Détail fiche emploi

N° fiche 336
Autres appellations
  • Inspecteur-trice de police spécialisé-e
  • Inspecteur-trice de police de sûreté
  • Inspecteur-trice de police judiciaire
  • Enquêteur-euse
  • Homme/Femme de liaison
Catégorie
Emploi-type
Branche d'activité
  • Les métiers de la sécurité publique
  • Les métiers de l'intervention sociale
Famille professionnelle
  • Intervention sans mandat judiciaire
  • Services Généraux
  • Sûreté
Exemple de lieux d'exercice
  • PolCant
Mission

Il ou elle effectue principalement un travail d'investigation, de contrôle, d'intervention, de liaison et de rédaction sur le plan judiciaire, voire sur le plan administratif lorsque des infractions, délits, crimes ou manquements ont été commis. Il ou elle intervient sur l'ensemble du territoire cantonal (sur commission rogatoire, en dehors des frontières cantonales). Il ou elle recherche ou coordonne des renseignements à l'intention de corps de police ou de la justice, au besoin par infiltration, observations de terrain ou autres. Il ou elle agit par délégation des magistrat-e-s ou de l'Administration Cantonale Vaudoise. Il ou elle identifie, interpelle et/ou auditionne les personnes suspectes ou faisant l'objet d'une enquête. Il ou elle est appelé-e à collaborer avec les autres polices suisses et étrangères ou avec d'autres enquêteur-euse-s et différents services de l'administration.

Activités essentielles

Dans le domaine de la sécurité publique et en fonction de l’affectation, il ou elle œuvre dans les domaines suivants :

Infractions aux mœurs, pour le-la spécialiste en pédophilie sur Internet :
Auditionner les victimes (de viols, incestes, maltraitance, pédophilie…), en présence de caméras et de psychologues.
Surveiller et intervenir dans le milieu et les réseaux de la prostitution.
Étudier et comprendre les modes opératoires des auteur-trice-s.
Rechercher les victimes et traquer les auteur-trice-s, au besoin par infiltration des réseaux.
Gérer et coordonner toute enquête de pédophilie et de pornographie enfantine commise par le biais d’Internet.

Identité judiciaire, pour le-la spécialiste de la synthèse des délits et de l'analyse des traces matérielles :
Fixer l’état des lieux du délit et en esquisser les plans.
Rechercher, relever et prélever, sur les lieux de délits ou de crimes, sur les personnes impliquées . (cadavres, auteur-trice-s, victimes…) des traces et indices de toute sorte par le biais de moyens techniques.
Se saisir de tout document, objet ou élément utile à l’enquête.
Exploiter les éléments techniques par la maîtrise d’outils spécifiques.
Rechercher et analyser les liens pouvant exister parmi les traces relevées sur les différents lieux d'infractions.
Gérer les phénomènes sériels, au niveau des traces matérielles, et tenir à jour les bases de données. Travailler en étroite collaboration avec les autres spécialistes cantonaux.

Surveillance, pour le-la spécialiste adjoint technique :
Recueillir tout renseignement sur l’activité de criminel-le-s au profit des enquêtes par l’engagement de moyens spécifiques (planque, filature, photographie…).
Gérer un parc d'outils spécialisés et faire de la recherche et du développement.

Coordination et analyse, pour l’homme de liaison :
Assurer une répartition et une coordination des tâches entre la police de sûreté et l’ensemble de ses partenaires judiciaires.
Collaborer étroitement et entretenir un contact privilégié avec les différents partenaires policiers ou pénaux de la région où il ou elle est stationné-e..
S’assurer que les premières interventions fassent l’objet d’un suivi judiciaire rapide et adéquat.
Contribuer à la bienfacture, au besoin en proposant des mesures correctrices, des constats/plaintes. enregistrés par la gendarmerie, les polices municipales et les unités de sécurité de proximité.
Analyser tous les rapports de constat/plainte pour l’ensemble de sa région.
Contribuer à la formation des premier-ère-s intervenant-e-s judiciaires.

Dans le domaine social, il ou elle œuvre dans le domaine suivant :

Enquêtes relatives aux prestations sociales
Maîtriser le système des assurances sociales appliqué en Suisse et mettre à jour en permanence ses connaissances en fonction des évolutions et des modifications légales.
Analyser les dossiers des bénéficiaires de prestations sociales, identifier les points litigieux et les abus.
Elaborer une stratégie d’investigation et définir la manière de conduire l’enquête.
Effectuer les vérifications administratives et financières, récolter les déclarations et les renseignements utiles à prouver les faits soupçonnés sur le terrain : planque, filature, photographie.
Rédiger des rapports d’enquête et assurer le suivi des dossiers d’investigations.
Assurer la coordination du groupe des enquêteur-euse-s des régions, organiser et animer les séances de travail.
Développer l’approche d’intervention des enquêteur-euse-s et faire des propositions d’amélioration.
Assurer la formation continue des enquêteur-euse-s et veiller à une uniformisation des pratiques.
Tenir à jour les données statistiques des enquêtes, diffuser les informations et évaluer régulièrement le dispositif.
Vérifier l’application du cadre légal.
Entretenir des contacts et conseiller les intervenant-e-s du réseau.

Compétences
  • Capacité d'analyse et de synthèse
  • Capacité d'adaptation et flexibilité
  • Créativité
  • Esprit de décision et détermination
  • Leadership
  • Maîtrise de soi et gestion du stress
  • Sens des responsabilités et éthique du service public
Parcours professionnel

Master
Brevet / Diplôme (ES)

Formation académique ou professionnelle terminée
Brevet fédéral de policier-ère
Connaissances linguistiques

Dans le cadre des enquêtes relatives aux prestations sociales, une expérience de quelques années en matière d’investigation judiciaire (gestion d’une enquête et techniques de police) est nécessaire.

Titres requis
  • Brevet / Diplôme (ES)
  • Master
Contexte

L'inspecteur-trice spécialisé-e travaille en civil, seul-e ou en petite équipe. De plus, dans le cadre de la Police cantonale, il ou elle est armé-e.

Il ou elle peut intervenir sur des lieux variés (bureaux et laboratoires de police, rues, gare, domiciles de particuliers…) pouvant comporter une part de risque.

Il ou elle doit faire preuve d'une grande disponibilité et est appelé-e à travailler de nuit, le week-end et les jours fériés.

Il ou elle a accès à de nombreuses données confidentielles ou sensibles et est tenu-e au secret de fonction/de l'enquête et a un devoir de réserve (sanction pénale).

Il ou elle peut être confronté-e à des situations émotionnellement pesantes, voire dramatiques.

Tendances et facteurs d'évolution

Dans le futur, ce dernier se déclinera en différents niveaux de formation, type Bachelor, Master.

Des domaines de spécialisation pourraient émerger ou disparaître dans le futur (interception des moyens de communication par exemple).

Dans le cadre des enquêtes relatives aux prestations sociales, le métier nécessite une formation continue en matière d'assurances sociales et dans le domaine financier.

Domaine bourse de l'emploi
  • Sécurité
Liens vers la grille des fonctions
  • 108 Emérites - Spécialistes
  • 122 Inspection - Expertise
Statut du document

Dans la même famille professionnelle

 
N° fiche

Retour

Partager la page

Partager sur :