Formulaires énergie pour demandes d'autorisation, autres formulaires d'annonce, FAQ

Conception cantonale de l'énergie (CoCEn 2019)

 Comment réussir la transition énergétique dans le canton de Vaud ?

En savoir plus

FAQ

Questions fréquentes relatives aux exigences légales en matière d'énergie dans le bâtiments.

FAQ Bâtiments et énergie (PDF, 663 Ko)

Formulaires énergie

Dans le cadre d'une demande d'autorisation, notamment les demandes de permis de construire, les formulaires énergie permettent  de vérifier que les exigences énergétiques prévues par la loi sont satisfaite lors de travaux de construction, transformation, rénovation, etc

Les formulaires ci-dessous sont à sélectionner et remplir

Les autorisations cantonales ne sont délivrées que par le biais de la Centrale des autorisations de construire CAMAC.

Formulaire EN-VD

Le formulaire principal EN-VD "Justificatif des mesures énergétiques" est à joindre à toutes les demandes de permis de construire. Ce formulaire comprend toutes les informations pratiques et indique également quels sont les justificatifs nécessaires.

Formulaire EN-VD-72

Les exigences légales spécifiques liées à la part minimale d'énergie renouvelable font l’objet du formulaire EN-VD-72 ci-dessous.

Formulaire EN-VD-15

Les exigences légales spécifiques concernant les nouveaux sites des grands consommateurs font l’objet du formulaire EN-VD-15 ci-dessous.

Formulaires énergie selon les caractéristiques du projet

La sélection des formulaires à compléter pour des demandes de permis doit toujours et impérativement se faire par l’intermédiaire du questionnaire général de la CAMAC. Les requérants y seront cependant invités à télécharger les formulaires ci-dessous pour les demandes de permis de construire (en raison d'un problème technique, certains formulaires sont illisibles suivant le navigateur employé; veuillez les enregistrer sur votre bureau pour les éditer):

Justification de la qualité thermique des bâtiments

L'isolation thermique du bâtiment est régie par la norme SIA 380/1, édition 2009.

Les calculs doivent se faire avec un logiciel certifié.

Les catalogues des éléments de construction et de ponts thermiques sont une aide utile pour la saisie des données :

Principales normes utilisées

Norme SIA 380/1 édition 2009

La norme SIA 380/1, édition 2009 est valable depuis le 1er janvier 2009. A partir du 1er janvier 2010, elle a remplacé définitivement la version du 1er juillet 2007.

A ce propos, nous rappelons que, dans le Canton de Vaud, c'est la norme en vigueur à la date de délivrance du permis de construire qui s'applique et non celle à la date du dépôt de la demande. Cela signifie donc que, dès le 1er janvier 2010, les permis sont délivrés selon la norme SIA 380/1 édition 2009 uniquement.

Stations climatiques

La norme SIA 380/1 édition 2009 fait référence à la norme SIA 2028 pour le choix des stations climatique à utiliser.

Pour le canton de Vaud, les stations suivantes doivent être utilisées :

  • Payerne - les projets situés à une altitude inférieure ou égale à 800 m
  • La Chaux-de-Fonds - les projets situés à une altitude supérieure à 800 m dans l'Arc jurassien
  • Adelboden - les projets situés à une altitude supérieure à 800 m dans les Préalpes

Professionels certifiés

Votre projet de construction ou de transformation nécessite de remplir un dossier énergie de mise à l'enquête?

La liste de professionnels certifiés garantit que les professionnels qui y figurent ont les connaissances nécessaires pour remplir et contrôler de manière avertie les dossiers énergie de mise à l’enquête. Cette liste est publique de manière à ce que les particuliers et les communes puissent y avoir accès.

Cette liste est régulièrement mise à jour. Afin de pouvoir toujours y accéder, nous vous recommandons de placer dans les favoris de votre navigateur la présente page web et non pas le fichier pdf, dont le nom change à chaque mise à jour.


En 2006, le Service de l'environnement et de l'énergie a constaté lors d'une étude que  60% des dossiers de demande de permis de construire ne respectaient pas les valeurs limites exigées en matière d'énergie. De sérieux problèmes dans l'application de la règlementation à la fois dans les dossiers de mise à l’enquête et sur les chantiers étaient relevés. Le Conseil d’Etat a donc décidé d’établir une liste de professionnels certifiés dont la compétence est évaluée pour la réalisation et le contrôle des dossiers de mise à l’enquête. Cette liste est maintenue à jour et publiée sur le site de l’Etat de Vaud.

