canicule

Le dispositif mis en place autour du plan canicule s’appuie sur la participation active de différents acteurs et partenaires socio-sanitaires vaudois chargés de la diffusion de l’information au sein de leur propre corporation concernant la situation sanitaire et la mise en œuvre des différentes mesures prévues par le plan. Tous ces acteurs, ainsi que d’autres services de l’administration cantonale vaudoise concernés par le risque canicule, siègent au sein du Groupe alerte canicule (GA) qui se réunit en principe deux fois par année (avant et après l’été), et si nécessaire pendant la période de canicule.

Les membres du GA font le lien entre l’autorité sanitaire en charge de la mise en œuvre du Plan canicule et les acteurs du terrain. Ainsi, pour toute demande, les acteurs relais peuvent s’adresser à leur faîtière membre du GA.

Les institutions suivantes sont représentées au sein du GA :

Services de l’Etat

Partenaires

Le plan canicule : un dispositif efficace de prévention

Il est démontré que les plans de veille et d’alerte en cas de canicule permettent de prévenir les effets négatifs de la chaleur extrême sur la santé.

Suite à la canicule de 2015, le plan a fait l’objet d’une évaluation par l’Institut universitaire de médecine sociale et préventive (IUMSP, actuellement Unisanté).

Les conclusions du rapport ont montré que :

  • le plan avait permis d’anticiper les risques et de répondre dans une large mesure aux problèmes sanitaires induits par la canicule
  • le plan fonctionne bien malgré un système complexe
  • les recommandations concernant son amélioration n’étaient pas majeures et ont été traitées. Des modifications ont été apportées au dispositif canicule dès la période de veille suivante.

L’Etat de Vaud a été un des premiers cantons en Suisse à disposer d’un tel système de vigilance. Au niveau fédéral, ce plan est souvent pris comme exemple à suivre dans le cadre des travaux d’adaptation des effets liés aux changements climatiques.

Informations et documentation utile

Office du Médecin cantonal
Avenue des Casernes 2
1014 Lausanne
medecin.cantonal(at)vd.ch
Visualiser sur la carte

Partager la page