Présentation et raison d'être

La protection de la population est un système visant à assurer la coordination de la conduite, de la protection, du sauvetage et de l'aide.
Les organisations partenaires, à savoir la police, les sapeurs-pompiers, la santé publique, les services techniques (environnement, vétérinaire par exemple) et la protection civile, sont responsables de leur domaine respectif et se prêtent mutuellement assistance.
Ce concept peut être renforcé, selon les circonstances, par des éléments extérieurs au noyau de base. Parmi ceux-ci, il faut citer l'armée, ainsi que des moyens en provenance d'autres cantons, voire de l'étranger.

Pour assumer ses missions essentielles, la protection de la population du canton de Vaud repose sur un système coordonné, fondé sur une analyse des dangers et des risques, une doctrine, un concept de formation, épaulé par un outil informatique performant de suivi de la situation et renforcé par des exercices.

L'Office fédéral de la protection de la population (OFPP) est le partenaire principal du SSCM dans sa mission de protection de la population.

Le plan général 2019 de l'OFPP

Haut

Bases légales

Au niveau fédéral :

  • Loi fédérale sur la protection de la population et sur la protection civile (LPPCi)

Au niveau cantonal :

  • Loi sur la protection de la population (LProP)
  • Règlement sur l'organisation et la coordination des secours en cas d'accident majeur ou de catastrophe (RORCA)
  • Documents - lois relatifs au domaine ORCA sanitaire

Haut

Gestion intégrée des risques

Précurseur, le canton de Vaud s’est doté, en 2008 déjà, d’une analyse des dangers et des risques sur son territoire. Cette première étude a permis de répertorier 31 dangers dans trois domaines différents : les dangers naturels, techniques et de société.

Notre société, son environnement,  ainsi que ses bases d’existence ne cessant d’évoluer, cette analyse est en cours d'actualisation afin de garantir qu’elle couvre l’ensemble des dangers et risques menaçant la société moderne.

3 catégories de dangers

I. Dangers naturels

  1. Tremblements de terre
  2. Mouvements géologiques
  3. Avalanches
  4. Précipitations violentes
  5. Crues, inondations
  6. Ouragans
  7. Vagues de froid
  8. Sécheresse, vagues de chaleur
  9. Pullulation d'espèces
  10. Epizooties
  11. Epidémies, pandémies

II. Dangers techniques

    12.    Rupture de barrage
    13.    Elévation de la radioactivité
    14.    Accidents dans installations stationnaires OPAM y c les gazoducs
    15.1  Transport de matières dangereuses par route
    15.2  Transport de matière dangereuse par rail
    16.    Accidents d’avion
    17.    Accidents routiers de grande ampleur
    18.    Accidents ferroviaires
    19.    Accidents lacustres
    20.    Grands incendies
    21.1  Pannes de réseaux électriques
    21.2  Pannes de réseaux de gaz
    21.3  Pannes de systèmes d'informations
    22.    Intoxication de masse

III. Dangers de société

    23.    Violences infra guerrières
    24.    Violences sociales
    25.    Grandes manifestations
    26.    Crises d’approvisionnement énergétique

Haut

Cycle de conférences

Cycle de conférences de la protection de la population « Pour une vision commune face au développement des risques » abordant des thèmes transversaux liés au développement des risques.

Plus d'informations et prochaine conférence

Approvisionnement économique du pays

L’Office fédéral pour l'approvisionnement économique du pays (AEP) a pour tâche de contrer les crises d'approvisionnement. Il veille à ce que la vie économique continue, même lors de pénuries que l’économie privée ne parvient plus à maîtriser.

Au niveau fédéral : via des interventions ciblées, il crée les conditions qui permettent à l’économie d’assurer un approvisionnement aussi équilibré que possible, à un niveau réduit, pour éviter des déséquilibres et des tensions sociales.

Au niveau cantonal : en matière d’approvisionnement économique du pays, la Confédération prend des mesures en étroite collaboration avec les cantons. Ces derniers contribuent, lors d’une crise, à assurer une répartition homogène des biens vitaux – notamment les aliments ou les carburants et combustibles.
C’est pourquoi, l’on fait d’ores et déjà des préparatifs.

Haut

Partager la page