Devenir professionnel certifié

Pour obtenir ce titre, les candidats doivent se soumettre à un examen de quatre heures précédé d’une séance de rappel du contexte législatif et politique de l’énergie dans le bâtiment. Le tout est régit par une directive (PDF, 515 Ko).
La session de rappel se déroule sur une journée entière, de 08h30 à 17h00. L’examen a lieu environ une semaine plus tard sur une demi-journée, de 13h00 à 17h00.
L’examen est composé de trois parties :
1.    les candidats doivent rechercher des erreurs introduites dans un justificatif thermique
2.    sélectionner et remplir les formulaires Energie correspondant au projet
3.    répondre à des questions sur l’application de la législation vaudoise en matière d’énergie.


Lors de l'examen, les candidats ont droit à la norme SIA 380/1, la loi sur l'énergie et son règlement d'application. Aucun accès internet n'est autorisé.
Ce sont donc des compétences bien spécifiques qui sont testées, à savoir la capacité à corriger de manière approfondie et à élaborer un dossier de mise à l’enquête.

Prochaine séance

Une session est organisée dès que le nombre de candidats est suffisant. Nous vous laissons le soin de vous inscrire au moyen du formulaire d'inscription (PDF, 383 Ko).
Une invitation personnelle sera envoyée à chaque candidat.

Documentation

La directive relative aux professionnels certifiés est accessible depuis ce lien (PDF, 515 Ko).
La présentation faite lors de la session de cours "Liste de professionnels certifiés pour l'établissement et le contrôle des formulaires "énergie" pour les dossiers de mise à l'enquête" est accessible depuis ce lien (PPT, 5,86 Mo).
Le rapport relatif à l'étude menée en 2006 est disponible depuis ce lien (PDF, 226 Ko).

Différence entre les professionnels certifiés et les mandataires

La liste de professionnels certifiés pour l'établissement et le contrôle des documents énergie du permis de construire n'est pas équivalente à la liste des mandataires géré par la CAMAC.

Selon l'art. 106 LATC, "les plans de toute construction mise à l'enquête, à l'exception des constructions de minime importance, doivent être établis et signés soit par un architecte, soit par un ingénieur pour les plans particuliers relevant de sa spécialité." Les architectes et ingénieurs reconnus sont définis par les art. 107 et 107a LATC.

La liste CAMAC des mandataires est disponible depuis ce lien.

Formulaire pour installations solaires

Les installations solaires thermiques et photovoltaïques peuvent être dispensées d'autorisation. Il est en revanche obligatoire de les annoncer à la commune à l'aide du formulaire uniformisé. Il permet à l'autorité compétente de simplifier le contrôle des exigences donnant droit à une dispense d'autorisation.

Suite à l'adaptation du RLATC au droit fédéral, le canton met à disposition des requérants un formulaire uniformisé pour annoncer leur installation solaire à la commune. Il permettra à l'autorité compétente de simplifier le contrôle des exigences donnant droit à une dispense d'autorisation.

Ce formulaire est régulièrement mis à jour. Afin de pouvoir toujours y accéder, nous vous recommandons de placer dans les favoris de votre navigateur la présente page web et non pas les fichiers pdf et doc, dont le nom change à chaque mise à jour.

Guide des procédures pour les énergies renouvelables

Le Service du développement territorial a publié un guide à l'usage des particuliers et des professionnels pour la réalisation d'installations utilisant des énergies renouvelables.

Ce guide décline les bases juridiques des différents permis de construire et autorisations à obtenir pour la construction d'une installation solaire, d'une éolienne, d'une centrale biomasse ou d'une mini-centrale hydroélectrique.

Il précise les modalités procédurales pour les différentes installations, en précisant les particularités essentielles (dimensionnement des installations, conditions liées à l’affectation du sol, présence d’inventaires,...). Il propose par ailleurs une clé de lecture à l’attention des communes pour délimiter les installations de minime importance qui peuvent bénéficier d’allègements procéduraux.

Partager la page