Détail fiche emploi

N° fiche 312
Autres appellations
  • Infirmier-ère diplômé-e ES
  • Infirmier-ère diplômé-e HES
Catégorie
Emploi-type
Branche d'activité
  • Les métiers des soins
Famille professionnelle
  • Soins
Exemple de lieux d'exercice
  • CHUV
Mission

Il ou elle soutient et supplée le/la patient-e (individu ou groupe) dans les activités de la vie quotidienne, accompagne celui-ci dans les situations de crise et/ou de fin de vie. Il ou elle participe aux mesures préventives, diagnostiques, thérapeutiques et éducationnelles ainsi qu'à des actions de prévention des maladies et des accidents, pour le maintien et la promotion de la santé, la réadaptation fonctionnelle et la réinsertion sociale. Il ou elle contribue à l'amélioration de la qualité des prestations et au développement de sa profession en participant à la formation clinique et aux activités de recherche.

Activités essentielles

Evaluation, organisation et coordination
Recueillir les données biologiques, psychologiques et sociales du/de la patient-e, ses besoins, ressources et attentes ainsi que celles de son entourage.
Analyser les données en vue d'établir le projet de soins et planifier les interventions.
Coordonner les soins et collaborer avec les autres professionnel-le-s de la santé et les différentes structures dans le cadre de la prise en charge interdisciplinaire.
Assurer la continuité et la traçabilité des soins par l'utilisation des supports de communication.
Evaluer les résultats de ses interventions et les réajuster au besoin.

Soins
Evaluer l'évolution de l'état de santé du/de la patient-e et prendre les mesures d'adaptation appropriées.
Réaliser les soins, les activités thérapeutiques et les activités de soutien adaptés aux situations en tenant compte des normes en vigueur.
Dispenser des soins d'hygiène, de confort et d'entretien répondant aux besoins des patient-e-s et favorisant leur autonomie.
Informer, conseiller, soutenir et accompagner le/la patient-e et son entourage sur les différents aspects et étapes de la prise en charge.
Soutenir et accompagner le/la patient-e dans des processus d'apprentissage lui permettant d'adopter les comportements nécessaires au maintien ou à l'amélioration de son état de santé ou au recouvrement de son autonomie.

Formation et recherche
S'investir dans un processus de formation continue visant à acquérir les compétences en lien avec son activité, les mettre en pratique et les partager.
Accueillir, informer et prendre une part active à la formation et l'encadrement des stagiaires, étudiant-e-s et nouveaux-elles collaborateur-trice-s.
Collaborer à des projets de recherche.

Compétences
  • Capacité d'analyse et de synthèse
  • Capacité d'adaptation et flexibilité
  • Ecoute et communication
  • Esprit d'entraide et de collaboration
  • Maîtrise de soi et gestion du stress
  • Orientation client
  • Sens des responsabilités et éthique du service public
Titres requis
  • Bachelor
  • Brevet / Diplôme (ES)
Contexte

La profession d'infirmier-ère est réglée par la loi cantonale sur la santé publique (LSP), le règlement cantonal concernant l'exercice des professions de la santé (REPS), la loi fédérale sur l'assurance maladie (LAMAL), l'ordonnance sur l'assurance maladie (OAMal) et l'ordonnance sur les prestations de l'assurance des soins (OPAS). L'infirmier-ère donne des soins de manière autonome, à l'exception de sa participation aux mesures préventives, diagnostiques et thérapeutiques cas dans lesquels il/elle agit sur délégation du médecin.

L'infirmier-ère intervient auprès de clientèles très variées (âge, condition sociale, culture, situations de santé), de manière individuelle ou en groupe (personne, famille, communauté), pour dispenser des soins préventifs, curatifs, palliatifs, éducationnels dans des milieux de soins aigus, chroniques, de santé communautaire, de réhabilitation et de réinsertion sociale.

Les conditions de travail sont caractérisées par des horaires de travail irréguliers (jour et nuit, week-end et jours fériés), auxquels s'ajoutent des horaires de contrainte (piquets).

L'infirmier-ère intervient parfois en situation d'urgence élevée et/ou engageant la survie immédiate des patient-e-s concerné-e-s.

Tendances et facteurs d'évolution

Le développement des réseaux de soins entraîne un renforcement du partenariat avec l'ensemble des intervenant-e-s dans la prise en charge des patient-e-s, l'infirmier-ère ayant un rôle d'interface et de coordination.

L'augmentation des prises en charge chroniques complexes et des soins de longue durée, consécutive à l'allongement de la durée de vie et à l'augmentation des populations migrantes, impliquent un développement des compétences en accompagnement et en clinique infirmière.

L'évolution des professions soignantes, l'apparition de nouveaux métiers et le développement de l'interdisciplinarité supposent une redéfinition des missions, des prises en charges et des responsabilités des différents partenaires.

L'évaluation des pratiques professionnelles et le développement des démarches qualité nécessitent l'acquisition de compétences dans l'élaboration de protocoles de recherche ainsi que le renforcement des connaissances en méthodologie et normes de pratiques.

La judiciarisation des interventions des professionnel-le-s infirmier-ère-s requiert le renforcement des directives institutionnelles, des procédures et des contrôles et implique une augmentation de la responsabilité professionnelle individuelle.

L'évolution des problématiques de santé publique implique un développement des stratégies de soins et des démarches de recherche sur les thèmes de la prévention en santé publique.

Domaine bourse de l'emploi
  • Santé - laboratoire
Liens vers la grille des fonctions
  • 225 Soins
Statut du document

Dans la même famille professionnelle

 
N° fiche

Retour

Partager la page

Partager sur :